Votre météo par ville

Petite plongée dans le genre agricole

15-10-2020

Actualité

C’est tout frais

Plongée dans le féminin et le masculin agricoles avec Valéry Rasplus, sociologue de l’environnement et du genre à l’occasion de la journée de la Femme rurale le 15 octobre. Il est l’auteur d’une enquête sur la place de l’agricultrice en 2020.

Tracteur genre pixabay
Sur son site, agrigenre, le sociologue décortique la place des agricultrices. © DR

37 % des salariées agricoles, et 25 % des cheffes d’exploitations. La journée internationale de la Femme rurale, le 15 octobre, est l’occasion de le rappeler : en agriculture, les femmes sont loin d’être une portion congrue. Depuis le Sud Ouest, le chercheur Valéry Rasplus a choisi de leur donner la place qu’elles méritent. Il est l’auteur de plusieurs études au niveau national sur la question du genre dans les mondes agricoles et sur la place et les pratiques des femmes agricultrices en France.

Être agricultrice en 2020

Pour son étude « Comment être une agricultrice en 2020 ? », publiée au mois d’août dernier, il est parti d’un constat : « J’ai remarqué que les questions liées aux conditions des femmes en agriculture sont bien étudiées et documentées en Afrique, en Asie, ou en Amérique du Sud, mais qu’elles étaient relativement délaissées depuis plusieurs années en France où la communauté des sociologues travaillant sur le sujet reste assez restreinte. Or ce monde féminin en agriculture est à la fois très riche et très dynamique. »

Après l’arrivée des machines qui appuient un peu plus sur la division genrée des tâches agricoles, l’enseignement scolaire vient légitimer la distinction des rôles. Ici, des manuels scolaires de 1959. © DR

Plus de reconnaissance

Sur son site, agrigenre, le sociologue décortique la place des agricultrices, véritables « couteaux suisse » de l’ombre dans les exploitations. Mais pas reconnues pour autant. À la question : « Pensez-vous que les questions liées au partage des tâches domestiques, à la pénibilité au travail, aux inégalités de salaire… qui touchent les agricultrices sont suffisamment prises en compte par l’ensemble des syndicats agricoles ? », les résultats étaient sans appel. Négatif pour 85,8 % des votants sur Twitter, négatif pour 75,7 % des votants issus du monde agricole. De là à penser que la question d’une meilleure répartition du travail domestique intéresse peu un syndicalisme essentiellement masculin… Il n’y a qu’un pas.

«Les agricultrices modernes sont globalement moins isolées que leurs aînées. Elles tendent à trouver des stratégies d’actions communes pour s’entraider professionnellement et se soutenir moralement

Valéry Rasplus, sociologue

Les réseaux féminins, un levier puissant

Et pourtant. Pierre angulaire du monde agricole, l’agricultrice version 2020 en est un vecteur de lien social fondamental du monde rural. « L’environnement agricole change du côté des mentalités, même si l’on trouve encore des stéréotypes sexistes, résume Valéry Rasplus. Les agricultrices modernes sont globalement moins isolées que leurs aînées. Elles tendent à trouver des stratégies d’actions communes pour s’entraider professionnellement et se soutenir moralement. Comment penser une éventuelle transition agroécologique sans prendre en compte la part féminine du milieu agricole ? Où cette dernière joue une part non négligeable dans les transformations à la fois des pratiques mais aussi en termes de projets de transition ? »

Lucie De Gusseme

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Dunkerque-Port inaugure son terminal à destination de l’Irlande
La nouvelle ligne maritime Dunkerque-Irlande a été célébréeau terminal du port de Dunkerque lundi 11 octobre, en p [...]
Lire la suite ...

Édouard Chouteau veut décrocher l’étoile
Depuis juin 2020, Édouard Chouteau est le nouveau chef du restaurant La Laiterie à Lambersart (59). Amoureux des prod [...]
Lire la suite ...

Des agriculteurs excédés par les dégâts de sangliers
À l'initiative de la FDSEA du Pas-de-Calais, une rencontre a été organisée mercredi 6 octobre avec le directeur de [...]
Lire la suite ...

Abattoir de Valenciennes : « La sous-préfecture nous a posé un lapin »
La sous-préfecture de Valenciennes s’est engagée, jeudi 14 octobre, à entamer des discussions avec la direction [...]
Lire la suite ...

Elles croquent le sexisme à la ferme
La bande dessinée « Il est où le patron ? », réalisée par cinq paysannes et la dessinatrice Maud Bénézit, redo [...]
Lire la suite ...

Ces femmes qui font vivre le territoire
À l'occasion de la Journée internationale des femmes rurales ce 15 octobre, nous vous proposons de prendre des nouvel [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires