Votre météo par ville

La chantilly, touche crémeuse de la Ferme du tout vent

18-08-2020

Actualité

Terre à terre

La Ferme du tout vent à Beaufort (59) propose une gamme de produits laitiers sur livraison à destination des professionnels et des collectivités. Son produit phare ? La chantilly ! Reportage.

Terres et Territoires - La Ferme du tout vent (2)
Jean-Baptiste Gorisse, co-gérant et responsable “diversification, transformation et vente” de la Ferme du tout vent à Beaufort (59). © DR

Jean-Baptiste Gorisse s’est installé à la ferme familiale en rejoignant ses deux frères, en 2006 à Beaufort (59). Avec un objectif très clair en tête. Celui de faire de la tâche “transformation” son activité principale. Aujourd’hui, 35 % du lait de la ferme est transformé en produits laitiers, et 65 % envoyé directement en laiterie.

Une production artisanale

La Ferme du tout vent se situe à l’entrée de la commune. D’un côté de la route réside le cheptel de 180 vaches laitières prim’holstein. Et de l’autre se trouve l’atelier, où les produits frais, à base de lait pasteurisé, sont préparés puis stockés. “Ils ne restent que quelques jours dans la chambre froide avant d’être distribués rapidement à nos clients professionnels”, explique l’agriculteur en charge de la partie “diversification, transformation et vente” de la ferme.

Distribution à l’échelle régionale
L’ensemble des produits transformés (yaourts, beurres, glaces artisanales…) sont vendus en livraison dans les Hauts-de-France, dans un périmètre limité, dans l’idée d’adopter une conduite respectueuse de l’environnement. Les clients sont uniquement des professionnels : commerces de proximité (primeurs, bouchers…), enseignes locales (O’tera et Prise Direct’), grande distribution (Carrefour, Auchan et Intermarché) et établissements scolaires.

Jean-Baptiste Gorisse met un point d’honneur à garantir une qualité optimale et une conservation“naturelle”. C’est le cas de la crème dessert, qui ne comporte aucun stabilisant ni conservateur. Dès sa mise en pot, elle passe de 70 °C à moins de 10 °C en seulement deux heures.

Autre gourmandise fabriquée dans son atelier : les liégeois, labellisés Saveurs en’Or. “Nous les avons ajoutés à notre gamme de produits il y a cinq ans”, explique Jean-Baptiste. Les ingrédients : du lait, de la fleur de maïs, du gélifiant bio à base d’algue et l’ajout d’un parfum (chocolat, café…). Et pour couronner le tout, la crème est coiffée d’une couche épaisse de chantilly, l’un des produits phares de la ferme.

Terres et Territoires - La Ferme du tout vent à Beaufort (59)
De la chantilly et des liégeois, à base de crème provenant de la ferme, fabriqués sans stabilisant ni conservateur. ©DR

Secret de fabrication

“Notre chantilly n’est ni plus ni moins que notre crème fraîche, à base du lait entier de nos vaches, avec une petite dose de sucre”, précise-t-il. Concernant la texture, “elle reste ferme grâce à une bonne matière première”. Et pour la rendre onctueuse, pas besoin de gaz ni d’homogénéisateur. Une simple machine remplace le batteur électrique.

“Les bombes, en rayon de supermarché, ont du gaz pour avoir une pression et créer l’effet chantilly. Alors que la nôtre est juste fouettée et mise en pot”, précise Jean-Baptiste.

Une alimentation adaptée

Pour faire de bons produits, l’alimentation des animaux est bien sûr un aspect essentiel. Au menu de ceux-ci : de la luzerne, des betteraves fourragères ou encore du tourteau de lin.

Il y a quelques mois, Jean-Baptiste et ses frères ont même investi dans un robot d’alimentation qui distribue de la nourriture, jusqu’à neuf fois par jour. “Avant le confinement, on passait quatre heures, quotidiennement, à nourrir le cheptel de 180 vaches laitières avec nos tracteurs et machines”, se souvient le responsable. Résultat : “Le robot permet un véritable gain de temps et d’énergie pouvant être déployée ailleurs”.

Un contexte difficile

Pour l’instant, et malgré le succès de la chantilly auprès des consommateurs, le contexte est assez difficile. La forte chaleur et la sécheresse des dernières semaines, observe-t-il, ont affaibli le rendement de fraises, un produit estival dont la chantilly reste fortement dépendante. De plus, le confinement a fait augmenter les ventes des produits de première nécessité, comme le beurre et la crème fraîche, ne laissant pas vraiment de place à la crème fouettée.

Mais Jean-Baptiste Gorisse se montre confiant et compte bien développer encore ses glaces artisanales, liégeois et autres crèmes chantilly… pour le plaisir de nos papilles !

Lauren Muyumba

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Photovoltaïque : La chambre d’agriculture du Nord-Pas de Calais a sa doctrine
Alors que la volonté est de développer massivement le photovoltaïque dans le monde agricole, de nombreuses questions [...]
Lire la suite ...

Photovoltaïque : installation sur son exploitation, mode d’emploi
Le solaire, oui mais comment ? En tant qu'exploitant, il est possible d'être accompagné par la chambre d'agriculture d [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. Le parc éolien maritime de Dunkerque produira 2,3 TWh par an
2,3 TWh par an, soit la consommation annuelle d'un million d'habitants : c'est l'objectif de production en électricité [...]
Lire la suite ...

Numéro 341: 24 novembre 2023

Noël autrement (1/4) : Un moment de solidarité
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires