Votre météo par ville

La chicorée, une alliée pour affronter l’hiver 

25-11-2021

Actualité

Consommation

Si la chicorée s’apprécie en boisson chaude, pour remplacer la café par exemple, elle peut aussi se consommer en décoction pour ses différentes vertus. 

©Pixabay

« On fait bouillir 2 à 3 grammes de racine de chicorée dans une théière. Puis on laisse reposer la plante dans l’eau chaude », avance Claire Devilliers, naturopathe à Sequedin (59) et à Béthune (62) « Sa fonction principale est de stimuler l’équilibre intestinal. La chicorée est un prébiotique naturel. Riche en inuline, cette fibre présente dans les végétaux permet de nourrir la flore intestinale et aux probiotiques –  les bonnes bactéries – de se développer correctement dans l’intestin. » Pour Claire Devilliers, c’est « le bon moment pour s’occuper de sa flore intestinale à l’approche de la période hivernale » car « notre système immunitaire est compris majoritairement dans celle-ci ».

Si la racine de chicorée est bonne pour nos intestins, elle est également l’alliée de notre foie. « La chicorée augmente la sécrétion de bile. Celle-ci permet d’émulsionner les graisses et de faciliter leur digestion », précise la naturopathe avant, toutefois, de déconseiller la plante aux personnes sujettes aux calculs biliaires. Foie, intestin, la racine permet aussi de stimuler l’appétit grâce à sa fonction apéritive. Elle permet également de faire baisser le taux de cholestérol selon la professionnelle. 

Enfin, la chicorée est aussi riche en nutriments. « Magnésium, phosphore, potassium, égraine Claire Devilliers, mais aussi et surtout, elle est riche en fer. » Un atout pour les femmes souvent sujettes aux anémies. Et une façon de diversifier ses apports si l’on est habitué à consommer des fruits oléagineux et des légumineuses riches en fer.

Laurène Fertin

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Le job est dans le pré !
Terres et Territoires c’est aussi l’emploi agricole, bientôt retrouvez toutes les offres de la région ! Mais en at [...]
Lire la suite ...

Chicorée : De l’importance de la réapprobation du Bonalan®
Deux herbicides très utilisés en chicorée doivent être réapprouvés d’ici l’an prochain : le Safari® [...]
Lire la suite ...

Chicorée : Une campagne en mauvaise posture
Un peu plus de trois mois après les premiers semis, la chicorée est à la peine dans les champs. Les conditions climat [...]
Lire la suite ...

Blé : l’heure du bilan a sonné à la Coop Saint-Hilaire
Ça y est, la moisson du blé 2022 s'est terminée. Il est temps donc de dresser le bilan des essais blé pour la coopé [...]
Lire la suite ...

Sécheresse : gouvernement et FNSEA réagissent
Face à la sécheresse « historique » qui sévit actuellement sur le territoire, la Première ministre Élisabeth Bo [...]
Lire la suite ...

Reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle Nord
Les communes de Haspres et Somain sont reconnues en état de catastrophe naturelle par arrêté interministériel publi [...]
Lire la suite ...

Cidre : les producteurs veulent une revalorisation
Inquiète de l’avenir de la filière cidricole, la fédération nationale des producteurs de fruits à cidre (FNPF [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires