Votre météo par ville

Dix minutes par jour pour compter les oiseaux de nos jardins

20-03-2020

Actualité

Hors-champ

Et si le confinement, malgré ses désagréments, nous permettait pour une fois de prendre le temps ? La Ligue protectrice des oiseaux propose une grande opération de comptage !

Cette fois-ci, pas d’excuse ! Alors que le temps s’est arrêté pour bon nombre d’entre nous, la Ligue protectrice des oiseaux lance son opération « confinés mais aux aguets » pour promouvoir son opération nationale de comptage de la faune à plume des jardins, en collaboration avec le Museum d’Histoire naturelle.

Cette période de confinement peut être l’occasion de prendre le temps pour observer le monde qui nous entoure. © Pixabay

Dix minutes par jour, le nouveau rituel ?

Le défi n’est pas compliqué. Nul besoin de connaissances poussées sur les volatiles pour participer : chaque jour (durant la période de confinement) la LPO propose aux volontaires de consacrer 10 min à l’observation et au comptage des oiseaux de son jardin. Et, avec ce calme plat, peut-être l’avez-vous déjà constaté, ils sont nombreux.

Un bilan sera effectué à la fin du confinement. Toutes les données collectées permettront à la LPO de constater combien d’espèces d’oiseaux peuvent être inventoriées en France, durant une période de confinement, avec une activité humaine, fait exceptionnel, minime. Elles permettront d’établir des constats naturalistes majeurs : dans quelles zones a-t-on pu observer le plus d’oiseaux ?

De plus, toutes les précieuses observations apportées par les discrets guetteurs permettront sans aucun doute d’améliorer la connaissance actuelle des oiseaux en ce début de période de reproduction.

D’un point de vue personnel, ces temps de calme et de rigueur pourraient offrir un petit rituel quotidien aux bambins en manque cruel de liberté.

Mode d’emploi

La LPO demande aux compteurs d’être le plus exhaustifs possible. Il s’agit de signaler tous les oiseaux qui fréquentent leur jardin durant ces 10 minutes d’attention. Attention : on ne comptera que les oiseaux posés. Il s’agit bien de compter les oiseaux qui utilisent le jardin. Par exemple pour s’alimenter, se cacher, se nourrir, se reproduire… mais pas ceux qui le survolent sans s’y arrêter.

Le site Oiseaux des jardins de la LPO est une véritable mine d’infos pour apprendre à reconnaître les oiseaux . © LPO

Les données devront ensuite être enregistrées sur le site de l’observatoire. Pour ceci : rendez- vous sur www.oiseauxdesjardins.fr pour vous inscrire (rubrique « J’aimerais participer ») puis choisissez votre département dans la liste déroulante. Vous pourrez ensuite créer un jardin, en définissant votre poste d’observation. Vos observations pourrons ainsi être rentrées via la rubrique : « Transmettre les observations de mon jardin » ; une série de vignettes des oiseaux les plus communs vous y aidera.

Agathe Villemagne

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Le job est dans le pré !
Terres et Territoires c’est aussi l’emploi agricole, bientôt retrouvez toutes les offres de la région ! Mais en at [...]
Lire la suite ...

Betterave : Alors, ça donne quoi cette bataille contre les pucerons ?
Pour réduire l'usage des pesticides, Martin Gosse de Gorre a confié une partie de sa production à l'Institut techniqu [...]
Lire la suite ...

Mérite agricole : Une conférence sur la PAC
Pour sa conférence annuelle, l'Amicale des membres du mérite agricole accueille Philippe Tabary. Le spécialiste des q [...]
Lire la suite ...

MSA, « l’amortisseur social »
La Mutualité sociale agricole Nord-Pas de Calais tenait son assemblée générale vendredi 16 septembre sur fond de cri [...]
Lire la suite ...

L’ONF réitère l’opération « Tous en forêt ! »
Les forestiers se rendent tous sur le terrain et invitent les usagers à venir les rencontrer mercredi 28 septembre à p [...]
Lire la suite ...

Frappadingue : une course de collégiens dédiée aux abeilles à la Casseline
Vendredi 23 septembre de 8h30 à 17h00, La Frappadingue traversera le site de La Casseline située sur le flanc sud du M [...]
Lire la suite ...

Numéro 280 : 16 septembre 2022

Au cœur des terres

#terresetterritoires