Votre météo par ville

Solidarité : de vos parcelles… à La Passerelle

24-09-2020

Actualité

C’est tout frais

À l’occasion de la journée nationale du don agricole fin septembre, visite de l’association La Passerelle, à Lille (59). Dans les rayons de cette épicerie solidaire, des pommes de terres, mais aussi des fruits et légumes issus de dons du monde agricole ou de la distribution.

association La Passerelle don agricole pommes de terre Solaal © DR
Linda Motrani accueille cinq agriculteurs de la section pommes de terre de la FDSEA 59 au sein de La Passerelle, épicerie solidaire située rue d’Arras à Lille (59). © DR

La 6e édition de la Journée nationale du don agricole, portée par l’association Solaal, c’est mardi 29 septembre 2020 ! À cette occasion, Solaal Hauts-de-France a organisé, vendredi 18 septembre à Lille (59), une rencontre entre des agriculteurs donateurs et l’association La Passerelle, bénéficiaire de dons alimentaires. Cinq agriculteurs de la section pommes de terre de la FDSEA 59 ont ainsi visité cette épicerie solidaire de la rue d’Arras. Linda Motrani, la présidente et fondatrice de l’association, était ravie de les accueillir. Elle répond à nos questions.

association La Passerelle don agricole pommes de terre Solaal © DR
Au total, dans les Hauts-de-France, du 17 mars au 19 juin 2020, ce sont plus de 744 tonnes de pommes de terre qui ont été données par le biais de l’antenne régionale de Solaal. © DR

Pouvez-vous nous présenter l’association La Passerelle nous et expliquer comment elle s’approvisionne ?

Linda Motrani : J’ai créé l’association en 2012. Elle fait partie du réseau des épiceries solidaires Andes. Nous nous approvisionnons de plusieurs façons : grâce au chantier d’insertion du Min de Lomme chargé de collecter les fruits et légumes invendus, grâce à « la ramasse » des denrées alimentaires retirées des rayons des supermarchés, et enfin grâce à l’action de Solaal Hauts-de-France qui prévient l’association lorsqu’elle dispose d’un lot de légumes ou pommes de terre. Nous employons cinq personnes et recevons également l’aide de 10 à 15 bénévoles.

association La Passerelle don agricole pommes de terre Solaal © DR
Cécile Peltier, figure de proue de Solaal en région Hauts-de-France, distribue des stickers à coller sur les tracteurs. Objectif : faire des émules ! © DR

Qui sont les bénéficiaires de votre association ?

Des familles de Lille Sud, des étudiants, des retraités, des travailleurs pauvres. Au total nous aidons 1 200 familles. Certaines, au 10 du mois, n’ont plus rien dans le frigo.

Ce sont des assistantes sociales de foyers ou de la fac qui les dirigent vers nous. On leur crée ensuite une carte d’accès de six mois renouvelables, qu’ils utilisent pour faire leurs courses. Il y a de tout, fruits et légumes, riz, pâtes, œufs… Tout est vendu de 80 à 90 % moins cher que le prix habituel. Le fait de payer est important, car les gens se disent ”Je ne mendie pas”. C’est essentiel pour la dignité. D’ailleurs, vous l’avez vu, l’association est aménagée comme un magasin classique. Ce n’est pas facile de pousser la porte d’une association.

« Le fait de payer est important, car les gens se disent ”Je ne mendie pas”. »

Linda Motrani , La passerelle

Et bien sûr, il n’y a pas que de la nourriture. Il y a aussi des produits d’hygiène et d’entretien. Quand c’est Noël, on essaye d’avoir des jouets pour les enfants, quand c’est la rentrée, des cartables. S’il n’y a pas l’association, c’est compliqué pour beaucoup de familles ! Il faut se rendre compte que manger et avoir un toit est une chance, un luxe.

Sur le même thème : 380 kilos de pommes de terre pour les Restos du cœur

association La Passerelle don agricole pommes de terre Solaal © DR
« De quelle variété s’agit-il ? » © DR

Comment s’est déroulée la période de confinement ?

C’était une catastrophe. Des étudiants bloqués dans leur chambre nous ont appelé, on a fait des colis alimentaires d’urgence. Certains nous appelaient en larme.

Le président de la République a parlé de guerre : et bien, sur le terrain, les petits soldats étaient un peu seuls ! Heureusement, des voisins sont venus nous donner un coup de main, il y a eu un grand élan de générosité.

association La Passerelle don agricole pommes de terre Solaal © DR
Le partenariat créé entre La Passerelle et Solaal Hauts-de-France porte ses fruits et devrait durer dans le temps. © DR

Pensez-vous que la demande va augmenter et que les dons alimentaires vont rester une nécessité ?

Mi-septembre, nous avons reçu la visite de la ministre Nadia Hai (ministre déléguée auprès de la ministre de la Cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales, chargée de la ville, ndlr). Celle-ci nous a dit « Préparez-vous à la vague de la crise économique. » Mais on est déjà en plein dedans ! D’habitude je suis optimiste, mais là je suis réaliste… Les étudiants ne vont pas trouver de travail, et ils doivent déjà payer leur loyer alors qu’il n’y a plus de job étudiant. Créer des partenariats pour trouver des marchandises est essentiel, c’est pour nous un combat de tous les jours.

Propos recueillis par Laura Béheulière

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Les ministres trouvent un accord sur la future PAC
Le 21 octobre 2020 à l’aube, les ministres de l’Agriculture des 27 sont parvenus à un accord sur la prochaine PAC [...]
Lire la suite ...

Boues sur la chaussée, quelle responsabilité ?
Avec l’arrivée de l’automne, la boue sur les chaussées s’est installée. Il convient d’y prêt [...]
Lire la suite ...

Lycées agricoles, participez au challenge France Terre de Lait
Le challenge France Terre de Lait souhaite faire réfléchir les étudiants autour d’une ferme laitière investie dans [...]
Lire la suite ...

Cotisations : les employeurs agricoles peuvent solliciter les aides jusqu’au 31 novembre
Les entreprises agricoles ayant des difficultés de trésorerie liées à la crise sanitaire ont un mois de plus pour de [...]
Lire la suite ...

Objectif : touristes, toute l’année
« Experience », c'est le projet interrégional dans lequel Pas-de-Calais Tourisme se lanceavec les Britanniques et l [...]
Lire la suite ...

Tourisme : mais qui vient donc visiter le Pas-de-Calais ?
Alors que le Pas-de-Calais tente de développer une offre touristique pour attirer d’avantage de visiteurs pendant [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires