Votre météo par ville

Les chasseurs ont les ailes plombées mais pas coupées [mis à jour]

30-10-2020

Actualité

Hors-champ

Chasse ou pas chasse ? À la veille du week-end, les chasseurs ont appris qu’ils pourront continuer à prélever les nuisibles responsables des dégâts sur les cultures.

Mis à jour le 02-11-20: Les chasseurs pourront obtenir des dérogations pour chasser le grand gibier comme les sangliers et le chevreuil, afin notamment d’« éviter les dégâts aux cultures et aux forêts”. C’est ce qu’a annoncé Bérangère Abba, secrétaire d’État auprès de la ministre de la transition écologique, dans un communiqué le 1er novembre 2020.

Mis à jour le 03-11-20: Les Commissions départementales de la chasse et de la faune sauvage (CDCFS) seront convoquées par les préfets «dans les plus brefs délais» pour échanger sur les enjeux de régulation du gibier chassable et des espèces susceptibles d’occasionner des dégâts ou présentant des risques sanitaires pendant la période de confinement» a précisé la ministre. Cependant, le petit gibier (lapin de garenne, faisans, lièvres, …) n’est pas concerné s’est inquiétée la FNSEA par l’intermédiaire de sa présidente Christiane Lambert, car cette situation « pose des problèmes dans certains départements », a-t-elle indiqué au réseau FNSEA, en demandant à chaque agriculteur de faire remonter l’information au préfet et à la fédération de chasse de leur département. Selon Willy Schraen, président de la Fédération nationale de la chasse, il faudrait tuer environ « 500 000 sangliers d’ici la fin de l’année (…) et peut-être autant de chevreuils ». Selon lui, entre un tiers et un quart des prélèvements de grand gibier sont effectués en France au mois de novembre. Chaque année, l’indemnisation des dégâts représente, nolens volens, une enveloppe de 80 millions d’euros par an payée intégralement par les chasseurs.

Avec les mesures du confinement, la chasse est suspendue jusqu’au 1er décembre, au moins. © DR

En pleine envolée, alors que la période de chasse bat son plein, les chasseurs sont à l’arrêt. La faute à la Covid et aux mesures de confinement prises par le gouvernement. À ce jour, toutes les chasses sont suspendues. Alors qu’une circulaire a dû être transmise aux préfectures départementales, les chasseurs attendent les directives dérogatoires.

On lira aussi : Willy Schraen, un chasseur sachant parler

La chasse française ne souhaite en aucun cas déroger à ces règles générales, et sera totalement solidaire du confinement qui touche notre pays, rappelle Willy Schraen, président de la Fédération nationale de chasse. Néanmoins certaines de nos missions de service public ne peuvent être interrompues, sans provoquer de graves dommages aux intérêts économiques des acteurs ruraux, et en particuliers ceux du monde agricole.”

Des négociations en cours

Pour cela, les présidents de chaque fédération des chasseurs de chaque département consultent aujourd’hui leurs préfets afin de définir les priorités selon les territoires. Ces négociations sont à la discrétion des préfectures. Les dérogations pourront porter sur le nombre de personnes présentes, la distance avec le domicile ou encore le type de chasse.

Si rien n’est encore acté, la période de chasse 2020-2021 a, c’est certain, du plomb dans l’aile.

Lucie Debuire

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Bonne fête à toutes les mares !
Du 1e au 9 juin, dans le cadre de la fête des mares, plusieurs évènements sont organisés dans le Nord et le Pas-de-C [...]
Lire la suite ...

Recyclage : Bons élèves les agriculteurs ?
Films plastiques, ficelles, bidons vides, big-bags, produits hors d'usage, ferrailles, huiles usagées, déchets de soin [...]
Lire la suite ...

La nature colorée du Jardin des Lianes
Du 31 mai au 2 juin, les Rendez-vous aux jardins proposent à tous de visiter les jardins et parcs du Nord et Pas-de-C [...]
Lire la suite ...

Lait prairies du Boulonnais : Les secrets d’un fromage blanc médaillé
Créée en 2014, la coopérative Lait prairies du Boulonnais ne cesse d'étendre sa gamme de desserts laitiers. Du yaour [...]
Lire la suite ...

Adivalor : Objectif 100 % de déchets collectés et recyclés d’ici 2030
Adivalor est l'acteur incontournable en matière de collecte et valorisation des déchets agricoles. L'éco-organisme s' [...]
Lire la suite ...

Numéro 365 : 17 mai 2024

Au cœur des terres

#terresetterritoires