Votre météo par ville

Les pistes du Département du Nord contre le réchauffement climatique

08-12-2020

Actualité

C’est tout frais

Le Département du Nord a choisi la veille de la journée mondiale pour le climat, célébrée le 8 décembre, pour présenter son plan d’actions en faveur de la lutte contre le dérèglement climatique. Celui-ci avait été voté en septembre 2020.

chantier plantation arbre
Un volet important du plan Nord durable est consacré à la biodiversité, à travers le dispositif « Plantation et renaturation ». © DR

« Les dérèglements climatiques viennent perturber un certain nombre d’activités », sur le territoire du Nord. C’est ce qu’a rappelé Patrick Valois, vice-président du Département du Nord en charge du développement durable. Il s’exprimait lors d’une conférence de presse en ligne organisée lundi 7 décembre 2020.

Et de citer pour exemple les « alternances de périodes très sèches avec des périodes très humides qui touchent les filières agricoles. Notamment la pomme de terre et le lin cette année. Il y a aussi des impacts directs sur la biodiversité : les zones humides sont en recul d’année en année. »

Le Département du Nord a donc choisi de renforcer sa politique de développement durable. L’objectif est de contribuer, à son échelle, à la préservation de l’environnement. Et ainsi, à la maîtrise des conséquences sur les populations, annonce-t-il. « Il nous faut apporter notre pierre à l’édifice », souligne Patrick Valois.

Biodiversité

Un plan d’actions, intitulé Nord durable, a ainsi été voté à l’unanimité par le Département en septembre dernier. 20 objectifs principaux y sont définis, qui sont « en adéquation avec les préconisations de la Convention citoyenne » estime le vice-président.

Un volet important sera, par exemple, consacré à la biodiversité, à travers le dispositif « Plantation et renaturation ». Une aide au financement de plantations (boisement, bosquets, haies, fruitiers, jardins collectifs, etc.) sera ainsi apportée aux communes, « autant en ville qu’en milieu rural » .

Foncier, approvisionnement

Sur la partie alimentation, le Département réaffirme son soutien à l’approvisionnement local. Il souhaite que 100 % des restaurations collectives du Nord (collèges et établissements médico-sociaux) s’approvisionnent localement d’ici 2025.

Le Département a également décidé d’octroyer une aide alimentaire à travers des colis, destinés aux personnes en difficulté, contenant des produits locaux. Les drives fermiers, mis en place dans les collèges lors du premier confinement, doivent, en outre, être reconduits. Concernant le foncier, Patrick Valois affirme : « Notre objectif est de s’orienter vers zéro artificialisation nette. »

Le plan du Département s’attaque également aux défis des déchets, de la mobilité, ou encore de la rénovation thermique des bâtiments.

Laura Béheulière

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
AG de la MSA : le point sur l’actualité des caisses locales
La MSA Nord-Pas de Calais tenait le 25 novembre à Arras son assemblée générale 2020. Covid, numérisation, budget... [...]
Lire la suite ...

Les cours dévissent pendant que l’inquiétude monte
Depuis l'apparition du variant du Covid Omicron, les marchés des matières premières s'orientent à la baisse. Une ap [...]
Lire la suite ...

Les chambres d’agriculture se réorganisent
Les chambres d'agriculture, par l'intermédiaire de l'APCA, se sont engagées dans un contrat d'objectifs et de perform [...]
Lire la suite ...

Fruits et légumes : Booster la filière régionale
L'interprofession des fruits et légumes frais s'implante en région. Objectif : promouvoir la consommation de fruits e [...]
Lire la suite ...

Influenza aviaire : enrayer l’épidémie
La France a détecté le 26 novembre un foyer dû à une souche hautement pathogène (IAHP) dans un élevage de poules p [...]
Lire la suite ...

Le Salon Interpom a enfin eu lieu, sous de bons auspices
Après un report d'un an, le salon Interpom a enfin eu lieu à Courtrai, du 28 au 30 novembre, avec l'ambition de « re [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires