Votre météo par ville

Start-up : NectarGo poursuit son ascension

10-03-2022

Actualité

Bien dans ses bottes

Elle ambitionne de faciliter les contacts entre producteurs locaux et les supermarchés ou commerces de proximité. Depuis l’été dernier, la start-up lilloise NectarGo se développe, et vise désormais les vingt-cinq salariés et les deux cents utilisateurs confirmés.

Aujourd’hui composée d’une dizaine de personnes, l’équipe de Martin Pennel (en vert), fondateur de la start-up, devrait s’étoffer bientôt : le jeune patron ambitionne d’atteindre 25 salariés d’ici la fin de l’année. © LDG

Fluidifier les échanges entre producteurs locaux et supermarchés ou commerces de proximité : c’est le but premier de NectarGo. Cette start-up lancée courant 2021 avec le soutien de la chambre d’agriculture propose ses services sous forme d’un site web qui offre aux producteurs un moyen de contact direct avec les chefs de rayons des magasins de leur territoire. Qu’il s’agisse d’hypermarchés, de supermarchés, mais aussi de Biocoop ou de petits commerces indépendants…

Le but de l’entreprise : faciliter la vente directe aux producteurs comme aux commerçants, pour qui l’achat de produits locaux est ordinairement assez chronophage, entre recherche de contacts et formalités administratives. NectarGo propose donc, en option pour les commerçants, une gestion administrative simplifiée pour les factures et les bons de commande. Histoire d’aller franco vers les produits locaux.

« Nouveaux débouchés gratuits »

Si NectarGo est un outil digital, « c’est aussi un accompagnement humain ». « On ne laisse pas les gens s’inscrire et se débrouiller tout seuls, tient à souligner Martin Pennel, fondateur de la start-up. Quand nos utilisateurs se créent un compte, nous les appelons systématiquement le lendemain. »

Il suffit de se créer un compte sur le site nectargo.fr pour pouvoir contacter les magasins les plus proches. “Pour les agriculteurs, s’inscrire sur notre site donne un accès gratuit et illimité aux chefs de rayon les plus proches, qui sont aussi les plus intéressants.” Avec la version payante, l’outil offre l’accès à une série de services supplémentaires sans aucun engagement. “L’outil de gestion administrative des commandes – payé uniquement par le commerçant concerné – est également accessible, illustre l’entrepreneur. Quand on est en direct avec les commerçants, on a des prix de vente multipliés par deux ou trois par rapport à des circuits traditionnels.”

60 à 70 « matches »

Depuis son lancement à la rentrée 2021, l’entreprise a pris ses marques dans le paysage agroalimentaire des Hauts-de-France. « En juin, retrace le fondateur, on recrutait nos premiers utilisateurs. À Noël, on en comptait une centaine. Aujourd’hui, cent cinquante producteurs trouvent de nouveaux clients grâce à NectarGo et nous allons désormais vers le cap des deux cent. La promesse de départ est en train d’être tenue, on a une dynamique de développement très rapide, avec des producteurs utilisateurs, mais aussi des magasins de toutes les enseignes, et une équipe en forte croissance. Nous sommes aujourd’hui une dizaine, mais nous passerons à 25 personnes d’ici fin 2022 », détaille le startuper.

En quête de transporteurs

Dernière actualité pour la jeune entreprise installée au Min de Lomme et qui compte bien rester dans la métropole de Lille : « nous sommes en train de lancer un second appel d’offre pour trouver des transporteurs professionnels, nous en avons déjà un. Il s’agit de trouver de bons partenaires pour proposer à nos producteurs utilisateurs d’externaliser leur logistique. »

À l’heure actuelle, NectarGo a déjà permis à des dizaines de producteurs de rencontrer les décideurs des magasins proches de chez eux facilement, avec pour certains des référencements à la clé et des premières commandes en moins d’un mois. À qui le tour ? 

NectarGo membre du Réseau Entreprendre

« NectarGo est très heureux d’être le 1er lauréat du Réseau Entreprendre Nord 2022. » La start-up l’annonçait il y a un mois : elle a rejoint récemment ce réseau de développement des PME. « Rejoindre ce Réseau (…) nous aidera à aller encore plus loin dans notre mission de réinventer une logistique alimentaire plus locale et durable », se réjouissait-elle sur LinkedIn. 

Lire aussi : Start-up Holyfat : des produits très riches en lipides pour les grands sportifs

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Numéro 364 : 10 mai 2024

À Coulogne, aquaculture et ouverture
Le lycée agricole de Coulogne accueille près de 500 élèves et apprenants dans l'une de ses formations initiale, cont [...]
Lire la suite ...

L’Atelier Citronnelle ou les fruits et légumes simplement
Dans les locaux de Pom'Cannelle, à Boulogne-sur-Mer, une nouvelle marque a fait son entrée : Atelier Citronnelle. Der [...]
Lire la suite ...

Bien-être animal : investissements gagnants sur tous les plans
Ludovic Bouillet est éleveur à Bousbecque. Depuis son installation en 2006, l'agriculteur a fait, au fil des années, [...]
Lire la suite ...

Européennes 2024 : Les programmes des huit principales listes
22 listes de partis français ont été déposées dans le cadre des élections européennes qui se dérouleront le dima [...]
Lire la suite ...

Christophe Lépine : « Dans la région, nous avons des espaces naturels exceptionnels »
Christophe Lépine, président du Conservatoire d'espaces naturels Hauts-de-France, a deux passions : la nature et la r [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires