Votre météo par ville

Bonduelle sauve la mise malgré la crise

04-08-2020

Actualité

Consommation

Le groupe Bonduelle affiche une progression de son chiffre d’affaires 2019-2020 de 2,8 % à 2,85 millions d’euros malgré la crise.

Terres et territoires - Petits pois carottes Bonduelle légumes d'industrie conserve
Au 4e trimestre, la bonne tenue des activités de légumes en conserve ne suffit pas à contrebalancer les difficultés dans le frais. © adobe.stock.com

Pour son exercice 2019-2020, clos le 30 juin, le groupe Bonduelle affiche un chiffre d’affaires de 2, 85 millions d’euros (M€) contre 2,78 M€ lors du précédent exercice. Il progresse ainsi de 2,8 % malgré un dernier trimestre impacté par la crise sanitaire.

Dans ce contexte, le quatrième trimestre affiche un repli marqué de 6,3 % en raison du confinement et de l’arrêt des restaurants et des cantines. Cela concerne principalement les activités « légumes surgelés » (- 8,5 %) et « légumes frais » (- 16,3 %). 

À l’inverse, mais sans pouvoir compenser le déficit des activités de légumes surgelés et frais, l’activité de légumes en conserve progresse fortement (+ 6,8 %) sur le quatrième trimestre.

Le groupe prévient : « la crise sanitaire affectera la rentabilité attendue » pour 2020-2021. Notamment en raison : « des surcoûts de stockage dans l’activité surgelé et des pertes de matières premières liées à la perte de débouchés en frais ».

Réduction de 20 % des ratios de distribution des dividendes

Pour rappel, comme annoncé fin mai, il sera proposé à l’assemblée générale des actionnaires du 3 décembre 2020, au titre du dividende de l’exercice 2019-2020, une réduction de 20 % des ratios habituels de distribution du groupe. Ce projet a reçu le soutien du conseil de surveillance.

Les membres du conseil de surveillance de Bonduelle SCA et les administrateurs de Bonduelle SA ont décidé de renoncer à 20 % de leurs jetons de présence et rémunération.

Les membres de la direction générale ont, quant à eux, diminué de 20 % leur rémunération fixe sur la période de confinement.

Ces sommes contribuent à financer la prime destinée aux collaborateurs qui ont continué de travailler en usine.

Lire aussi : Fruidor a souhaité se rapprocher des producteurs avec Bufl

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Tags
Aker : retour sur huit ans de recherche (vidéo)
Le programme Aker, qui avait pour but de booster la recherche en betteraves sucrières, s’est clôturé le 18  [...]
Lire la suite ...

Carbone : lancement d’un programme européen de rémunération en grandes cultures
Avec un prix minimal de 27,50 euros la tonne de carbone, Soil Capital souhaite « rémunérer les pratiques qui réduise [...]
Lire la suite ...

La cantine à l’heure des hauts-de-France
Du 28 septembre au 2 octobre, dans le cadre de l'opération Invitez les saveurs des Hauts-de-France à votre table, Séb [...]
Lire la suite ...

Des solutions pour limiter la pollution. Les images des essais Épand’air.
La chambre d'agriculture Nord-Pas de Calais et Atmo Hauts-de-France ont présenté, après trois années d'études, le b [...]
Lire la suite ...

Cévinor renforce son partenariat avec Bigard
Lors de son assemblée générale du 24 septembre 2020, la coopérative Cevinor a annoncé son rapprochement avec l&rsqu [...]
Lire la suite ...

Néonicotinoïdes : un amendement vise la création d’un conseil de surveillance
En commission des Affaires économiques, les députés ont voté le 23 septembre pour la création d’un conseil de [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires