Votre météo par ville

La solidarité paille s’organise dans le Nord et le Pas-de-Calais

06-07-2020

Actualité

Culture

Faute de fourrages et de paille, certains éleveurs se demandent comment ils vont passer l’hiver. Les FDSEA et JA du Nord et du Pas-de-Calais ont lancé une « opération paille ». Explications.

Dans le Boulonnais, les andains de paille ne sont pas très épais. La paille n’est pas présente en quantité suffisante pour loger et nourrir les vaches laitières de Julien et Jérémy Dumont tout l’hiver. © DR

Quelques heures après le début de sa moisson des escourgeons, Julien Dumont, agriculteur à Saint-Étienne-au-Mont (62), est inquiet. Les rendements en grains ne sont pas au rendez-vous, et la paille non plus.

Difficile de nourrir et loger ses 120 vaches laitières avec le peu de paille qui sort de la machine. Et avec la sécheresse, il n’y a pas que les céréales qui ont souffert : « En foin, nous avons récolté la moitié de la quantité moyenne, s’inquiète le jeune agriculteur. Et côté maïs, nous avons environ trois hectares qui n’ont pas poussé. » 

Solidaires en cette période

Heureusement, les années se suivent mais ne se ressemblent pas. L’année 2019 était plus productive en matière de fourrage. Ce qui a permis à Julien et son frère, Jérémy, de constituer des stocks. « Nous allons devoir puiser dans ces ballots mis de côté, mais si nous n’avons pas de pluie cet été, nous risquons de manquer malgré tout.« 

Découvrez en vidéo les premières impressions de Julien Dumont, jeune installé, face aux rendements catastrophiques.

Pour aider les éleveurs, les FDSEA et JA du Nord et du Pas-de-Calais ont lancé une « opération paille ». « Chaque adhérent a reçu un mail pour appeler à se manifester si on manque de paille mais aussi si on en a trop« , explique Julien Dumont, adhérent aux JA du Boulonnais.

L’idée ? Mettre en relation les agriculteurs qui pourraient venir en aide aux demandeurs. L’appel est fait relativement tôt dans la saison afin que les agriculteurs ne broient pas leur paille. « C’est en ce moment qu’il faut se montrer solidaire« , ajoute-t-il. Un service que les deux frères n’ont pas sollicité… Mais ils risquent de le faire si la pluie ne tombe pas suffisamment. 

Lucie Debuire

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Le Civam Hauts-de-France dévoile ses formations pour l’automne
Le Civam (réseau des centres d’initiatives pour valoriser l’agriculture et le milieu rural) vient de dév [...]
Lire la suite ...

La foire de l’ail de Locon annulée, mais la vente maintenue
La foire de l’ail de Locon (62) n’aura pas lieu, à cause des restrictions sanitaires. Mais une vente d&rsqu [...]
Lire la suite ...

Abattoirs : le conseil scientifique Covid-19 suggère un dépistage systématique des salariés
Dans son avis publié le 3 août 2020, le Conseil scientifique Covid-19 suggère qu’en cas d’« alerte épidémiolo [...]
Lire la suite ...

En image : des ananas transitent de l’Equateur à Dunkerque
Le 3 août 2020 au matin, 400 tonnes d’ananas ont débarqués à Dunkerque avant d’être acheminés vers les [...]
Lire la suite ...

Bonduelle sauve la mise malgré la crise
Le groupe Bonduelle affiche une progression de son chiffre d’affaires 2019-2020 de 2,8 % à 2,85 millions d’ [...]
Lire la suite ...

124 communes reconnues en état de calamité pour excès d’eau : la liste
Les exploitations du Boulonnais et du Calaisis, dont les parcelles ont reçu des trombes d'eau à l'automne, peuvent pr [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires