Votre météo par ville

Ceser : Un prix pour récompenser les projets dans les petites communes

03-02-2023

Actualité

Société

Le Conseil économique, social et environnemental lance un prix régional pour mettre en lumière les initiatives qui dynamisent les communes de moins de 2 000 habitants. Qui peut candidater et comment ? Quelles seront les récompenses des lauréats ? On vous dit tout !

Jean-Yves Cannesson, président de la commission Aménagement du territoire et ruralité au Ceser, et Laurent Degroote, président du Ceser Hauts-de-France (en cravate rouge) entourés des partenaires de cette première édition du prix régional des solidarités et dynamiques rurales. © H. G.

C’est un projet sur lequel les membres du Conseil économique, social et environnemental régional (Ceser) des Hauts-de-France travaillent depuis près de trois ans. « Cela me tient à cœur », affirme d’emblée Jean-Yves Cannesson, président de la commission Aménagement du territoire et ruralité du Ceser.

L’institution vient de lancer la première édition du Prix régional des solidarités et dynamiques rurales. « Il existait beaucoup de prix au niveau national mais très peu à l’échelle de la région », estime Jean-Yves Cannesson, qui s’est inspiré d’un projet déjà en place depuis 30 ans dans la région du Grand Est.

Une première pour les Hauts-de-France soutenue par la Chambre régionale d’économie social et solidaire (Cress), la Région, la Banque des territoires, CerFrance, EDF et La Poste.

L’objectif est de mettre en lumière des projets qui animent les communes de moins de 2 000 habitants de la région. « Nous avons choisi de nous concentrer sur des zones rurales peu denses. Cela représente environ 2 400 communes sur les 3 700 qui composent les Hauts-de-France », précise Jean-Yves Cannesson. Et Laurent Degroote, le président du Ceser, d’ajouter : « Près de 1,16 million d’habitants sur les 6 millions de la région habitent dans une commune rurale. » Soit 29 % de la population régionale.

« S’il y a encore quelques années, certains voyaient les territoires ruraux comme un “boulet”, nous considérons qu’elles sont une pépite pour la région, elles sont l’avenir, insiste le président du Ceser. La crise sanitaire a d’ailleurs incité beaucoup de personnes à s’y installer. Il faut donc les dynamiser et montrer qu’il y a des choses qui marchent sur ces territoires. »

Quels seront les projets récompensés ?

Si certains de ces territoires ont su sortir leur épingle du jeu, d’autres perdent peu à peu leurs activités et population, ce qui pourrait créer une fracture sociale et territoriale. L’ambition de ce prix est donc de repérer et récompenser les initiatives qui y naissent.

Les initiatives qui seront mises en lumière par cette première édition du Prix régional des solidarités et dynamiques rurales doivent être innovantes, inspirantes et améliorer les conditions de vie des habitants. « Nous souhaitons aussi que les projets remettent du lien social dans ces territoires, c’est le plus important », explique le président de la commission Aménagement du territoire et ruralité du Ceser.

Les projets doivent répondre à des objectifs d’utilité sociale, de création d’emplois, de solidarité au niveau local, de développement durable, de promotion de la culture, d’amélioration du patrimoine touristique. Il faut aussi qu’ils fassent appel à un partenariat actif en associant plusieurs acteurs, publics ou privés, de manière à favoriser le développement des synergies dans ces territoires ruraux. Enfin, ils ne doivent pas être en cours mais bel et bien terminés. « Nous devons pouvoir mesurer leur impact économique et social », indique Jean-Yves Cannesson. 

Mode d’emploi pour candidater

Dans quel secteur d’activité les projets doivent-ils entrer ? Les champs d’activité sont large : agriculture, économie, culture, tourisme, lien social, sport ou encore loisirs… « C’est une liste indicative, qui n’est pas exhaustive », précise Jean-Yves Cannesson.

Qui peut candidater ? La participation à ce premier Prix des solidarités et dynamiques rurales des Hauts-de-France est ouverte aux associations, groupements, entreprises, ainsi qu’aux collectivités territoriales et à leurs établissements, dont l’action est menée dans les Hauts-de-France.

Quelle sera la récompense ? Le prix de ce concours se compose d’une enveloppe de 25 000 euros qui sera départagée entre quatre ou cinq lauréats. Ces derniers bénéficieront également de la mise en lumière de leur projet.

Comment candidater ? Les porteurs de projets ont jusqu’au 30 mars pour déposer leur dossier en ligne sur le site du ceser Hauts-de-France. Une première sélection sera faite par le jury, composé de membres du Ceser et des partenaires. Il y aura ensuite une audition des candidats et une visite sur place qui devraient se faire en septembre ou octobre. La remise des prix devrait avoir lieu en novembre.

Exemples de projets déjà primés

Le Prix régional des solidarités et dynamiques rurales s’inspire du Prix régional des solidarités rurales mis en place par le Conseil économique, social et environnemental de la région Grand Est. Ce dernier existe depuis plus de 30 ans. Il a déjà mis à l’honneur plus de 200 actions. En voici deux exemples :

Le Traversier : cet « espace de convivialité itinérant » propose des services de proximité aux populations très isolées en milieu rural. Un véhicule sillonne les routes du département des Vosges et s’installe sur les places des villages pour proposer des animations autour de la cuisine, du bricolage ou encore de l’informatique.

La Hardonnerie : cette ferme refuge et éducative de l’ONG Welfarm, a également reçu le Prix régional des solidarités rurales en 2022. Cet endroit accueille des élèves et leur fait découvrir les animaux de ferme par le biais des sciences et de la citoyenneté. Son projet pédagogique s’axe sur trois principes : l’éthologie, c’est-à-dire l’approche scientifique des comportements, le respect du vivant et la consommation responsable.

Hélène Graffeuille

Lire aussi : Entretien avec Christophe Coulon : l’importance du maillage territorial

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Numéro 364 : 10 mai 2024

À Coulogne, aquaculture et ouverture
Le lycée agricole de Coulogne accueille près de 500 élèves et apprenants dans l'une de ses formations initiale, cont [...]
Lire la suite ...

L’Atelier Citronnelle ou les fruits et légumes simplement
Dans les locaux de Pom'Cannelle, à Boulogne-sur-Mer, une nouvelle marque a fait son entrée : Atelier Citronnelle. Der [...]
Lire la suite ...

Bien-être animal : investissements gagnants sur tous les plans
Ludovic Bouillet est éleveur à Bousbecque. Depuis son installation en 2006, l'agriculteur a fait, au fil des années, [...]
Lire la suite ...

Européennes 2024 : Les programmes des huit principales listes
22 listes de partis français ont été déposées dans le cadre des élections européennes qui se dérouleront le dima [...]
Lire la suite ...

Christophe Lépine : « Dans la région, nous avons des espaces naturels exceptionnels »
Christophe Lépine, président du Conservatoire d'espaces naturels Hauts-de-France, a deux passions : la nature et la r [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires