Votre météo par ville

Les super-pouvoirs de la mousse

05-11-2021

Actualité

Hors-champ

Utiliser les surprenantes propriétés de la mousse pour revégétaliser la ville et purifier l’air intérieur : c’est le pari de Power Of Moss, start-up installée à Ronchin (59) et lauréate en septembre à Lille de l’un des deux prix de l’innovation du géant chinois Huawei.

Cachés entre la voie de chemin de fer et le McDonald’s de Ronchin, en banlieue sud de Lille, les locaux de Power Of Moss renferment un minerai non rare – assez inhabituel pour une start-up de la tech -, une matière première aux cinquante nuances de vert : de la mousse.

Outre ses vertus isolantes sur les toitures, cette dernière a d’autres atouts, scientifiquement connus mais rarement exploités. “La mousse est ultra-dense, explique Josse Le Blan, l’un des deux créateurs de cette jeune entreprise créée fin 2019. Dans la rue agitée d’une grande ville, 13 grammes de poussières fines sont émis en moyenne par an. Or, 1 m2 de mousse peut éliminer entre 13 et 22 g de cette poussière fine par jour. C’est l’équivalent de l’action de huit arbres à taille adulte !”

Purifiante et résiliente

Power Of Moss propose, depuis 2020, des toitures en mousse et des murs intérieurs végétalisés, baptisés “totems”. Encadrés par du chêne de Picardie, ceux-ci fonctionnent grâce à un système de brumisation particulier. “Ce n’est pas de la vapeur d’eau, mais des gouttes ultra-fines propulsées sur la mousse. Celle-ci ne relâche que de l’oxygène et de l’humidité, ce qui rafraîchit l’atmosphère en cas de forte chaleur.”

©L.DG

Mais ce qui a décidé Josse Le Blan et son ami ingénieur agronome Arthur Lejeune à se pencher sur cette plante méconnue –  “qu’on s’obstine à vouloir enlever de nos jardins !” – est tout autre. “Nous avons testé, avec des capteurs, sa capacité d’absorption des composés organiques volatils (COV) au laboratoire de l’École des Mines de Douai. Il faudrait 8 à 10 plantes par personne dans une pièce pour avoir le même effet. Or les plantes peuvent rejeter des COV la nuit, provoquer des allergies… Ce n’est pas le cas avec la mousse !”

Sans compter la capacité de résilience de ce fameux tapis de verdure où il fait bon passer la main pour apprécier son toucher doux et rêche à la fois. Sa résilience : “Hallucinante, lâche Josse Le Blanc. On utilise une espèce particulière qui résiste très bien à la chaleur et à la sécheresse. On a eu des moments de fortes chaleurs, de pluie intense. Elle n’est jamais morte et est toujours repartie.”

Experts en mousse

Autant de qualités qui décident les deux “purs Nordistes”. “Nous avons senti une urgence à nous lancer sur des projets à impact positif sur l’environnement. On respire en ville un air de plus en plus mauvaise qualité, on souffre des îlots de chaleurs urbains l’été… Nos espaces urbains ne sont pas adaptés au changement climatique. Il faut revégétaliser les villes.”

Leur rencontre avec l’expert en mousse (bryologue) à Loos, Franck Olivier Denayer et spécialiste en toxicologie de l’environnement – “la qualité de l’air, il connaît !” – achève de les convaincre que la mousse a son rôle à jouer dans leurs projets. Celui-ci leur détaille les forces de la mousse et les aide à percevoir comment en tirer le meilleur parti. “C’est la première plante apparue sur terre, sorte de croisement d’une algue et d’un champignon. Il en existe 25 000 espèces. Contrairement aux plantes traditionnelles, elle pas de racines. Elle est hyper légère à installer sur les toits. En termes d’assainissement de l’air elle est passionnante car elle capte ses nutriments dans l’air et attire de manière électrostatique les particules présentes pour les biodégrader.”

Plus responsable

Les deux entrepreneurs ont intégré Euratechnologies en février 2019 “avec trois diapositives sur le projet”. Ils trouvent alors leurs premiers financements. En 2020, ils installent leurs premiers prototypes de toitures et de totems, notamment chez le groupe Advitam à Arras. Le business a mis un an à prendre son envol. “De 2 000 euros de toitures en 2020, on est passés à 20 000 euros de toitures par mois cette année.”

©L.DG

Leur totem fait des émules aussi. “Nous aidons les entreprises à valoriser leur image : rendre leur univers plus responsable, accueillir la clientèle dans des espaces plus agréables, rassurer leur personnel sur la qualité de l’air intérieur.” Bouygues, Vinci, ou encore le groupe GSE ont passé commande. De quoi se faire mousser non ?

Lucie De Gusseme

Lire aussi : La start-up Biotéos à nouveau récompensée

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Terres en fête : on a testé… être membre d’un jury de produits laitiers
Un concours de produits laitiers fermiers est organisé à chaque édition de Terres en fête. Cette année, la rédacti [...]
Lire la suite ...

Le potager exemplaire du lycée Louis-Pasteur de Lille
Depuis plusieurs années, les adhérents du club Nature et culture du lycée Louis-Pasteur de Lille travaillent et entre [...]
Lire la suite ...

Bonne fête à toutes les mares !
Du 1e au 9 juin, dans le cadre de la fête des mares, plusieurs évènements sont organisés dans le Nord et le Pas-de-C [...]
Lire la suite ...

Recyclage : Bons élèves les agriculteurs ?
Films plastiques, ficelles, bidons vides, big-bags, produits hors d'usage, ferrailles, huiles usagées, déchets de soin [...]
Lire la suite ...

La nature colorée du Jardin des Lianes
Du 31 mai au 2 juin, les Rendez-vous aux jardins proposent à tous de visiter les jardins et parcs du Nord et Pas-de-C [...]
Lire la suite ...

Lait prairies du Boulonnais : Les secrets d’un fromage blanc médaillé
Créée en 2014, la coopérative Lait prairies du Boulonnais ne cesse d'étendre sa gamme de desserts laitiers. Du yaour [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires