Votre météo par ville

BioDemain lève 1,2 million d’euros et crée une nouvelle marque

12-03-2021

Actualité

C’est tout frais

L’entreprise BioDemain, basée à Lille (59), valorise les produits issus d’exploitations en conversion au bio. Elle vient de lever 1,2 million d’euros. Et lance une nouvelle marque à destination du grand public, « Transition ».

Les produits BioDemain permettent de valoriser le travail des agriculteurs en conversion. © BioDemain

Depuis maintenant près de deux ans, la startup BioDemain – qui n’en est plus vraiment une – valorise les produits agricoles d’exploitations en conversion au bio. Sa gamme « pas (encore) bio » est aujourd’hui vendue dans plus de 100 magasins. L’initiative née dans les Hauts-de-France est en train de prendre de l’ampleur.

L’entreprise vient de lever 1,2 million d’euros, via la plateforme participative Lita.co. Sa campagne, lancée le 10 février 2021, a mobilisé plus de 200 personnes. BioDemain « proposait à chaque citoyen de devenir actionnaire pour un montant minimum de 100 € » , explique l’entreprise dans un communiqué. « Des consommateurs, des agriculteurs et des distributeurs ont rejoint le capital de l’entreprise, souligne Maxime Durand, cofondateur. BioDemain continue à être une aventure collective, et encore plus aujourd’hui. »

Nous avions interviewé les deux fondateurs de BioDemain au lancement de leur entreprise, retrouvez l’article ici : Et si le presque bio devenait une marque ?

Maxime Durand et Stéphane Delebassé, les fondateurs de BioDemain. © BioDemain

Accompagner 500 agriculteurs en 2022

L’entreprise va ainsi pouvoir effectuer une véritable montée en puissance. « En 2020 nous avons accompagné 30 agriculteurs en conversion, rappelle Maxime Durand. On va en accompagner une centaine en 2021 et l’objectif est d’atteindre les 500 en 2022″. « Mais ce n’est qu’une étape, poursuit le jeune directeur. On envisage de pouvoir accompagner n’importe quel agriculteur en conversion ». À travers la France, donc.

Une activité qui va s’accompagner du recrutements de salariés. De trois au début, l’équipe est désormais constituée de 11 personnes. L’entreprise prévoit de créer « vingtaine d’emplois sur les cinq ans à venir » annonce le communiqué.

Une marque à destination du grand public

Dans le même temps, l’entreprise étoffe sa gamme. En plus de ses produits BioDemain, vendus en magasins spécialisés et essentiellement achetés par des consommateurs « avertis », elle crée « Transition ». Les premiers produits, qui permettent toujours de valoriser des aliments issus de fermes en conversion, ont été commercialisés début mars.

Nouvelle gamme de produits, destinée au grand public. © BioDemain

Objectif : « Sensibiliser le grand public à travers la grande distribution ». Carrefour, Intermarché, Leclerc ou encore Match se sont déjà engagés auprès des jeunes entrepreneurs.

Laura Béheulière

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Lait : forte baisse des investissements industriels liée à la crise sanitaire
« Face à l’incertitude générée par la crise, les entreprises de la filière lait ont mis en pause une part signif [...]
Lire la suite ...

Mal-être agricole : Agri’écoute lance une plateforme de discussion en ligne
Le dispositif d’écoute téléphonique pour les actifs agricoles en difficulté, Agri’écoute, s’est enrichi d’u [...]
Lire la suite ...

Le Crédit agricole crée un fonds d’investissement d’1 Milliard d’euros pour les filières agricoles
Dans le cadre de la présentation, le 1er décembre, de son « projet sociétal », dont les « transitions agricoles et [...]
Lire la suite ...

AG de la MSA : le point sur l’actualité des caisses locales
La MSA Nord-Pas de Calais tenait le 25 novembre à Arras son assemblée générale 2020. Covid, numérisation, budget... [...]
Lire la suite ...

Les cours dévissent pendant que l’inquiétude monte
Depuis l'apparition du variant du Covid Omicron, les marchés des matières premières s'orientent à la baisse. Une ap [...]
Lire la suite ...

Les chambres d’agriculture se réorganisent
Les chambres d'agriculture, par l'intermédiaire de l'APCA, se sont engagées dans un contrat d'objectifs et de perform [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires