Votre météo par ville

L’un des premiers champs de soja de la région vient d’être récolté

21-10-2021

Actualité

Culture

Du soja dans les Hauts-de-France. C’est possible. Aux confins du Nord, de la Somme et de l’Aisne, un agriculteur de Cartigny s’est lancé dans l’aventure en cultivant une parcelle. La récolte a eu lieu mi-octobre avec un air de moisson… automnale.

La récolte de soja s’effectue avec une moissonneuse-batteuse classique en conditions sèches © SP

Hier encore, la plante était quasi exclusivement cultivée en Amérique du Sud et en Asie, dans des régions au climat chaud. Aujourd’hui, le soja pousse en France, et même dans les Hauts-de-France, à petite échelle. Pourquoi ? Parce que le climat se réchauffe et que certaines cultures deviennent possibles sur nos territoires, mais aussi car la demande en soja est croissante et que les habitudes alimentaires évoluent. Bien sûr, les champs de soja prennent, pour l’instant la forme d’essais et sont analysés de près pour évaluer l’intérêt de cette culture. Néanmoins, ils pourraient bien gagner du terrain en terres nordistes dans les prochaines décennies.

Une plante du sud à l’étude au nord

En ce 14 octobre après-midi, près du village de Cartigny, une moissonneuse-batteuse profite du soleil pour poursuivre, seule, la moisson malgré l’été terminé. Elle engage la récolte d’une parcelle pas comme les autres : un champ de soja, dont les tiges, fines et sèches, sont dotées de gousses. Il a été implanté par un agriculteur de la commune à titre expérimental, sur 1,30 ha tout de même. « En termes d’itinéraire technique, le semis a eu lieu le 24 avril dernier, indique Mathieu Warlop, en charge de l’essai pour le groupe Carré. Nous avons choisi des variétés plus ou moins précoces pour pouvoir les évaluer durant l’expérimentation. Le sol a ensuite été roulé pour avoir une levée plus homogène et limiter la problématique du désherbage. Au final, la culture est restée très propre et n’a demandé que peu d’interventions durant l’année. »

Visuellement, les grains collectés s’apparentent à des pois © SP

Cette plante du versant sud de la planète semble avoir bien poussé au centre des Hauts-de-France. Les facteurs limitants restent le manque d’ensoleillement estival, qui peut freiner le potentiel, et la période de récolte, plutôt tardive en saison. Celle-ci « peut être réalisée du 15 septembre au 15 octobre », fait savoir Mathieu Warlop, mais peut ainsi se retrouver perturbée par les conditions météorologiques, notamment dans la région. 

Le développement de la filière française de protéines 

Une fois collecté, le soja est vidé de la trémie jusque dans des big bag avant de prendre la direction du silo pour être pesé et passé au crible. « Nous voulons étudier la faisabilité de la culture dans la région. Il s’agit de notre toute première récolte de soja, déclare David Vandenberghe, responsable expérimentations à la ferme pilote du groupe Carré. La filière des protéines végétales est en plein développement en France ces dernières années, avec la mise en culture de nombreuses légumineuses. Si le changement climatique se poursuit, nous pouvons essayer de produire du soja. » 

Plusieurs variétés de soja ont été moissonnées avant d’être analysées ©SP

Pour le moment, le soja des Hauts-de-France va être « déshuilé et trouvera un débouché en élevage, annonce David Vandenberghe. À l’avenir, la culture pourrait trouver d’autres valorisations économiques. »

Simon Playoult

Lire aussi : Climat : s’adapter aux changements annoncés

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Bois de la Chapelle. La bière fermière qui profite… aux bovins
Installé à Torcy, Aymeric Hubo produit ses bières avec l'orge de la ferme. Depuis 2020, le brasseur de 36 ans élève [...]
Lire la suite ...

Supplément Terres en Fête : 31 mai 2024

Numéro 361 : 19 avril 2024

Numéro 366 : 24 mai 2024

Dunkerquois : Francis Vermersch, sur tous les fronts, l’homme de tous les combats
Champion de l'engagement, Francis Vermersch superpose les casquettes. À presque 70 ans, l'homme aspire désormais à pa [...]
Lire la suite ...

Terres en défis : à vos marques, prêts, partez !
Pour l'édition 2024 de Terres en Fête, le Savoir Vert des agriculteurs a mis au défi les écoles des Hauts-de-France. [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires