Votre météo par ville

La Fête du lait fait son retour dans les rues du Quesnoy

09-09-2021

Actualité

C’est tout frais

Le 19 septembre, l’ambiance festive de la Fête du lait animera les rues du Quesnoy. Une occasion pour les visiteurs d’aller à la rencontre du monde agricole.

fête du lait 2018 pommes Le Quesnoy © V.CH.
La fête du lait 2018 pommes Le Quesnoy © V.CH.

Après une année 2020 marquée par l’annulation de dernière minute de la Fête du lait, l’édition 2021, qui se tiendra dimanche 19 septembre, n’a que plus de saveurs. Les saveurs s’inviteront justement dans le centre-ville de Le Quesnoy (59) où le marché va réunir “près d’une soixantaine de producteurs et d’artisans de l’Avesnois et plus largement du Valenciennois, de la Thiérache et de l’Aisne”, indique le parc naturel régional (PNR) de l’Avesnois, organisateur de l’évènement, dans un communiqué. 

En parallèle, le village du goût s’installera sur la place Leclerc. Différents partenaires seront présents et concocteront des recettes à partir de produits locaux pour éveiller les papilles des visiteurs et faire découvrir les richesses du territoire de l’Avesnois : fabrication de beurre, de crème glacée, ateliers cuisine, dégustation, jeux…

À la rencontre des éleveurs

Lors de cette 31e édition de la Fête du lait, comme son nom l’indique, l’élevage tiendra comme chaque année une place de choix dans le dispositif. C’est au centre Lowendal – où le pass sanitaire est nécessaire pour entrer – qu’il faudra se rendre pour assister aux concours bovins et rencontrer les éleveurs.

Dès le samedi soir, le ring accueillera les génisses prim’Holstein. “Les éleveurs présenteront leurs plus belles génisses, dans une ambiance électrique, musique et lumières seront au rendez-vous, un vrai show”, assurent les organisateurs ! 

Le lancement officiel du concours se fera en présence de Guislain Cambier, président du PNR de l’Avesnois et vice-président en charge de la stratégie territoriale à la Région Hauts-de-France, Marie-Sophie Lesne, vice-présidente en charge de l’agriculture et maire de Le Quesnoy, ainsi que de Gilles Druet, président de la Maison de l’élevage du Nord.

La soirée se poursuivra à partir de 19 h 30 avec la traditionnelle soirée des éleveurs organisée par l’association des jeunes agriculteurs “Hol ch’ti jeunes” présidée par Benjamin Lepoint.

Un dimanche de concours

Les concours se poursuivront le dimanche. De 10 h à 12 h, se tiendra le concours des races bleues du Nord et rouges flamandes. “Une vingtaine d’animaux de chaque race participeront”, indique Laëtitia Billes, animatrice à la Maison de l’élevage, qui note une bonne participation pour les races locales.

L’après-midi, c’est le concours des vaches prim’Holstein qui occupera le ring dès 14 h. Rendez-vous est ensuite donné à 16 h pour le défilé des vaches championnes. Au total, “une quarantaine d’éleveurs viendra présenter plus de 150 vaches lors de ces concours”, se félicite Laëtitia Billes.

La présence de vaches laitières entraîne la mise en place d’une salle de traite. L’occasion de (re)découvrir, matin et soir, la traite des vaches.

C’est aussi dans cet espace Lowendal, sur le parking, que la Fête du lait prendra une tournure plus professionnelle. Au total, une petite vingtaine de partenaires du monde agricole seront présents dès le samedi soir pour rencontrer les éleveurs.

“Les prestataires exposeront leurs produits et activités, tandis que les organismes de formations agricoles présenteront les différents cursus scolaires liés aux professions agricoles”, indiquent les organisateurs. 

Virginie Charpenet

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

T&T Junior : Dis, comment on fait de la glace ?
Avec Terres et Territoires junior nous choisissons de t’expliquer chaque mois la production d’un aliment du [...]
Lire la suite ...

Numéro 372 : 5 juillet 2024

Série de l’été : Le bocage, c’est aussi dans les Flandres (2/9)
Cet été, Terres et Territoires vous emmène à la découverte des milieux naturels du Nord-Pas de Calais avec le Conse [...]
Lire la suite ...

Marchés du Nord-Pas de Calais : Clairmarais, artisanal et (para) aquatique
Au mois de juillet, Terres et Territoires vous propose de découvrir des marchés emblématiques du Nord-Pas de Calais. [...]
Lire la suite ...

Législatives 2024 : Le Rn en tête dans le Nord-Pas de Calais
Dimanche 7 juillet, quelque 1,5 million de votes ont été exprimés dans les urnes du Nord et du Pas-de-Calais. Alors [...]
Lire la suite ...

Lin : variétés, conduite… le rendu des essais 2024
L'AGPL, syndicat des producteurs de lin du Nord et du Pas-de-Calais, a présenté le rendu de ses essais variétaux et c [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires