Votre météo par ville

Mécanique : Cloé Facq, une femme dans un milieu d’hommes

03-03-2023

Actualité

#Tracetonsillon

Les moteurs des machines agricoles n’ont aucun secret pour Cloé Facq, formatrice technique au lycée agricole de Savy-Berlette. Un monde essentiellement masculin où la jeune femme a parfaitement trouvé sa place.

Cloé Facq. © H.G.
Cloé Facq. © H.G.

Cloé Facq a toujours baigné dans le milieu agricole. Son père travaillait dans une entreprise de travaux agricoles. « Il était chauffeur et faisait également l’entretien des machines », raconte-t-elle. Ses jobs d’été, elle les a aussi faits dans ce milieu : « L’été, j’ai travaillé, notamment, dans l’expérimentation de produits phytosanitaires à la Fredon (Fédération régionale de défense contre les organismes nuisibles, ndlr) en tant que saisonnière. J’ai aussi été employée dans un centre de conditionnement de pommes de terre et j’ai également fait du maraîchage », énumère-t-elle. Des expériences qui ont conforté son envie de travailler dans le monde agricole.

Après son bac, elle se dirige alors vers un BTS GDEA (génie des équipements agricoles). « J’aimais bien les machines et il y avait pas mal de débouchés en termes d’emploi dans cette branche. Je me voyais bien faire du commerce mais je ne voulais pas me lancer là-dedans sans connaître les machines. Pour moi, il était important de passer par les ateliers. »

La seule fille dans un parcours technique

À partir de ce moment, la jeune femme est entourée majoritairement de garçons : « J’étais la seule fille dans les cours techniques. » Une situation qui ne l’a jamais dérangée : « J’ai trouvé qu’il y avait même davantage de bienveillance à mon égard. Pour mes collègues, j’étais une femme et j’étais jeune, il était donc normal que je ne connaisse pas tout. Ils auraient été peut-être plus durs avec un garçon, on aurait peut-être considéré que, comme c’est un homme, il doit avoir un minimum de bases en mécanique. Si certains prennent cela pour de la discrimination, moi j’ai préféré y voir le bon côté des choses en me disant que les gens acceptaient que je puisse faire des erreurs », avance Cloé Facq.

Et d’ajouter : « C’est important de parler des droits des femmes, mais il faut faire aussi attention à ne pas tomber dans des extrêmes où la moindre parole peut être considérée comme sexiste alors que ce n’est pas le cas. »

Après son BTS, la jeune femme poursuit ses études en s’inscrivant à un certificat de qualification professionnel) en maintenance des matériels agricoles au lycée d’enseignement agricole privé de Savy-Berlette (62). « Un diplôme purement technique avec au programme de l’hydraulique, de l’électricité, de la transmission… », détaille-t-elle. Elle a terminé ses études en décrochant une licence professionnelle Maintenance et technologies, systèmes pluritechniques : agroéquipements (Ageq). Les moteurs des machines agricoles n’ont désormais plus de secrets pour la jeune femme.

À l’issue de sa formation, en septembre 2019, on lui propose de devenir formatrice au sein du lycée de Savy-Berlette, un poste qu’elle accepte : « Lorsque j’étais petite, j’hésitais entre être professeur des écoles et conduire des tracteurs. Finalement ce métier est un beau mélange des deux, même si je ne conduis pas les tracteurs, je les répare ! », sourit Cloé Facq.

Si dans l’équipe enseignante, il y a d’autres femmes, elle est la seule à donner des cours dans les ateliers. Des cours qu’elle dispense face à une (très) grande majorité de garçons. Et elle s’y sent parfaitement à l’aise : « Il y a certainement des misogynes, autant que dans les autres milieux. J’ai parfois entendu quelques blagues graveleuses, mais cela reste très épisodique », concède-t-elle. Pour autant, elle n’a jamais eu de remarque sur le fait qu’elle soit une femme. « Bien sûr, certains sont taquins, mais cela reste toujours gentil, on se charrie. Mais il n’y a jamais rien eu de méchant ou de déplacé. » Et d’ajouter : « La seule barrière qui peut exister est finalement celle qu’on se met dans la tête, sourit-elle. Au début de ma carrière, j’hésitais à venir en robe et talons lorsque je donnais des cours théoriques. Un jour, j’ai sauté le pas, je l’ai fait et finalement, il ne s’est rien passé, je n’ai eu aucune remarque. On peut être féminine et travailler dans un milieu d’hommes ! »

Lire aussi : Défi : Comment attirer plus de femmes dans les filières agricoles ?

Un métier qui a évolué

Si Cloé Facq constate que de plus en plus de femmes conduisent des tracteurs, elles sont moins nombreuses à franchir les portes des ateliers. « Mais ce n’est pas parce qu’on a choisi des hommes à la place des femmes, c’est parce qu’il n’y a pas de femmes qui ont postulé », insiste-t-elle. Et d’ajouter : « Pourtant, aujourd’hui, on ne peut plus dire que c’est un métier de gros bras. Il y a beaucoup d’outils pour nous aider à porter les choses lourdes. Et puis, lorsqu’on sait qu’on ne va pas arriver à porter quelque chose, on fait autrement ou on demande de l’aide ! Ce sont des métiers tout à fait accessibles aux femmes, cependant j’ai l’impression qu’ils ne les attirent pas ! »

L’important : aimer son métier

Pour Cloé Facq, l’important est surtout de faire un métier qui plaît. « Si une femme souhaite travailler dans la mécanique, je n’ai qu’un conseil à lui donner, c’est de foncer. Car selon moi, ce qui est primordial, c’est de faire ce qu’on aime dans la vie et ne pas vouloir absolument rentrer dans des cases ! Même une jeune fille timide ou réservée est capable de travailler dans ce milieu. Nous avons les mêmes capacités qu’un homme pour travailler dans cette branche et nous pouvons être aussi compétentes qu’eux ! » 

Cloé Facq en trois dates

Septembre 2015. Entrée en BTS GDEA (génie des équipements agricoles) en apprentissage à Bapaume (62).

Septembre 2017. Inscription au CQP (certificat de qualification professionnelle) maintenance des matériels agricoles au Leap de Savy-Berlette (62).

Septembre 2019. Embauche en tant que formatrice technique à l’UFA de Savy-Berlette.

Hélène Graffeuille

Lire aussi : Enseignement agricole : Les élèves du lycée agricole de Radinghem témoignent

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Terres en fête : on a testé… être membre d’un jury de produits laitiers
Un concours de produits laitiers fermiers est organisé à chaque édition de Terres en fête. Cette année, la rédacti [...]
Lire la suite ...

Le potager exemplaire du lycée Louis-Pasteur de Lille
Depuis plusieurs années, les adhérents du club Nature et culture du lycée Louis-Pasteur de Lille travaillent et entre [...]
Lire la suite ...

Bonne fête à toutes les mares !
Du 1e au 9 juin, dans le cadre de la fête des mares, plusieurs évènements sont organisés dans le Nord et le Pas-de-C [...]
Lire la suite ...

Recyclage : Bons élèves les agriculteurs ?
Films plastiques, ficelles, bidons vides, big-bags, produits hors d'usage, ferrailles, huiles usagées, déchets de soin [...]
Lire la suite ...

La nature colorée du Jardin des Lianes
Du 31 mai au 2 juin, les Rendez-vous aux jardins proposent à tous de visiter les jardins et parcs du Nord et Pas-de-C [...]
Lire la suite ...

Lait prairies du Boulonnais : Les secrets d’un fromage blanc médaillé
Créée en 2014, la coopérative Lait prairies du Boulonnais ne cesse d'étendre sa gamme de desserts laitiers. Du yaour [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires