Votre météo par ville

Enquête : le Covid-19 vécu par les éleveurs laitiers fermiers (infographie)

19-06-2020

Actualité

Consommation

L’association des vendeurs directs de produits laitiers des Hauts-de-France a participé à une enquête nationale sur les conséquences du Covid-19 pour la filière laitière fermière. Enseignements.

Les producteurs laitiers fermiers qui transforment leur matière première (en fromages, yaourts…) sont restés la tête dans le guidon. Comme toutes les professions, ils étaient sur le front pendant la crise du Covid-19. Mais d’un point de vue global, comment ont-ils traversé la tempête ?

Premier bilan

Les résultats donnés par les adhérents de l’Association des vendeurs directs de produits laitiers (ARVD), en région, à l’enquête menée par l’Association nationale des producteurs (ANPLF), permettent de dresser un premier bilan de cette période hors normes. « Il s’agissait avant tout de sensibiliser les politiques en montrant que la filière fermière laitière est restée très mobilisée pendant le confinement », traduit Marie Vandewale animatrice à l’ARVD.

« Un point d’étape indispensable, même si on est loin d’être revenus à la normale. La restauration collective n’a pas repris et la fidélisation des clients du confinement n’a pas forcément fonctionné », ajoute Laurent Bauduin, président de l’ARVD, qui compte bien recontacter les adhérents dès la rentrée.

Adaptation des canaux de direction

Selon les résultats récoltés auprès de 15 % des adhérents, les chiffres des pertes enregistrées entre mars et avril 2020, montrent que les producteurs laitiers fermiers ont su, en partie, réadapter leurs canaux de distribution. « La livraison à domicile et la vente sur internet ont tiré leur épingle du jeu », traduit Marie Vandewale qui tempère : « Mais ces systèmes de drive ou de livraison sont extrêmement chronophages. Les éleveurs ont dû faire face à un manque de main-d’œuvre. Certains sont sortis épuisés… »

L’activité mixte a également permis à certains producteurs de rediriger la production vers les laiteries. Le plus lourd tribut sera payé par les producteurs de fromages en zone rurale, et plus particulièrement les éleveurs caprins.

Les Hauts-de-France relativement épargnés

Globalement, la région semble relativement épargnée par rapport à d’autres. Pour plusieurs raisons : la grande capacité de production en produits frais, le nombre d’exploitations périurbaines, mais aussi la forte consommation liée à la densité de population.

Agathe Villemagne

Infographie Terres et territoires

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

T&T Junior : Dis, comment on fait de la glace ?
Avec Terres et Territoires junior nous choisissons de t’expliquer chaque mois la production d’un aliment du [...]
Lire la suite ...

Numéro 372 : 5 juillet 2024

Série de l’été : Le bocage, c’est aussi dans les Flandres (2/9)
Cet été, Terres et Territoires vous emmène à la découverte des milieux naturels du Nord-Pas de Calais avec le Conse [...]
Lire la suite ...

Marchés du Nord-Pas de Calais : Clairmarais, artisanal et (para) aquatique
Au mois de juillet, Terres et Territoires vous propose de découvrir des marchés emblématiques du Nord-Pas de Calais. [...]
Lire la suite ...

Législatives 2024 : Le Rn en tête dans le Nord-Pas de Calais
Dimanche 7 juillet, quelque 1,5 million de votes ont été exprimés dans les urnes du Nord et du Pas-de-Calais. Alors [...]
Lire la suite ...

Lin : variétés, conduite… le rendu des essais 2024
L'AGPL, syndicat des producteurs de lin du Nord et du Pas-de-Calais, a présenté le rendu de ses essais variétaux et c [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires