Votre météo par ville

Rentrée 2019. Le conjoint collaborateur lui aussi maître d’apprentissage

26-08-2019

Actualité

Terre à terre

Une ordonnance parue au Journal officiel du 22 août 2019 permet de désigner le conjoint collaborateur du chef d’exploitation comme maître d’apprentissage.

Pour devenir maître d’apprentissage, le conjoint collaborateur doit justifier de deux années d’activité et d’un diplôme équivalent à celui préparé par l’appenti. © Freepik

Rentrée oblige, de nouvelles règles vont s’appliquer dès le 1er septembre 2019. Parmi celles-ci, la désignation du maître d’apprentissage. Dans le cadre de la loi sur la liberté de choisir son avenir professionnel, l’ordonnance 2019-861 parue au Journal officiel du 22 août 2019 prévoit un encadrement de cette fonction. Dorénavant, le conjoint collaborateur du chef d’entreprise peut tenir ce rôle.
Auparavant, seuls le salarié ou le chef d’entreprise pouvaient prétendre à ce poste. Toutefois, le maître d’apprentissage doit avoir les compétences professionnelles déterminées par la convention collective ou l’accord de branche qui le concerne.
Si ce n’est pas le cas, il doit remplir deux conditions :
– la première concerne le diplôme. Il doit correspondre au moins à celui que prépare l’apprenti ;
– le second critère porte sur l’expérience. Le maître d’apprentissage doit justifier l’exercice d’au moins deux ans de l’activité professionnelle préparée par l’apprenti.
Pour rappel, être maître d’apprentissage pendant une période continue de six mois permet d’acquérir un crédit de 240 euros sur son compte personnel de formation. Le maître d’apprentissage devient responsable de la formation et contribue à l’acquisition de compétences liées au diplôme préparé par l’élève.
Lucie Debuire

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Enquête : 3 agriculteurs sur 4 se déclarent insatisfaits de leurs relations avec l’industrie agroalimentaire
Alors que démarre le Salon de l’agriculture, l’institut de sondages Ipsos dévoile les chiffres de sa derni [...]
Lire la suite ...

« Qui mieux qu’un agriculteur peut parler de l’agriculture ? »
Passionnée par l'agriculture et l'étude de la société, Valérie Dahm sillonne la France à coups de phrases chocs po [...]
Lire la suite ...

« Là où l’État sanctionne, la Région va accompagner »
En amont du Salon de l’agriculture, la vice-présidente de la Région, Marie-Sophie Lesne, a tenu une conférence [...]
Lire la suite ...

Guillaume et sa rouge flamande en quête du Graal
Éleveur à Auchy-les-Mines (62), Guillaume Dedourge emmène Nielle des blés, sa vache, au célèbre concours génér [...]
Lire la suite ...

Des jeunes de Genech en lice pour le trophée des lycées
Six jeunes de l'Institut de Genech (59) participent pendant quatre jours au trophée national des lycées agricoles su [...]
Lire la suite ...

Bien-être animal : un label régional au Salon de l’agriculture
Nicolas Fagoo, négociant en bestiaux et éleveur à Saint-Omer, a lancé il y a un an un label valorisant le bien-être [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires