Votre météo par ville

Dix minutes par jour pour compter les oiseaux de nos jardins

20-03-2020

Actualité

Hors-champ

Et si le confinement, malgré ses désagréments, nous permettait pour une fois de prendre le temps ? La Ligue protectrice des oiseaux propose une grande opération de comptage !

Cette fois-ci, pas d’excuse ! Alors que le temps s’est arrêté pour bon nombre d’entre nous, la Ligue protectrice des oiseaux lance son opération “confinés mais aux aguets” pour promouvoir son opération nationale de comptage de la faune à plume des jardins, en collaboration avec le Museum d’Histoire naturelle.

Cette période de confinement peut être l’occasion de prendre le temps pour observer le monde qui nous entoure. © Pixabay

Dix minutes par jour, le nouveau rituel ?

Le défi n’est pas compliqué. Nul besoin de connaissances poussées sur les volatiles pour participer : chaque jour (durant la période de confinement) la LPO propose aux volontaires de consacrer 10 min à l’observation et au comptage des oiseaux de son jardin. Et, avec ce calme plat, peut-être l’avez-vous déjà constaté, ils sont nombreux.

Un bilan sera effectué à la fin du confinement. Toutes les données collectées permettront à la LPO de constater combien d’espèces d’oiseaux peuvent être inventoriées en France, durant une période de confinement, avec une activité humaine, fait exceptionnel, minime. Elles permettront d’établir des constats naturalistes majeurs : dans quelles zones a-t-on pu observer le plus d’oiseaux ?

De plus, toutes les précieuses observations apportées par les discrets guetteurs permettront sans aucun doute d’améliorer la connaissance actuelle des oiseaux en ce début de période de reproduction.

D’un point de vue personnel, ces temps de calme et de rigueur pourraient offrir un petit rituel quotidien aux bambins en manque cruel de liberté.

Mode d’emploi

La LPO demande aux compteurs d’être le plus exhaustifs possible. Il s’agit de signaler tous les oiseaux qui fréquentent leur jardin durant ces 10 minutes d’attention. Attention : on ne comptera que les oiseaux posés. Il s’agit bien de compter les oiseaux qui utilisent le jardin. Par exemple pour s’alimenter, se cacher, se nourrir, se reproduire… mais pas ceux qui le survolent sans s’y arrêter.

Le site Oiseaux des jardins de la LPO est une véritable mine d’infos pour apprendre à reconnaître les oiseaux . © LPO

Les données devront ensuite être enregistrées sur le site de l’observatoire. Pour ceci : rendez- vous sur www.oiseauxdesjardins.fr pour vous inscrire (rubrique “J’aimerais participer”) puis choisissez votre département dans la liste déroulante. Vous pourrez ensuite créer un jardin, en définissant votre poste d’observation. Vos observations pourrons ainsi être rentrées via la rubrique : “Transmettre les observations de mon jardin” ; une série de vignettes des oiseaux les plus communs vous y aidera.

Agathe Villemagne

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Pévèle : Suite aux orages de grêle, visite sur le terrain pour une demande de reconnaissance ISN
Le 9 juillet, la Pévèle était touchée par la grêle. La DDTM s'est rendue ce 17 juillet sur le terrain pour évalu [...]
Lire la suite ...

Numéro 373 : 12 juillet 2024

Série de l’été : La Lys et sa vallée alluviale (3/9)
Cet été, Terres et Territoires vous emmène à la découverte des milieux naturels du Nord-Pas de Calais avec le Conse [...]
Lire la suite ...

Climat. Antoine Rabain (Geckosphere), apôtre de la neutralité carbone
À 43 ans, Antoine Rabain est à la tête de Geckosphère. Il met son expertise sur le climat au service de ceux qui veu [...]
Lire la suite ...

Agence de l’eau : Isabelle Matykowski nommée directrice générale
Isabelle Matykowski a été nommée directrice de l'Agence de l'eau Artois-Picardie. À l'occasion de sa prise de foncti [...]
Lire la suite ...

À Lorgies, Le Pôle Légumes recense sa biodiversité
Quelles sont les infrastructures agroécologiques les plus bénéfiques à la biodiversité ? La production agricole es [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires