Votre météo par ville

Publireportage. Une bonne tranche de tradition avec le Domaine Picard

15-02-2021

Actualité

Terre à terre

Installée dans le nord de la Somme depuis 1949, l’entreprise Domaine Picard ne cesse d’innover dans ses recettes de pâtés, potjevleesch et jambons. Son slogan : « Faire du bon pour créer du lien ».

Maïté Garcia, responsable marketing, et Stéphane Nuellas, directeur général de l’entreprise Domaine Picard. © DR
Maïté Garcia, responsable marketing, et Stéphane Nuellas, directeur général de l’entreprise Domaine Picard. © DR

La charcuterie, c’est son domaine. Historiquement connu pour son jambon à l’ancienne, son potjevleesch et son pâté picard touillé à la fourchette, le Domaine Picard fait aujourd’hui partie des fleurons des entreprises agroalimentaires des Hauts-de-France. Une maison indépendante, basée à
Villers-Bocage (80), qui cultive authenticité et nouveautés gustatives.

Le jambon en plusieurs déclinaisons

Le Domaine Picard concocte trois produits phares. Il y a le jambon à l’ancienne, qui se décline en plusieurs recettes. Le jambon blanc est salé manuellement à la veine. Il subit une maturation lente pendant 48heures puis 16 heures de cuisson douce pour « préserver tous les arômes ». « La moitié de nos approvisionnements est réalisée en local, avec des porcs nés, élevés et abattus dans les Hauts-deFrance », souligne Stéphane Nuellas, directeur général, qui travaille avec des fournisseurs régionaux.

La gamme contient aussi des jambons fumés, sans sel nitrité ajouté, entier ou tranchés. Un jambon «de chez nous», du nord de la France, conservé dans sa forme d’origine, est également labellisé Saveurs en’Or et Terroirs Hauts-de-France. Dernière nouveauté en date : un jambon bio, commercialisé depuis l’an dernier.

À lire aussi : À toute saveur vers une marque en or

Onze pâtés différents

À l’ail, aux échalotes, aux piments ou aux salicornes, 11 sortes de pâtés – de porc, ou de gibier – sont préparées par les 65 salariés de l’entreprise. Là encore, la provenance des ingrédients compte beaucoup. « Toutes nos préparations contiennent au moins 50 % de viande maigre, ce qui assure une richesse en protéines et en fer, complète le responsable. Nous revendiquons notre côté paysan et nous élaborons des produits plaisir, à partager.» Le Domaine Picard a également sorti un pâté à la fameuse bière ambrée Page 24.

Recette d’origine flamande, le potjevleesch (« pot de viande ») du Domaine Picard est un mélange de trois viandes blanches longuement mitonnées,
servi froid avec sa gelée. « Avec 185 tonnes par an, nous sommes le premier fabricant de potjevleesch de France », fait part Maïté Garcia, responsable marketing.

L’ouverture d’une boutique au printemps
Une initiative de plus en faveur des circuits courts : il sera bientôt possible de déguster pâtés, potjevleesch ou jambons fraîchement sortis des ateliers.
Le Domaine Picard va ouvrir au printemps une boutique au sein même de son enceinte de production de VillersBocage (80). «Située à l’entrée du site, elle sera ouverte du lundi au samedi, dévoile le directeur Stéphane Nuellas, qui espère pouvoir inaugurer les lieux dès le mois d’avril. Les particuliers
pourront venir découvrir les préparations, faire leurs courses, passer des commandes ou les retirer via un système de click and collect. L’idée est de proposer ce service à une clientèle de proximité, mais aussi au milieu associatif, aux traiteurs et restaurateurs dont les demandes affluaient en ce sens ces dernières années. »
Sur place, d’autres produits locaux et régionaux seront également présents : chips, bières, miel et autres condiments. De quoi se constituer un joli plateau pour l’apéro.
Ce projet succède au vaste chantier qui a permis le doublement de la surface des bâtiments de Domaine Picard (7 500 m2 ) en 2019.

Vers des emballages 100 % recyclables

Les produits du Domaine Picard sont distribués en moyennes et grandes surfaces (GMS) de la région et de toute la France. Depuis quelques mois, l’entreprise a lancé sa boutique en ligne (www.domaine-picard.com), qui
a trouvé rapidement des habitués durant les périodes de confinement.

«Nous voulions nous rapprocher des consommateurs et renouer un contact direct avec eux », assure Maïté Garcia. La direction du Domaine Picard
poursuit ses efforts de communication et en faveur de l’environnement. « Nous allons basculer prochainement vers des emballages 100 % recyclables
pour l’ensemble de nos confections,
annonce Stéphane Nuellas. Un engagement sociétal qui va de pair avec l’attention que nous portons sur la qualité de nos produits. »

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Découverte d’un nouveau foyer d’influenza aviaire ce week-end
Ce week-end, un nouveau foyer d’influenza aviaire a été découvert sur la commune de Winnezeele. Le 26 novembre, un [...]
Lire la suite ...

David Saelens, nouveau président de la section Nutrition Animale de La Coopération Agricole
A l’issue d’un conseil de section, les membres de La Coopération Agricole Nutrition Animale ont élu, le 1er décem [...]
Lire la suite ...

L’assurance récolte officiellement lancée
Le Gouvernement a présenté le 1er décembre, le projet de loi sur l’assurance récolte en Conseil des ministres. Av [...]
Lire la suite ...

La Flandre mise sur la pomme de terre
Lors de son assemblée générale annuelle, la coopérative La Flandre a présenté ses résultats, adossés au groupe N [...]
Lire la suite ...

Annulation de la fête de la dinde à Licques
La Covid-19 aura eu raison de la fête de la dinde pour la deuxième année consécutive. En effet, l’événement, [...]
Lire la suite ...

« L’Union européenne veut devenir une puissance normative »
Lors de la session de la chambre d'agriculture du Nord-Pas de Calais organisée le 29 novembre, Thierry Pouch, économi [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires