Votre météo par ville

La chasse en novembre sera maigre

05-11-2020

Actualité

C’est tout frais

Après une semaine de négociations, le couperet est tombé, il n’y aura pas de dérogations pour la chasse du petit gibier ni celui d’eau.

Mise à jour le 9/11: Une décision qui concerne les départements du Nord et du Pas-de-Calais.

Seule la chasse des nuisibles est autorisée pendant la période de confinement. © DR

Le suspense aura été entier, et la déception des chasseurs plus grande. Dans le Pas-de-Calais, le préfet a tranché : il n’y aura pas de dérogations supplémentaires pour la chasse du petit gibier et le gibier d’eau. “Une bonne partie de nos chasseurs restera donc à la maison, à un moment où leurs actions auraient pu être bien décisives dans de nombreux territoires“, regrette Willy Schraen, président de la Fédération des chasseurs du Pas-de-Calais. “Étant le défenseur des chasseurs de notre département, j’ai tenté de trouver des solutions, explique quant à lui, Joël Deswarte, président de la fédération des chasseurs du Nord. Malheureusement, un cadre réglementaire venant des hautes instances de l’État, nous a totalement interdit le droit à la négociation au sujet des espèces migratrices et de petit gibier.

Louis Le Franc, préfet du Pas-de-Calais, a pris ce jour un arrêté qui permet la régulation des espèces suivantes : sanglier, chevreuil, daim, cerf Sika, et les espèces dites « nuisibles » que sont le pigeon ramier, le renard roux, le corbeau freux, la corneille noire, la pie bavarde ou encore le rat musqué, annonce le communiqué de la préfecture. La chasse peut être collective ou individuelle, à l’affût“, précise le communiqué de la préfecture.

Quant au préfet du Nord, il a pris vendredi 6 novembre 2020, ” un arrêté qui encadre strictement les interventions de régulation des sangliers, des cervidés et de certaines espèces susceptibles d’occasionner des dégâts comme le pigeon ramier. Les prélèvements devront être déclarés“, rappelle le communiqué de la préfecture du Nord.

Les prélèvements doivent être déclarés

Toutefois, les règles de distanciations sociales doivent être respectés : les regroupements sont interdits, excepté pour le besoin de diffuser les consignes de chasse et hors lieu clos, le port du masque est obligatoire. Les pots d’accueil et repas collectifs sont également proscrits. Par ailleurs, l’organisateur de la chasse devra demander une autorisation de régulation auprès de la DDTM (direction départementale des territoires et de la mer). Pour le département du Pas-de-Calais, pour l’obtenir cliquez ici.
Pour le Nord, pour l’obtenir cliquez ici.

L’organisateur de la chasse doit solliciter une autorisation de régulation.
Pour le département du Pas-de-Calais, pour l’obtenir cliquez ici.
Pour le Nord, pour l’obtenir cliquez ici

Une révision fin novembre

Pour se déplacer, le chasseur devra avoir, en poche, sa carte d’identité et son attestation de déplacement. La case « participation à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative » doit être cochée.
Toutefois, la préfecture le rappelle: “les chasses de régulation doivent être réalisées autant que de besoin, en fonction du risque avéré de dégâts. Des contrôles seront effectués sur pièce et sur le terrain.

Willy Schraen ne s’avoue pas pour autant vaincu : “Je vais donc plutôt continuer à me battre dans les jours qui viennent, pour que l’ensemble de nos missions de service public, qu’elles soient de régulation ou de veille sanitaire, soient respectées. Si je me dois d’en appeler à l’union de tous les chasseurs devant l’adversité de cette crise, j’en appelle aussi à la solidarité cynégétique qui doit nous animer.

Quant au président de la fédération de chasse du Nord, “l‘objectif maintenant est de parvenir à obtenir des compensations partielles des pertes de la saison de chasse en cours en modifiant les calendriers de chasse et en augmentant le nombre de jours de chasse d’ici la fin de saison.”

Et la préfecture de conclure : “La situation sera évaluée à nouveau à la fin du mois de novembre.

Lucie Debuire

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Le job est dans le pré !
Terres et Territoires c’est aussi l’emploi agricole, bientôt retrouvez toutes les offres de la région ! Mais en at [...]
Lire la suite ...

Le salon Naturabio est de retour
La 21ème édition du salon Naturabio a lieu ce vendredi 25 novembre jusqu’au dimanche 27 novembre à Lille Grand [...]
Lire la suite ...

Expérimentation : Un tracteur roulant au gaz testé à Cucq
Les tracteurs fonctionnant au gaz naturel pour véhicule, conçus par le constructeur New Holland, sont en phase de test [...]
Lire la suite ...

Machinisme : Une nouvelle station GNV à Saint-Laurent-Blangy
Agriopale s’apprête à lancer une nouvelle station de BioGNV à Saint-Laurent-Blangy, près d’Arras. Cette [...]
Lire la suite ...

Foncier : La Safer présente son nouveau programme
La Safer Hauts-de-France a présenté les grandes orientations de son nouveau programme pluriannuel d'activités. Le pre [...]
Lire la suite ...

Safer : Une activité qui s’est développée et diversifiée
En marge de la présentation du nouveau PPAS, la Safer a fait le bilan du précédent PPAS et présenté ses résultats [...]
Lire la suite ...

Pommes de terre : Une récolte en demi-teinte et un stockage compliqué
Après un été laissant craindre un arrachage difficile, les pluies du début d'automne ont fait du bien pour la récol [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires