Votre météo par ville

Association Arcade : Se faire accompagner dans la difficulté

16-03-2023

Actualité

C’est tout frais

Alors que le ministre de la Justice a fait des annonces sur le mal-être agricole, Arcade accompagne déjà les agriculteurs qui ne parviennent plus à se sortir de difficultés financières, juridiques ou administratives. Un rôle essentiel pour plusieurs centaines de familles.

Arcade accompagne les agriculteurs dans les démarches administratives ou judiciaires. © j.-c. gutner

C’est un soutien pour beaucoup d’agriculteurs du Nord et du Pas-de-Calais. Par le bouche-à-oreille la plupart du temps, ils prennent leur téléphone et composent le numéro de l’association Arcade pour obtenir de l’aide.

L’association a fêté ses 30 ans en 2022. Plus que jamais, elle joue un rôle essentiel.

« Dans les années 1990, c’était les débuts de la PAC et il y avait un nombre assez récurrent d’agriculteurs en difficultés financières ou juridiques, éclaire Mélanie Devigne, coordinatrice de l’association. Certains agriculteurs ont décidé de se structurer pour venir en aide à leurs pairs. Au fur à mesure des années, ils se sont rendu compte que la demande était là et qu’il fallait professionnaliser l’accompagnement. »

Un rôle d’écoute

Trente années plus tard, Arcade compte 12 salariés, 39 bénévoles et possède trois antennes : Ambricourt (62), Avesnes-sur-Helpe (59) et Hazebrouck (59). L’association accompagne aussi, depuis les années 2000, les artisans commerçants qui en font la demande.

Mais l’essentiel des accompagnements concerne les agriculteurs. Ceux qui appellent le font souvent au « bouche-à-oreille de notre réseau de partenaires » : la MSA, les collectivités, les comptables, banquiers ou personnels de justice.

Un premier rendez-vous est alors proposé à l’agriculteur ou l’agricultrice sur leur exploitation.

« On travaille toujours en binôme avec un salarié et un bénévole, indique Mélanie Devigne. C’est souvent quelqu’un du métier, en retraite, comme des anciens salariés des organismes professionnels agricoles, d’anciens comptables. » Ils connaissent la problématique. Ils sont opérationnels et peuvent plus facilement gagner la confiance de la personne qui les contacte. Car c’est souvent difficile pour cette dernière de se livrer.

Lire aussi : « On écoute beaucoup. Nous sommes des catalyseurs »

Un accompagnement personnalisé

Formés à ces situations, salariés et bénévoles de l’association Arcade proposent un accompagnement personnalisé et garantissent la confidentialité des échanges. « On fait de l’accompagnement, pas du conseil, précise bien Mélanie Devigne. On s’adapte à l’adhérent et à sa cadence. »

Le suivi dure, en général, entre deux et cinq années, mais chacun décide de son rythme et de ses besoins. « C’est un accompagnement global. Le financier, c’est souvent le haut de l’iceberg, et en fouillant, on se rend compte qu’il y a plusieurs causes à ces difficultés. Notre mission est de tirer les ficelles une par une pour essayer de voir l’intégralité et d’essayer de prendre les bonnes décisions pour que la personne puisse rebondir toute seule. On l’accompagne dans ces choix pour qu’elle rebondisse. »

Aides aux démarches administratives, organisation de rencontres avec les créanciers, accompagnements juridique et humain avec, si besoin, l’orientation vers des professionnels de santé…

« Notre objectif est de conserver des exploitations vivables humainement et économiquement », éclaire Mélanie Devigne, consciente également que ces exploitations sont au cœur des territoires.

Malgré la baisse de leur nombre ces dernières années, l’association continue à recevoir de nouveaux appels (48 en 2022).

« Mais on reste en deçà du milieu des années 2010. En 2015, on avait eu 90 nouveaux appels par exemple », la faute à la crise du lait qui avait touché les éleveurs à l’époque. Si tous les types d’exploitations sont concernés, « les grands comme les petites », ce sont en majorité des éleveurs qui contactent aujourd’hui l’association, et la moyenne d’âge des agriculteurs accompagnés est de 55 ans. Ils sont 367 à être suivis par l’association Arcade. Mais pas seulement car, derrière l’agriculteur ou l’agricultrice se cache souvent une famille qui a, elle aussi, besoin d’un soutien. 

Kévin Saroul

Arcade organise ce jeudi 23 mars son assemblée générale, à la salle de Dompierre-sur-Helpe, à 14 h. Au programme, un débat sur le changement climatique.

Lire aussi : SIA 2023 : Eric Dupont-Moretti s’exprime sur le mal-être des agriculteurs

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
La communauté d’agglomération de Lens-Liévin lance son Défi alimentaire durable
Pour la 2e édition, la CALL recherche 100 familles (dont 50 en quartiers prioritaires) pour participer au défi sur l [...]
Lire la suite ...

Soutien à la profession agricole : Nouveau dispositif
Mardi 21 mars 2023, les élus départementaux ont voté pour la participation du Département du Nord au financement du [...]
Lire la suite ...

FRSEA Hauts-de-France : Simon Ammeux élu président
La Fédération régionale des syndicats d’exploitants agricoles des Hauts-de-France (FRSEA) a un nouveau préside [...]
Lire la suite ...

Reliquats azotés : Les tendances de la sortie hiver en Nord-Pas de Calais
Avec 79 unités d'azote de moyenne sur 90 cm, la campagne de reliquats sortie hiver se classe dans la normale haute. Pet [...]
Lire la suite ...

Les entreprises misent sur l’innovation
La région des Hauts-de-France est le fer de lance de nombreuses initiatives en matière de recyclage. Exemples d'entrep [...]
Lire la suite ...

Économie circulaire et recyclage : les enjeux
À l'occasion de la journée mondiale du recyclage, le 18 mars, la Fédération professionnelle des entreprises du recy [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires