Votre météo par ville

Les Hauts-de-France votent leur plan en faveur de l’agroécologie

14-10-2020

Actualité

C’est tout frais

Réunis en séance plénière mardi 13 octobre 2020, les conseillers régionaux ont adopté le plan en faveur de l’agroécologie dans les Hauts-de-France pour la période 2020-2025.

Bandes enherbées, label bio, HVE, fermes Dephy… la transition agroécologique est déjà en train de pousser dans les Hauts-de-France ! © DR

Permettre à 25 % des entreprises agricoles des Hauts-de-France de s’engager dans une démarche de transition agroécologique à l’horizon 2025. C’est l’ambition du plan en faveur de l’agroécologie de la région Hauts-deFrance. Il vient d’être adopté par le conseil régional en séance plénière, le mardi 13 octobre 2020.

À travers ce plan, la Région veut engager l’ensemble des acteurs concernés. Les agriculteurs bien sûr, mais aussi les institutions, les structures d’accompagnement des agriculteurs, les associations, etc. Pour, au final, « créer un mouvement de fond de transformation massive des pratiques et des systèmes de production sur le terrain ».

Agroécologie et rentabilité

« Nous voulons réconcilier l’agroécologie avec la rentabilité, c’est notre fil rouge, souligne la vice-présidente à la Région en charge de l’agriculture, Marie-Sophie Lesne, jointe par téléphone au lendemain de l’adoption du texte. Il y a un lien entre gain économique et défi écologique, nous voulons le démontrer par l’exemple grâce à des fermes de démonstration. » 

Le deuxième axe du plan, élaboré entre autres avec les chambres d’agriculture, prévoit d’accompagner les agriculteurs dans l’adaptation de leurs pratiques. Les trois autres axes sont : améliorer et diffuser les connaissances ; impliquer les filières et les territoires tout en renouant le dialogue avec le citoyen ; et enfin « observer et piloter » l’agroécologie dans les Hauts-de-France.

Diagnostics, guichet unique

Concrètement, le plan prévoit la mise en place d’un guichet unique, un Point accueil agroécologie, qui devrait permettre aux agriculteurs souhaitant s’engager dans cette démarche de trouver toutes les ressources et informations nécessaires. « Nos partenaires, comme la chambre d’agriculture, vont se former eux-mêmes pour faire évoluer leurs conseils vers plus d’agroécologie, poursuit Marie-Sophie Lesne. On va augmenter le niveau de transfert des connaissances. »

Parmi les autres éléments importants : la réalisation de diagnostics agroécologiques chez les agriculteurs qui en feront la demande. Ceux-ci devraient être cofinancés par la Région dans le cadre d’un appel à projets. Objectif : « Permettre aux agriculteurs d’évaluer leurs pratiques et éclairer leurs décisions. »

Marie-Sophie Lesne région hauts de france
Marie-Sophie Lesne, vice-présidente en charge de l’agriculture à la Région, avait déjà évoqué la mise en place de ce plan en février 2020, peu avant le Salon de l’agriculture. © DR

Lire aussi : « Là où l’État sanctionne, la Région va accompagner »

Une soixantaine de mesures au total

Au total, une soixantaine de mesures ont été énoncées. Dès cette fin d’année, des aides doivent se mettent en place, notamment un dispositif de soutien à la régénération des prairies. 250 000 euros seront utilisés pour aider au ressemis des prairies dans le contexte de sécheresse, annonce l’élue. D’autres appels à projets seront lancés au cours de l’année 2021. « Il y en aura un sur l’irrigation ciblée qui va sortir rapidement », promet-elle.

Mais l’agroécologie n’est pas nouvelle en région. Bio, le HVE, l’implantation de haies… « Beaucoup d’agriculteurs font déjà de l’agroécologie sans le savoir ou sans le valoriser », estime la vice-présidente. Le plan vise donc à amplifier cet élan. Et à essaimer.

Laura Béheulière

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Des moutons boulonnais « écopâturent » à Genech et Pont-à-Marcq
Le troupeau de moutons boulonnais de l’établissement agricole Institut de Genech va valoriser des espaces verts d [...]
Lire la suite ...

Le lin fait sa fashion week
La filière mondiale du Lin se mobilise en lançant à partir d'aujourd'hui pour la "Fashion Revolution week". Objectif [...]
Lire la suite ...

Pommes de terre : quels sont les atouts des cultures intermédiaires ?
Au-delà d’être une obligation réglementaire, les couverts avant la culture de pommes de terre sont préconisés par [...]
Lire la suite ...

Groupama aide les agriculteurs à s’équiper de sondes connectées pour le fourrage
Groupama Nord-Est propose un accompagnement financier pour inciter les agriculteurs à s’équiper de sondes de tem [...]
Lire la suite ...

Éléonore Peretti : « Créer du lien est la raison d’être du MusVerre »
Éléonore Peretti est la nouvelle directrice du MusVerre de Sars-Poteries (59). Elle défend les atouts et le rôl [...]
Lire la suite ...

Bruxelles et les États membres entendent numériser le secteur agricole
Dans le cadre de la révision du plan coordonné 2021 sur l’intelligence artificielle publiée le 21 avril, la Commiss [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires