Votre météo par ville

Vigilance : Risque avéré de sécheresse cet été

27-04-2023

Actualité

C’est tout frais

Malgré des pluies excédentaires en mars, le niveau des nappes phréatiques reste insuffisant, laissant craindre un risque de sécheresse dans une cinquantaine de départements. Il y a quelques jours, le Nord et le Pas-de-Calais ont été placés sous vigilance sécheresse.

Le préfet du Nord a placé le département sous vigilance sécheresse, suivi, quelques jours plus tard, par le Pas-de-Calais. Des restrictions pourraient être imposées, notamment dans le secteur agricole. © Pixabay

Les pluies de mars n’ont pas suffi à recharger les nappes phréatiques en France. 75 % d’entre elles restent à des niveaux modérément bas ou très bas, rendant ” avéré ” le risque de sécheresse estivale pour certaines régions, a annoncé le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) dans une note diffusée le 13 avril.

Le lendemain, le préfet du Nord plaçait le département sous vigilance sécheresse, “dans un objectif de sensibilisation à un usage raisonné de la ressource“, suivi, quelques jours plus tard, par le Pas-de-Calais.

Précipitations efficaces mais recharge tardive

Cette année, le nord, comme le centre et le sud-est du pays – soit une cinquantaine de départements métropolitains – présentent, selon le BRGM, un risque ” très fort ” de sécheresse ” présageant d’un printemps et d’un été probablement tendus “.

En mars, la France a connu, selon Météo-France, un excédent de précipitations de 40 % au niveau national par rapport aux normales, (avec des situations très hétérogènes selon les régions). Seules les nappes de la Bretagne à la Nouvelle-Aquitaine ont bénéficié ” d’épisodes conséquents de recharge “. Au sortir de l’hiver, ” l’ensemble des nappes affiche des niveaux sous les normales “. L’an dernier, au 1er avril, 58 % des niveaux étaient sous les normales, avant la sécheresse historique de l’été 2022.

Rappelons que le mois de mars a été bien arrosé avec des précipitations efficaces et excédentaires sur le bassin Artois Picardie : 111 % sur le Pas-de-Calais, 102 % sur le Nord, selon le bulletin de situation hydrologique de la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (Dreal) Hauts-de-France. Pour autant, l’hiver reste marqué par “une pluviométrie inégale, et notamment une longue période sans pluie durant le mois de février“, résume la Préfecture du Nord. Cela n’a pas permis une bonne recharge des nappes d’eau souterraines en particulier “dans certains secteurs du sud du département”.

Lire aussi : Météo : Un mois de mars très perturbé avec pluie et vent

La Préfecture du Pas-de-Calais note, quant à elle, une “recharge tardive débutée en janvier et une pluviométrie irrégulière avec une longue période sans pluie de février à la mi-mars.” Même constat, le niveau des nappes phréatiques a remonté, mais de façon inégale “entre le nord-ouest du territoire, qui a connu des précipitations régulières présentant des niveaux supérieurs à la moyenne, et le sud-est, où le déficit de précipitations n’a permis qu’une recharge modeste des nappes avec des niveaux inférieurs à la moyenne“. Les pluies des prochains mois n’alimenteront désormais plus ces nappes, au profit du développement de la végétation et de l’évaporation, estime-t-elle.

Après l’été sec de 2022, la recharge des nappes phréatiques était évidemment attendue. “Au cours de ces six dernières années, le département du Nord a connu cinq sécheresses dont celle de 2022, particulièrement longue et intense, où pour la première fois une partie du territoire du département est passée en crise.” Dans le Pas-de-Calais, “une pluviométrie inférieure de 36 % à la moyenne habituelle” l’an passé a provoqué “un assèchement des sols inédit depuis 1958“.

Faute de pluie, les agriculteurs espagnols renoncent à leurs semis

L’Espagne s’apprête à connaître dans les prochains jours “des températures exceptionnellement élevées pour cette période de l’année“, avec des pointes à 40 °C en Andalousie, a prévenu l’agence météorologique espagnole dans un communiqué.

Les températures seront supérieures de 6 à 10 °C, en moyenne, aux normales de saison. Mais dans certains endroits, elles dépasseront même de “15 à 20 °C” les valeurs normales pour la fin du mois d’avril, a précisé le porte-parole de l’agence Ruben del Campo sur Twitter.

Cette vague de chaleur survient alors que le pays traverse un printemps anormalement chaud et sec, notamment en Catalogne, où les autorités ont d’ores et déjà pris des arrêtés pour réduire l’usage de l’eau. “Nous allons devoir sacrifier 9 000 hectares de luzerne et […] nous ne pourrons pas semer les 7 000 hectares de maïs prévus“, précise Amadeu Ros Farrén, le président de la Communauté d’irrigants du canal d’Urgell au quotidien Le Monde.

Dans une lettre du 25 avril, le gouvernement espagnol a officiellement demandé à la Commission européenne d’activer la réserve agricole de la PAC, sans préciser de montant, pour aider ses agriculteurs. Selon le ministère de la Transition écologique, les réservoirs du pays qui stockent l’eau sont seulement à 50 % de leur capacité, voire un quart dans certains territoires, comme la Catalogne.

Quatre villages déjà privés d’eau potable dans les Pyrénées

Autre signe préoccupant : quatre villages des Pyrénées-Orientales sont privés d’eau potable depuis le 14 avril, leur forage ayant atteint un niveau trop bas à cause de la sécheresse, a appris l’AFP auprès de l’organisme local de gestion de l’eau. Les communes organisent donc des distributions d’eau en bouteille auprès de leurs 3 000 habitants. Situé à Bouleternère, le forage qui alimente ces villages “ est au niveau le plus bas, à seulement 30 centimètres au-dessus de la pompe “, a expliqué le président du syndicat intercommunal d’alimentation en eau potable, Jean-Pierre Saurie. ” Avant d’arriver au stade où on n’a plus d’eau du tout, on a préféré faire un branchement sur un forage agricole mais cette eau n’est pour l’instant pas buvable “, a-t-il poursuivi.

Dans les Pyrénées-Orientales, Hermeline Malherbe, présidente du conseil départemental, a pointé un risque de “catastrophe humaine” à l’approche de l’été, dans un courrier adressé au président Emmanuel Macron daté du 24 avril et consulté par l’AFP. Pour faire face à cette situation, elle demande “la mise en place d’un fonds de solidarité” pour venir en aide aux secteurs agricole et touristique. Le département n’a connu “aucune pluie majeure […] depuis plus d’un an“, précise l’élue socialiste, et a dû faire face au premier grand incendie de l’année en France à la mi-avril, lorsque le feu a parcouru environ 1 000 hectares. Une inquiétude partagée par le préfet du département Rodrigue Furcy. Des restrictions concernant l’utilisation de l’eau sont d’ores et déjà en vigueur dans ce département connu pour ses importantes filières de production de fruits et de légumes.

Louise Tesse Avec Agra Presse

Lire aussi : Météo : Vers un été sous restrictions en eau

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Terres en fête : on a testé… être membre d’un jury de produits laitiers
Un concours de produits laitiers fermiers est organisé à chaque édition de Terres en fête. Cette année, la rédacti [...]
Lire la suite ...

Le potager exemplaire du lycée Louis-Pasteur de Lille
Depuis plusieurs années, les adhérents du club Nature et culture du lycée Louis-Pasteur de Lille travaillent et entre [...]
Lire la suite ...

Bonne fête à toutes les mares !
Du 1e au 9 juin, dans le cadre de la fête des mares, plusieurs évènements sont organisés dans le Nord et le Pas-de-C [...]
Lire la suite ...

Recyclage : Bons élèves les agriculteurs ?
Films plastiques, ficelles, bidons vides, big-bags, produits hors d'usage, ferrailles, huiles usagées, déchets de soin [...]
Lire la suite ...

La nature colorée du Jardin des Lianes
Du 31 mai au 2 juin, les Rendez-vous aux jardins proposent à tous de visiter les jardins et parcs du Nord et Pas-de-C [...]
Lire la suite ...

Lait prairies du Boulonnais : Les secrets d’un fromage blanc médaillé
Créée en 2014, la coopérative Lait prairies du Boulonnais ne cesse d'étendre sa gamme de desserts laitiers. Du yaour [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires