Votre météo par ville

Publireportage. À toute saveur vers une marque en or

30-11-2020

Actualité

Consommation

La marque régionale Saveurs en’Or affiche déjà 16 années au compteur. Un beau parcours sur lequel revient Benoît Rousseau, dirigeant de La Pâtisserie des Flandres et membre du bureau de la marque, en charge de la qualité.

Benoît Rousseau, dirigeant de La Pâtisserie des Flandres, au siège de l’entreprise à Erquighem-Lys. © DR
Benoît Rousseau, dirigeant de La Pâtisserie des Flandres, au siège de l’entreprise à Erquighem-Lys. © DR

Benoît Rousseau est membre du bureau de Saveurs en’Or, en charge de la qualité. Son entreprise La Pâtisserie des Flandres, basée à Erquinghem-Lys (59), est une des premières à avoir rejoint l’association en 2004. Retour sur le parcours de la marque depuis 16 ans.

Pouvez-vous nous rappeler comment a débuté l’aventure Saveurs en’Or ?

L’histoire a commencé en 2004 à l’initiative de Jean-Marie Raoult, ancien président de la chambre d’agriculture du Pas-de-Calais. Il a pris contact avec les artisans et les industries agroalimentaires de la région avec la volonté de créer une marque collective pour mettre en avant les produits régionaux “de la fourche à la fourchette”. Aujourd’hui, 200 entreprises ont rejoint la marque et près de 1 000 produits arborent le petit logo rouge. Dès 2005, nous avons commencé a travaillé avec la grande distribution pour promouvoir la marque. Au départ, nous avons dû convaincre les acheteurs des grandes enseignes mais deux ans plus tard, la mayonnaise a pris et c’est la grande distribution qui s’est mise à réclamer des produits Saveurs en’Or.

« Faire partie de Saveurs en’Or, c’est bénéficier d’une image de marque désormais reconnue auprès des consommateurs de la région .»

Benoît Rousseau, membre du bureau Saveurs en’or

Pourquoi avoir choisi la grande distribution pour développer la marque ?

Le Nord et le Pas-de-Calais, territoires d’origine de la marque, sont caractérisés par une forte implantation de la grande distribution avec la présence historique du groupe Auchan. Beaucoup de consommateurs s’approvisionnent en grande surface, c’est donc là qu’il fallait être pour les toucher. Les grandes enseignes ont développé des pages Saveurs en’Or dans leurs catalogues, elles ont accompagné la notoriété de la marque. L’idée de départ était aussi de proposer des produits régionaux de qualité mais sans être élitiste. Aujourd’hui, les produits sont présents aussi en vente directe, auprès de la restauration collective, en magasins de producteurs ou encore dans les épiceries et boutiques du terroir.

Quelles sont les conditions pour qu’une entreprise appose le logo Saveurs en’Or sur un de ses produits ?

Tout d’abord, les entreprises doivent être implantées dans les Hauts-de-France. Ensuite, les produits doivent obéir à un cahier des charges élaboré par l’association. Troisième critère : les produits candidats sont soumis à des tests d’hédonisme menés en partenariat avec le laboratoire d’analyses sensorielles Adrianor. Quatrième point : après un contrôle initial pour intégrer la marque, des audits de contrôle sont réalisés chaque année par des organismes indépendants pour évaluer le respect de la traçabilité, des règles sanitaires… Enfin, il faut être adhérent à l’association et être à jour de sa cotisation.

logo Saveurs en'Or

Pouvez-vous nous en dire plus sur le cahier des charges ?

L’objectif est de garantir la dimension régionale des produits Saveurs en’Or. Il s’agit aussi de valoriser l’agriculture régionale. Les produits non transformés doivent être issus à 100 % des Hauts-de-France. Les règles sont différentes pour les produits transformés, qu’ils soient d’origine fermière, artisanale ou industrielle. Dans ce cas, les produits finaux doivent respecter un cahier des charges favorisant l’approvisionnement local et français.

Quel est l’intérêt pour une entreprise de rejoindre la marque régionale ?

Faire partie de Saveurs en’Or, c’est bénéficier d’une image de marque désormais reconnue auprès des consommateurs de la région et des acheteurs de la grande distribution. Par ailleurs, Saveurs en’Or est une marque mais c’est aussi une démarche. Les audits permettent notamment de se rendre compte de ses points forts mais aussi de ses points faibles sur lesquels il faut travailler. C’est aussi faire partie d’un collectif qui permet à chacun de progresser en bénéficiant des expériences des autres.

Pouvez-vous nous en dire plus sur l’organisation de Saveurs en’Or ?

Saveurs en’Or est une association financée en premier lieu par les cotisations des entreprises adhérentes. Elle bénéfice aussi du soutien de la chambre d’agriculture et de la Région Hauts-de-France. La structure, qui compte trois salariés, consacre 80 % de son budget à de la communication.

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
60 agriculteurs recherchés pour planter 20 kms de haies à l’hiver 2022
Le Parc naturel régional de l’Avesnois a été retenu dans le dispositif « Plantons des Haies ». Il souhaite acco [...]
Lire la suite ...

Colza : 2,5 M € de plus pour la recherche d’alternatives au phosmet
Julien Denormandie a annoncé le 24 novembre une enveloppe additionnelle de 2,5 M € pour « accélérer les recherches [...]
Lire la suite ...

Porc : l’interprofession va sponsoriser la météo de France Télévisions
Dans un contexte de marché morose, l’interprofession porcine (Inaporc) a annoncé, lors d’une conférence d [...]
Lire la suite ...

Méthanisation agricole : un gain pour l’environnement dans certains scénarios
Une étude de l’Inrae publiée le 24 novembre montre que la méthanisation a un impact positif sur l’environ [...]
Lire la suite ...

Le salon Made in Hauts-de-France est de retour
Du 3 au 5 décembre, le salon Made in Hauts-de-France, organisé par La Voix du Nord, rassemblera à Lille Grand Palais [...]
Lire la suite ...

Solidarité chez les bouchers Compagnons du Nord
Du 23 novembre au 24 décembre, les Compagnons du Goût vendent au sein de leur boutique une boule de Noël pas comme le [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires