Votre météo par ville

Des collèges transformés en drive-fermiers pour écouler la marchandise des agriculteurs

17-04-2020

Actualité

C’est tout frais

Le Département du Nord est en train de mettre en place un système de distribution de produits frais et régionaux. L’objectif est de permettre aux agriculteurs qui fournissent habituellement les collèges d’écouler, un peu, leur marchandise.

légumes
Le Département du Nord a décidé de mettre en place un système de drive-fermier dans certains collèges pour palier la perte de débouchés pour les producteurs livrant la restauration hors domicile © Freepik

Selon Patrick Valois, vice-président au Département du Nord en charge de la ruralité, 95 % des collèges du département du Nord sont impliqués dans un dispositif d’approvisionnement local d’une partie de leurs produits pour les cantines. Or, confinement oblige, les producteurs locaux font face à la perte d’un important débouché du fait de la fermeture de tous les établissements scolaires.

Le Département du Nord a donc décidé de mettre en place un système de drive-fermier dans certains collèges. Il veut palier cette énorme manque dû à la mise à l’arrêt de la restauration hors domicile. « Nous élaborons actuellement une liste de collèges qui pourraient recevoir des ventes de produits frais. Légumes mais aussi produits carnés des agriculteurs locaux, indique le président du Département du Nord, Jean-René Lecerf, à des prix tirés ; car ces derniers seront déjà heureux de ne pas avoir à jeter leur production. »

Certains collèges publics de Lille, Thumeries, Valenciennes, Denain, Cambrai, Douai, Maubeuge et Hazebrouck devraient rapidement mettre ces mini-marchés en place. Les jours et horaires seront précisés très prochainement par le Département. « On pourrait par exemple imaginer cela dans la cour de récré ou sous le préau s’il pleut« , poursuit le président.

L’opération, pourquoi pas, envisage le Département, pourra être pérennisée. Et aura un avantage indirect : « Resserrer les liens entre la ville et la campagne« , se réjouit Jean-René Lecerf.

Paniers solidaires

Par ailleurs, il a été décidé que bon nombre de ces produits frais et locaux seraient distribués gratuitement, sous forme de paniers, à des familles en grande précarité. Plusieurs communes considérées comme les moins riches ont été identifiées pour bénéficier à cette opération : Roubaix, Tourcoing, Denain, Lourches et Lille notamment.

Le Département, qui participera à hauteur de 30 % (en nature ou financièrement), entend travailler avec les CCAS communaux pour rendre la démarche opérationnelle le plus rapidement possible. À titre d’exemple, la ville de Lille projette ainsi d’aider 4 000 familles.

Agathe Villemagne

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Organisation : Être actif dans le changement
Organiser son travail, ça s'apprend mais cela demande de changer ses habitudes et de se remettre en question. À condit [...]
Lire la suite ...

Dephy : Quel avenir pour la réduction des phytos ?
Dans le cadre du dispositif Dephy Hauts-de-France, partie intégrante du plan Ecophyto II du gouvernement se tenait, mar [...]
Lire la suite ...

Méthanisation : Simple comme un jeu de piste
Élèves au lycée agricole de Tilloy-lès-Mofflaines, les cinq membres de l'équipe « Clémentine » ont remporté l [...]
Lire la suite ...

Publireportage : la chips au chaudron made in Hauts-de-France
Fondée en 2018 par Julie et Stéphane Gérard, l'entreprise So Chips, installée dans l'Oise à Longueil-Sainte-Marie, [...]
Lire la suite ...

L’ostéopathie met la patte sur les bovins 
Élodie Landure est vétérinaire équin à Frencq (62). Récemment diplômée d'ostéopathie, elle prodigue des soins d [...]
Lire la suite ...

Sapins : Une seconde vie après Noël 
Chaque année, Gaëtan Doisy, agriculteur aux Rues-des-Vignes (59), propose aux particuliers de replanter leurs sapins d [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires