Votre météo par ville

Insolite. Un « crop circle » dans un champ de blé à Nielles-lès-Ardres

02-07-2019

Actualité

Hors-champ

Des agriculteurs du Calaisis ont eu la drôle de surprise de découvrir des formes géométriques dans une parcelle de blé, dimanche 30 juin 2019. Le phénomène s’est également produit dans le Bruaysis (62).

Certains y voient le signe du passage furtif sur Terre d’une forme de vie extraterrestre, quand d’autres y voient seulement l’œuvre d’illuminés, ou encore l’occasion de faire un « buzz » qui fera rapidement le tour des réseaux sociaux.

Agriculteurs dans la commune de Nielles-lès-Ardres (62), entre Calais et Saint-Omer, Foucault Calais et son frère Charles-Antoine ont eu la surprise de voir apparaître dans l’une de leurs parcelles de blé ce que l’on appelle des « crop circle », ou cercle de culture, dimanche 30 juin au soir. Visibles seulement si on les observent depuis le ciel, ils sont obtenus par flexion et couchage des épis de céréales. La méthode que l’on retrouve facilement sur Internet explique comment on arrive à coucher des épis avec une planche d’arpenteur et quelques planches de bois.

Chez les Calais, la sculpture s’étend sur environ 40 mètres de long et 20 mètres de large. À l’intérieur des cercles, les épis sont cassés à partir de la base. « Contrairement à un blé versé, celui-là, on ne pourra pas le récolter », estime Foucault Calais.

Dans la parcelle de blé de Foucault et Charles-Antoine Calais, à Nielles-lès-Calais, la sculpture s’étend sur une vingtaine de mètres de large et 40 mètres de long. © DR

Un graffiti rural

Si le phénomène n’est pas nouveau, il étonne dans cette commune de l’arrière-pays de Calais, où les deux agriculteurs n’ont rien vu ni entendu de cette réalisation graphique alors que la parcelle se situe à seulement quelques dizaines de mètres de leur corps de ferme. « Nous sommes sortis samedi soir (le 29 juin) et sommes rentrés vers minuit. Il n’y avait pas de traces, ni d’agitation autour de la parcelle », témoigne Foucault Calais. « Les personnes qui ont fait cela doivent être bien organisées puisque le dessin est très précis ».

En empruntant le chemin qui longe le corps de ferme et la parcelle en question, aucune forme n’est visible. Ce n’est qu’en prenant un peu de hauteur que les formes géométriques se dessinent nettement.
Depuis que les médias locaux se sont fait l’écho de cette découverte, « on a plein de curieux qui viennent sur la parcelle pour la prendre en photo, constate M. Calais. Certains viennent même avec des drones… » (voir la photo ci-dessous, de Jérémy Hobart.)

Une perte pour l’agriculteur

Depuis quelques jours, d’autres « crop circles » sont apparus ailleurs dans le Pas-de-Calais, comme en France. Dans les communes de Ruitz et Haillicourt, dans le Bruaysis, des formes sont apparues dans un champ de blé près des terrils jumeaux, dans la nuit de vendredi à samedi, sans plus d’explications.
Dans les Yvelines, les formes retrouvées dans la commune de Saulx-Marchais ont en revanche été revendiquées par des professeurs de sciences d’un collège de Saint-Germain-en-Laye. Pour ces enseignants, cette réalisation devait s’apparenter à un exercice de géométrie « grandeur nature ». L’agriculteur victime aurait depuis été indemnisé.

Pour les Calais, l’apparition de ces formes géométriques est néanmoins synonyme d’une perte que l’assurance ne prendra pas en charge : « Les dégâts sont évalués entre 200 et 250 euros. Nous avons une franchise de 140 euros. On ne va donc pas déclencher une démarche auprès de notre assureur pour si peu ».

Vincent Fermon

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Des stocks de pommes deux fois plus importants qu’en 2019 au début de l’été
« Fin juin 2020, alors que la campagne de commercialisation s’achève, les stocks de pommes sont le double de ceux d [...]
Lire la suite ...

Explosion au Liban : le stockage du nitrate d’ammonium en question
L'explosion de quelque 2 750 tonnes de nitrate d'ammonium le 4 août au Liban rappelle que cet ingrédient de base de [...]
Lire la suite ...

Les éleveurs laitiers veulent pouvoir utiliser toutes les jachères en période de sécheresse
La FNPL (syndicat professionnel des producteurs de lait) appelle, dans un communiqué de presse du 12 août 2020, l’Un [...]
Lire la suite ...

Abattoirs : le maillon faible de la filière porcine
Les Hauts-de-France, cinquième région productrice de porcs, ne compte que sept abattoirs capables d'abattre ces anima [...]
Lire la suite ...

Flandres : Un boulanger au four et au moulin
Après le circuit court, le circuit ultracourt ? C'est l'idée un peu folle d'Antony Boulanger, patron à Noordpeene de [...]
Lire la suite ...

Enquête Covid-19 : nos exploitations agricoles régionales mises à mal
Le service économique de la chambre d'agriculture des Hauts-de-France a lancé en mai une enquêteauprès des agriculte [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires