Votre météo par ville

Laboratoire : Surveillance de la faune sauvage et de la grippe aviaire

23-02-2023

Actualité

Hors-champ

Le laboratoire départemental public du Nord ne consacre pas uniquement son activité à la filière agricole, elle collabore aussi avec les acteurs de la faune sauvage.

Le labo dispose de sa salle d’autopsie, où sont réalisées une centaine d’autopsies d’animaux chaque année. © K. S.

Les chasseurs nordistes et l’Office français de la biodiversité font partie des partenaires du laboratoire. Ce dernier participe à la surveillance de la faune sauvage avec la Fédération départementale des chasseurs du Nord : « C’est un partenariat qui date de très nombreuses années, indique David Grimmelpont. Des prélèvements sont effectués sur les lieux de chasse et nous arrivent pour analyse afin de suivre l’état des populations de grands gibiers. » Une activité très saisonnière qui correspond aux dates d’ouverture de la chasse, approximativement d’octobre à février. « On reçoit 150 prélèvements environ sur l’année. »

Avec l’Office français de la biodiversité, « c’est une intervention plus large ». Notamment en contexte de grippe aviaire, comme c’est le cas actuellement. Le laboratoire intervient dans le suivi de ce virus en réalisant des prélèvements, mais pas d’analyse : « On reçoit des animaux morts, décrit Céline Carpentier. Ils passent dans le service autopsie. On fait un relevé des différentes lésions et on réalise des écouvillons au niveau de la trachée et du cloaque qu’on envoie ensuite dans des laboratoires agréés. » Une centaine d’autopsies par an sont réalisées, l’objectif étant de surveiller les populations d’oiseaux qui peuvent générer, notamment en cas de grippe aviaire, une très forte mortalité chez les oiseaux d’élevages (dindes, poules, canards…) destinés à la consommation humaine.

Des besoins urgents de recrutement

27 personnes travaillent actuellement au laboratoire départemental public du Nord, mais ce dernier manque de bras. Le labo recherche notamment des techniciens pour venir renforcer les différents services, un véritable chemin de croix dans la période actuelle selon ses responsables, car depuis le coronavirus, le secteur des analyses a vu ses besoins en main-d’œuvre augmenter et fait ainsi face à une pénurie de personnel. Les postes à pourvoir sont accessibles après un BTS et le laboratoire assure une formation de trois à six mois aux nouveaux arrivants.

Kévin Saroul

Lire aussi : Sanitaire : Le labo départemental public du Nord, un passage obligé

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Bois de la Chapelle. La bière fermière qui profite… aux bovins
Installé à Torcy, Aymeric Hubo produit ses bières avec l'orge de la ferme. Depuis 2020, le brasseur de 36 ans élève [...]
Lire la suite ...

Supplément Terres en Fête : 31 mai 2024

Numéro 361 : 19 avril 2024

Numéro 366 : 24 mai 2024

Dunkerquois : Francis Vermersch, sur tous les fronts, l’homme de tous les combats
Champion de l'engagement, Francis Vermersch superpose les casquettes. À presque 70 ans, l'homme aspire désormais à pa [...]
Lire la suite ...

Terres en défis : à vos marques, prêts, partez !
Pour l'édition 2024 de Terres en Fête, le Savoir Vert des agriculteurs a mis au défi les écoles des Hauts-de-France. [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires