Votre météo par ville

Les abeilles sont-elles plus productives cette année ?

25-05-2020

Actualité

C’est tout frais

Les amalgames ont vite fait de mettre la bonne production de miel actuelle sur une soit-disant baisse de l’activité agricole. Les explications sont bien sûr à chercheur ailleurs.

Terres et territoires - abeilles
Les abeilles profitent d’une floraison précoce dans la région. Ici, un rucher situé à Villeneuve-d’Ascq (59). ©StéphaneDesrumaux

La publication d’une bande dessinée sur l’agriculture dans Youpi, un magazine de découvertes et de sciences pour les enfants, a fait bondir un agriculteur de Cappelle-Brouck (59). On y voit des abeilles fatiguées d’être dérangées par la pollution des tracteurs : « Les abeilles ont été empoisonnées ! » peut-on lire.

Un amalgame que l’on retrouve aussi sur les réseaux sociaux, où des conclusions hâtives expliquent que la production de miel augmente grâce à une baisse de la pollution liée au fait que les agriculteurs travailleraient moins.

Une ineptie pour Yvan Hennion, apiculteur à Halluin (59) : « On n’a pas cessé de travailler durant le confinement, ça n’a pas de sens. Certes, les abeilles se portent mieux avec moins de pollution, mais je pense qu’il faut aller chercher les responsables ailleurs. »

Terres et Territoires - magazine de découvertes et de sciences pour les enfants
Extrait du magazine de découvertes et de sciences pour les enfants. ©Youpi

Baisse de l’activité humaine

Au-delà de la pollution, qui a baissé essentiellement le long des axes routiers, le confinement a eu du bon pour les abeilles et les fleurs avec la mise en sommeil de nombreuses activités.

« L’activité humaine a un effet négatif sur la miellée. Une étude scientifique de 2019 montre que les fleurs adaptent leur taux de sucre dans le nectar en fonction des vibrations », décrypte Antoine Clenet-Rauwel, du Rucher la Casseline à Cassel (59).

« Moins il y a d’activité, qu’elle soit agricole ou autre, mieux elles se portent, poursuit-il en rappelant l’inquiétude pour les abeilles des Hauts-de-France. C’est la disette. Car nous sommes une région peu boisée, à forte densité urbaine ».

Climat favorable

La raison de cette embellie chez les abeilles est aussi à chercher du côté de la floraison précoce. « À Lille, les acacias ont fleuri début mai et pour les tilleuls ce sera dans une quinzaine de jours. Trois semaines plus tôt que d’habitude », témoigne Didier Demarcq, apiculteur depuis quarante ans et président du Syndicat apicole région lilloise. Une tendance, qui s’accélère ces dernières années, liée au peu de gelées hivernales, conséquence du réchauffement climatique, selon lui.

Autre facteur : une moindre sécheresse en ce printemps, contrairement aux deux dernières années. En 2019, l’alerte sécheresse était déjà lancée en avril, ce qui n’est pas le cas cette année.

« On a retrouvé de bonnes capacités d’eau. Du coup, les fleurs émettent davantage de nectar », observe Antoine Clenet-Rauwel. L’apiculteur en est à sa troisième hausse (étage ajouté sur le corps de ruche pour poser le miel). « Alors qu’on peinait à en remplir une seule l’an dernier », conclut-il.

Lauren Muyumba

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Le job est dans le pré !
Terres et Territoires c’est aussi l’emploi agricole, bientôt retrouvez toutes les offres de la région ! Mais en at [...]
Lire la suite ...

Le salon Naturabio est de retour
La 21ème édition du salon Naturabio a lieu ce vendredi 25 novembre jusqu’au dimanche 27 novembre à Lille Grand [...]
Lire la suite ...

Expérimentation : Un tracteur roulant au gaz testé à Cucq
Les tracteurs fonctionnant au gaz naturel pour véhicule, conçus par le constructeur New Holland, sont en phase de test [...]
Lire la suite ...

Machinisme : Une nouvelle station GNV à Saint-Laurent-Blangy
Agriopale s’apprête à lancer une nouvelle station de BioGNV à Saint-Laurent-Blangy, près d’Arras. Cette [...]
Lire la suite ...

Foncier : La Safer présente son nouveau programme
La Safer Hauts-de-France a présenté les grandes orientations de son nouveau programme pluriannuel d'activités. Le pre [...]
Lire la suite ...

Safer : Une activité qui s’est développée et diversifiée
En marge de la présentation du nouveau PPAS, la Safer a fait le bilan du précédent PPAS et présenté ses résultats [...]
Lire la suite ...

Pommes de terre : Une récolte en demi-teinte et un stockage compliqué
Après un été laissant craindre un arrachage difficile, les pluies du début d'automne ont fait du bien pour la récol [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires