Votre météo par ville

Tereos se fixe des objectifs ambitieux

03-06-2021

Actualité

Organisations agricoles

Lors de la conférence de presse annuelle du groupe sucrier, les nouveaux membres du directoire se sont voulus pragmatiques et ont fixé des objectifs ambitieux à court terme.

Terres et territoires - betteraves tereos © CGB (1)
© CGB

Exercice de transparence pour les nouveaux membres du comité de surveillance de Tereos. Après à peine six mois aux commandes de la coopérative, l’heure est au bilan de l’année 2020-2021 mais aussi aux perspectives. Parmi elles, le désendettement et la consolidation financière du groupe coopératif afin de mieux valoriser la rémunération des coopérateurs.

« La mise en place de cette nouvelle gouvernance a demandé un peu de temps aux équipes pour qu’elles s’organisent, reconnaît Gérard Clay, président de Tereos depuis décembre 2020. Nous sommes attachés à la structure coopérative du groupe et souhaitons avant tout davantage de transparence et plus d’interactions entre les adhérents et le conseil de surveillance. C’est pourquoi, nous organisons une dizaine de réunions sur tout le territoire. »

Marché du sucre en hausse

Avant de détailler les objectifs du directoire, le président est revenu sur l’année écoulée. Le marché mondial du sucre a été bénéfique, malgré une baisse de la production de betteraves en France. « Toutefois, le marché européen peine à retrouver des niveaux favorables, explique Philippe de Raynal, président du directoire de Tereos. Mais des évolutions à la hausse sont attendues. Quoi qu’il en soit, nous travaillons sur des marchés cycliques, nous devons nous adapter. » La hausse du prix du sucre au niveau mondial a aussi profité aux activités du groupe au Brésil, où la récolte a battu des records.

En éthanol, les cours continuent de progresser, après un décrochage lors du premier confinement. Pour l’amidon et les produits sucrants, le marché est stable et la hausse du prix des matières premières, blé et le maïs, sont répercutés sur les prix de vente. Si le marché était jusqu’à présent porteur, la baisse de production de sucre et la crise liée à la Covid-19 sont venues ternir le tableau. « Il a fallu beaucoup d’adaptation pour fournir les marchés qui se sont désorganisés », précise le président du directoire.

Lire aussi : Tereos et Ecorobotix présentent leur système robotisé ARA

Des résultats insatisfaisants

Lors de la conférence de presse, les résultats financiers ont été présentés par Gwenaël Elies, membre du directoire en charge des finances de Tereos. « Nos résultats opérationnels sont en progrès mais restent en dessous de nos ambitions, reconnaît-il. Le résultat net atteint -133 millions d’euros, impacté notamment par 76 millions d’euros de dépréciations d’actifs. La dette nette, 2 533 millions d’euros, est en baisse grâce à une trésorerie positive de 65 millions d’euros. Ce niveau est trop élevé pour résister facilement aux cycles baissiers, fréquents dans notre activité. »

Face à ces résultats insatisfaisants et à la suite d’une série d’audits lancés en janvier, le conseil de surveillance s’est fixé des objectifs à court terme ambitieux. Tout d’abord, le groupe doit retrouver davantage de trésorerie. Cela passera par un allongement de la dette de six mois et une nouvelle stratégie commerciale.

Nouvelle stratégie commerciale

En passant d’une stratégie de volumes à une stratégie de marges, la coopérative espère se désendetter. « Nous avons des atouts, annonce Philippe de Raynal. Une proximité avec nos coopérateurs, un marché haussier mais aussi une diversité de nos productions que ce soit la betterave, la canne, les céréales ou encore les pommes de terre. Nous devons nous appuyer sur ces axes pour renouer avec nos fondamentaux, être davantage compétitifs. » En attendant, pour la campagne 2021-2022, aucun prix n’a été annoncé, « celle de 2021 vient tout juste de commencer », fait remarquer Gérard Clay.

Lucie Debuire

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Bonne fête à toutes les mares !
Du 1e au 9 juin, dans le cadre de la fête des mares, plusieurs évènements sont organisés dans le Nord et le Pas-de-C [...]
Lire la suite ...

Recyclage : Bons élèves les agriculteurs ?
Films plastiques, ficelles, bidons vides, big-bags, produits hors d'usage, ferrailles, huiles usagées, déchets de soin [...]
Lire la suite ...

La nature colorée du Jardin des Lianes
Du 31 mai au 2 juin, les Rendez-vous aux jardins proposent à tous de visiter les jardins et parcs du Nord et Pas-de-C [...]
Lire la suite ...

Lait prairies du Boulonnais : Les secrets d’un fromage blanc médaillé
Créée en 2014, la coopérative Lait prairies du Boulonnais ne cesse d'étendre sa gamme de desserts laitiers. Du yaour [...]
Lire la suite ...

Adivalor : Objectif 100 % de déchets collectés et recyclés d’ici 2030
Adivalor est l'acteur incontournable en matière de collecte et valorisation des déchets agricoles. L'éco-organisme s' [...]
Lire la suite ...

Numéro 365 : 17 mai 2024

Au cœur des terres

#terresetterritoires