Votre météo par ville

Légumes. « Il y a une montée en puissance de la volonté d’acheter Français »

28-05-2019

Actualité

C’est tout frais

Invité à l’assemblée générale du Pôle légumes Hauts-de-France à Lorgies (62) le jeudi 23 mai 2019, Raphaël Bertrand, chargé d’études à l’unité cultures et filières spécialisées de FranceAgriMer, a livré un panorama de la production et de la consommation françaises de légumes. 

© Guillaume Perrin

La France est le quatrième pays producteur de fruits et légumes (hors pommes de terre) en Europe, après l’Espagne, l’Italie et la Pologne, révèlent les dernières études de FranceAgriMer.
La production s’élève à près de 7,9 millions de tonnes en 2017 (hors pommes de terre toujours), avec plus de 5,5 millions de tonnes de légumes.
Après une tendance à la baisse des surfaces consacrées aux légumes, une stabilisation semble se profiler depuis au moins trois ans (à hauteur de 261 170 ha en 2017).
« La production est très diversifiée, ajoute Raphaël Bertrand, avec deux produits phares : la tomate (14 % de la production en volume) et la carotte (11 %). »

Les évolutions sont données par rapport à l’année 2003.

La tomate arrive donc en tête des légumes les plus produits en France, suivie de la carotte, de l’oignon puis du chou-fleur. La France est également l’un des premiers producteurs européens de poireaux (environ 160 000 tonnes), à égalité avec la Belgique. Pour ce légume en particulier, « on est sur un marché très franco-français », souligne le spécialiste.
La fraise est un cas particulier : « Elle avait connu une grosse perte de production et de surface (en faveur de la fraise espagnole) mais, depuis cinq ans on observe une stabilisation, voire une augmentation des surfaces (3347 ha en 2017) ainsi qu’une stabilisation des volumes (56 945 ha), détaille Raphaël Bertrand. La balance commerciale s’est améliorée, la fraise française a repris des parts de marché sur le marché intérieur (notamment grâce à un repositionnement sur des variétés plus qualitatives) mais, on ne répond pas encore à notre propre demande intérieure. » 
« On remarque un patriotisme à l’achat, une demande de produits locaux. »

Les premiers consommateurs de fruits et légumes frais en France sont les couples de seniors (65 ans et plus), les couples d’âge moyen (35 à 64 ans) et les familles dont l’aîné est majeur, révèle l’étude de FranceAgriMer. « Les cadres et catégories aisées sont de plus gros consommateurs que les catégories modestes », précise Raphaël Bertrand. Enfin ce sont les ménages du Sud-Est de la France qui achètent le plus des fruits et légumes.
« Les 18-35 ans sont sous-consommateurs de fruits et légumes frais, poursuit le chargé d’études. Cela nous inquiète un peu dans la mesure où ils ne vont pas changer radicalement leur mode de consommation même s’ils vont augmenter leurs achats de légumes en vieillissant. Là où il y a un espoir, c’est qu’on ne fournit pas toute la demande, donc il y a encore une possibilité de diminuer nos importations. »
De manière générale, il constate une demande de produits locaux, un « patriotisme à l’achat, une montée en puissance de la volonté d’acheter français. » Le marché des légumes bio est « en croissance nette ». « C’est une tendance qui se confirme tous les ans, commente Raphaël Bertrand, et il y a un taux de pénétration de plus en plus important. »
Laura Béheulière

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
La région Hauts-de-France est placée en vigilance orange orages et en vigilance jaune vent violent
Météo France a placé la région Hauts-de-France en vigilance orange orages et en vigilance jaune vent violent ce vend [...]
Lire la suite ...

Numéro 262 : 13 mai 2022

Bio : Une microsucrerie made in Hauts-de-France
La Fabrique à sucres a été officiellement créée ce lundi 16 mai lors de l'assemblée générale de Bio en Hauts-de- [...]
Lire la suite ...

La saison des fraises est (déjà) lancée
Avec deux semaines d'avance, les fraises démarrent une saison qui s'annonce compliquée pour les producteurs. Le point [...]
Lire la suite ...

Sécheresse et agriculture : Frédéric Denhez, journaliste et écologue, répond à nos questions
La sécheresse et ses conséquences sur l'agriculture étaient au cœur d'un billet du blog du chroniqueur et journalist [...]
Lire la suite ...

Sécheresse : Ne pas céder à la panique
Cela fait bien longtemps que nous n'avons pas vu l'eau ruisseler dans les champs. Le Nord et le Pas-de-Calais viennent a [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires