Votre météo par ville

Interview de Maxime Labat, responsable B2B de La Virgule, entreprise de sacs à dos et sacoches de vélo recyclés à Lille

13-12-2021

Actualité

Hors-champ

Maxime Labat nous explique pourquoi et comment il sublime des équipements sportifs destinés au départ à être jetés.

Maxime Labat, responsable B2B de La Virgule ©ET

D’où vous est venue l’idée de créer La Virgule ?

Dans mon passé, j’étais en équipe de France de planche à voile, en compétition internationale, je voyageais beaucoup et forcément, j’ai pu constater la pollution plastique dans les océans. Je finissais la compétition avec des sacs plastiques dans mes ailerons etc. et donc j’étais très énervé par cette situation.

À la fin de la compétition, j’avais tellement tapé fort dans ma voile que je la jetais et il y a vraiment un paradoxe qui se créait entre mon énervement face à la situation du plastique dans les océans et le fait que je fasse partie de ce problème parce que, moi-même, je générais de gros déchets par le biais de ma pratique. C’est un paradoxe que beaucoup de sportifs vivent.

L’idée de recycler des équipements sportifs m’est venue en croisant mon associé Benoit Gourlet, qui travaillait chez Décathlon, et qui a aussi vu l’impact de l’industrie du sport sur l’environnement. L’objectif en créant La virgule, c’est de donner une seconde vie aux équipements sportifs en fin de vie en les transformant en sac à dos et en sacoche de vélo.

Comment fabriquez-vous ces sacs à dos et sacoches de vélo ?

Aujourd’hui, on fait notamment des sacs à dos à partir de kayaks gonflables. On récupère les kayaks de décathlon directement, on les coupe, on les nettoie en machine à laver, ensuite on les repasse pour que ce soit bien plat et après on vient simplement coudre avec les patrons pour faire les nouveaux sacs.

Ça fait des sacs hyperfonctionnels et techniques parce que ce sont des matières qui sont intrinsèquement de très bonne qualité. On a un autre sac qui est fait à partir de toile de zodiac. Toute la toile extérieure, c’est de la toile de zodiac, les ceintures de sécurité qu’on récupère dans des casses servent pour faire des bretelles. Des tapis d’escalade font le dos donc c’est très confortable et, à l’intérieur, toutes les poches sont faites à partir de tentes en fin de vie qu’on a nettoyées parce que c’est une matière extrêmement légère.

C’est vraiment le principe de se dire que chaque matière a des qualités intrinsèques incroyables et nous, on veut juste les sublimer dans leur seconde vie en les utilisant au bon endroit en fonction des sacs que l’on va faire.

Lire aussi : Les super-pouvoirs de la mousse

Elisa Tassan

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Tags
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

T&T Junior : Dis, comment on fait de la glace ?
Avec Terres et Territoires junior nous choisissons de t’expliquer chaque mois la production d’un aliment du [...]
Lire la suite ...

Numéro 372 : 5 juillet 2024

Série de l’été : Le bocage, c’est aussi dans les Flandres (2/9)
Cet été, Terres et Territoires vous emmène à la découverte des milieux naturels du Nord-Pas de Calais avec le Conse [...]
Lire la suite ...

Marchés du Nord-Pas de Calais : Clairmarais, artisanal et (para) aquatique
Au mois de juillet, Terres et Territoires vous propose de découvrir des marchés emblématiques du Nord-Pas de Calais. [...]
Lire la suite ...

Législatives 2024 : Le Rn en tête dans le Nord-Pas de Calais
Dimanche 7 juillet, quelque 1,5 million de votes ont été exprimés dans les urnes du Nord et du Pas-de-Calais. Alors [...]
Lire la suite ...

Lin : variétés, conduite… le rendu des essais 2024
L'AGPL, syndicat des producteurs de lin du Nord et du Pas-de-Calais, a présenté le rendu de ses essais variétaux et c [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires