Votre météo par ville

L’industriel Bonduelle sort la tête de la crise sanitaire

30-09-2021

Actualité

Transformation

Bonduelle a présenté le 27 septembre les résultats de son exercice 2020-2021. Une période qui reste marqué par la crise sanitaire. En ce qui concerne le monde agricole, des accords ont été signés avec les producteurs pour revaloriser leur rémunération.

Terres et territoires - haricots verts Bonduelle © Bonduelle/N . Blandin
© Bonduelle/N . Blandin

Le groupe Bonduelle a présenté les résultats de l’exercice 2020-2021 (* 1er juillet 2020 au 30 juin 2021) lors d’une conférence de presse le 27 septembre. Le groupe affiche un chiffre d’affaires (CA) de 2,78 milliards d’euros, soit un recul de 2,7 % par rapport au précédent exercice mais une progression de 1,6 % à périmètre constant (corrigé de l’inflation et de l’évolution des taux de change).

Le résultat opérationnel courant s’établit à 100,4 millions d’euros (M€) à taux de change courant, en repli de 7,6 % (environ -4 % à périmètre constant).

La zone Europe, qui représente 45,8 % de l’activité du groupe sur 2020-2021, affiche un repli global de 1,9 % (-2,1 % à périmètre constant). En grande distribution, la quasi-stabilité du CA est essentiellement liée à une “comparaison défavorable” par rapport à l’exercice précédent indique l’industriel (achats de précaution au troisième et quatrième semestre 2019-2020).

L’industriel note en parallèle une “remarquable progression des ventes” de la marque Cassegrain en conserve et Bonduelle en surgelés.

La crise sanitaire et ses effets sur la restauration hors foyer ont à nouveau fortement impacté le surgelé et le frais prêt à l’emploi sur une large partie de l’exercice 2020-2021. Le quatrième trimestre (avril, mai, juin 2021), avec la levée progressive des restrictions sanitaires et de circulation enregistre une progression significative sur ce créneau.

Partenariat renforcé avec le monde agricole

Le groupe Bonduelle indique avoir renforcé son partenariat avec “ses partenaires producteurs de légumes en France”. En effet, en début d’année, l’industriel et les organisations de producteurs OPLVert et Oplinord (Hauts-de-France) ainsi que Euralis Coop (Sud-Ouest) ont signé des accords de revalorisation de prix “pour financier l’augmentation du revenu agricole et la transition écologique”, affirme Bonduelle dans un communiqué. “Cette revalorisation est basée sur un engagement de ruissellement en faveur des producteurs qui repose sur l’ensemble de la chaîne de valeur”, avance l’industriel, qui estime que “ces accords sont conformes à l’esprit des états généraux de l’alimentation”.

Perspectives pour 2022

Pour l’année à venir 2021-2022, Bonduelle s’attend à contexte “hyperinflationniste” qui “nécessitera des hausses de prix de vente incontournables “. Le groupe compte “gérer au mieux” les volumes de légumes produits alors que la récolte européenne s’annonce déficitaire, tout en reprenant les opérations de promotion sur les conserves et surgelés.

Il compte aussi communiquer de manière plus “militante” en faveur d’une alimentation flexitarienne pour “un meilleur équilibre entre les protéines animales et les protéines végétales”. Enfin, le groupe Bonduelle table sur une croissance d’environ 3 % de son chiffre d’affaires et un taux de marge opérationnelle courante entre 3,8 et 4 % (à périmètre et taux de change constants).

Virginie Charpenet avec Agrapresse

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Numéro 368 : 7 juin 2024

Terres en fête. Dans les pas des champions du Savoir vert
Terres en fête, c'est l'occasion pour le grand public de découvrir un monde parfois trèèèèès inconnu. Des dizaine [...]
Lire la suite ...

Terres en fête : 85 000 visiteurs, 550 exposants et des organisateurs contents
Terres en fête s'est déroulé du vendredi 7 au dimanche 9 juin à Tilloy-lès-Mofflaines. 85 000 visiteurs ont arpen [...]
Lire la suite ...

Flandre : Florian Djebouri a transformé sa passion pour les chiens en métier
Sur Terres en fête, Florian Djebouri faisait des démonstrations de chiens de troupeau. L'occasion de rencontrer ce tou [...]
Lire la suite ...

Élections européennes et dissolution : avec quelles conséquences ?
Quelles conséquences sur le monde agricole vont avoir les élections européennes et la dissolution de l'Assemblée nat [...]
Lire la suite ...

« Il n’y a pas d’ambiguïté, notre objectif est de produire »
Pour Agnès Pannier-Runacher, « si on nie le dérèglement climatique - comme le fait l'extrême-droite - on tue l'agr [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires