Votre météo par ville

À Wirwignes, la vie est « bêle »

13-03-2020

Actualité

Bien dans ses bottes

Une trentaine de chèvres viennent de mettre bas à la Ferme du Petit Quenneval à Wirwignes (62). Leur lait est en train d’être transformé pour le démarrage de cette 7e saison. Buches et crottins seront bientôt mis à la vente. Reportage

Ce samedi 14 mars 2020, la Ferme du Petit Quenneval à Wirwignes (62) rouvre ses portes au public. Niché au cœur du parc régional des Caps et Marais d’Opale, le petit troupeau de chèvres est discret, encore en intérieur en cette période de l’année. Après les cinq mois de gestation, c’est le début des naissances qui marque la fin de la pause hivernale pour Sabine Geneste et Arnaud Singez.

Nous sommes allés à leur rencontre avant la réouverture de la ferme à la mi-mars :

« Quand j’ai démarré mon activité en 2013, on me demandait : comment allez-vous trouver votre clientèle ? », se souvient Sabine. Il faut dire que la région des Hauts-de-France n’est pas connue pour l’élevage caprin. Cela ne l’a pas empêché d’en faire, avec son conjoint, sa spécialité : « Nous n’avons eu aucun mal à trouver des clients. Au contraire, on ne s’attendait pas à accueillir autant de monde à la ferme ! », ajoute-t-elle.

Le couple propose d’ailleurs des traites participatives. Huit personnes peuvent traire à la fois, grâce aux machines à quatre postes, avant d’aller acheter leur fromage. La nouvelle s’est propagée de bouche à oreille, que ce soit parmi les touristes ou les consommateurs locaux.

Des animaux très attachants

C’est en 2013 que Sabine et Arnaud ont quitté Lille pour déménager à Wirwignes (62). Un demi hectare de terrain est réservé à leurs chèvres de race alpine.  » J’ai choisi l’élevage car on travaille avec du vivant et les chèvres sont des animaux très attachants », explique Sabine qui a effectué une reconversion professionnelle avant de s’installer en entreprise individuelle. Dès le départ, il était convenu qu’Arnaud deviendrait son associé. Ils ont sauté le pas en 2019, avec la création de leur Gaec.

« Nous préférons maîtriser nos prix, avoir un petit troupeau et vendre en local »

Arnaud Singez
fromages de chèvres fermiers - La Ferme du Petit Quenneval - Terres et Territoires
Sabine Geneste et Arnaud Singez viennent d’agrandir leur fromagerie (qui jouxte la chèvrerie construite en 2013) avant la réouverture ce samedi 14 mars 2020. © DR

Le couple se rend sur les marchés non loin de chez eux, toujours dans l’idée de respecter sa philosophie « écolo » et « circuit-court ». En plus de la vente directe à la ferme, les fromages sont vendus sur le marché de Wissant (62), au port de Boulogne-sur-mer (62), au point de vente collectif « Vert de terre » à Saint-Martin-Boulogne (62), ou encore dans des restaurants et cantines scolaires.

Et la collecte de lait de chèvre mise en place par la coopérative Prospérité fermière, est-ce que cela les tente ? « Nous préférons maîtriser nos prix, avoir un petit troupeau et vendre en local », déclare Arnaud sans détour.

Lauren Muyumba

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Une enquête pour mesurer l’impact de la crise sur les exploitations agricoles des Hauts-de-France
La chambre d’agriculture des Hauts-de-France lance une enquête en ligne, accessible ici. Objectif : mesurer l&rsq [...]
Lire la suite ...

Top chef, fan de carottes
Alexandre Bédague, producteur de carottes de Tilques, est venu faire concourir son produit dans les « Grands duels » [...]
Lire la suite ...

4000 maroilles achetés par le département de l’Aisne pour soutenir la filière
Alors que la crise sanitaire du Covid-19 a fait s’effondrer les ventes de fromages AOP, le Conseil départemental [...]
Lire la suite ...

Les abeilles sont-elles plus productives cette année ?
Les amalgames ont vite fait de mettre la bonne production de miel actuelle sur une soit-disant baisse de l’activit [...]
Lire la suite ...

Exploitations en difficulté : nouveau rallongement des procédures pénales
Dans le cadre de la réponse à l’épidémie de Covid-19, le gouvernement rallonge une nouvelle fois les procédur [...]
Lire la suite ...

Les moulins des Hauts-de-France dans l’attente de la reprise
S’il y a eu pénurie de farine dans les supermarchés, c’est en raison de l’approvisionnement, à l&r [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires