Votre météo par ville

Le “potato squeezer” de Ropa en démonstration dans le Pas-de-Calais (vidéo)

17-09-2020

Actualité

Machinisme

Le constructeur Ropa a choisi les terres sablonneuses du Montreuillois (62) pour présenter son nouvel outil, le potato squeezer. Un broyeur de déchets qui doit permettre de limiter les problèmes de repousses aux champs.

Les repousses provoquent de nombreux problèmes dans les régions de production intense de pommes de terre. Elles représentent de véritables nids pour le développement de maladies comme le mildiou. Elles deviennent aussi des concurrentes directes en eau, lumière, éléments fertilisants de la culture suivante et mettent en danger la qualité des légumes produits la saison suivante.

Pour éviter les repousses, pouvant parfois occasionner des problématiques deux à trois années de suite dans les parcelles, Ropa propose d’intégrer sur sa gamme d’arracheuses Keiler II, un broyeur de déchets. Deux jours de démonstrations, destinés plus particulièrement aux producteurs de plants de pommes de terre, ont eu lieu les 26 et 27 août entre Wailly-Beaucamp et Campigneulles-les-Petites (62).

Un tri dès la récolte

Au sein de la Keiler II équipée du potato squeezer, les petites pommes de terre sont en grande partie écartées du flux de produits par le séparateur à doigts tandis que les tubercules verts, difformes ou coupés sont retirés par les trieurs. Toutes se retrouvent sur le canal de déchets de la machine. Ces pommes de terre sont conduites vers le broyeur.

« Au sol, cette action créée de grandes portes d’entrée pour le gel et les organismes de décomposition (bactéries) qui décupleront la dégradation du tubercule, explique Sébastien Dillies, responsable marketing de Ropa France. Ainsi, ces pommes de terre meurent, ce qui évite les repousses dans la parcelle. »

Le broyeur se compose de deux roues, dotées de pneumatiques, entraînées à des régimes différents. Les grosses pommes de terre sont d’abord coupées en petits morceaux puis écrasées entre les roues. Les mottes subissent également le même sort. Le différentiel de vitesse entre les roues renforce, enfin, l’effet de déchiquetage des tubercules. « Avec ce mécanisme, le souci de repousses est supprimé dès la récolte, souligne le spécialiste. Le broyeur de pommes de terre limite drastiquement les travaux de destruction mécanique ou chimique liées aux repousses. Il y a un grand intérêt pour les producteurs de plants. »

Ropa a déjà testé son broyeur de pommes de terre à de nombreuses reprises sur le terrain. Quatre arracheuses en sont, pour le moment, équipées en France : deux producteurs de plants et un producteur bio. L’outil a reçu un trophée au salon Agritechnica 2019 et sera proposé dès 2021 sur les Ropa Keiler II.

Simon Playoult

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Potager : Les 1 000 plantes du jardin de Yann Lebœuf
Yann Leboeuf est un passionné de jardinage et de botanique. Depuis plus de 30 ans, il s'occupe de son jardin qu'il a d [...]
Lire la suite ...

Point météo : Mai 2023, entre instabilité et ensoleillement
Rendez-vous chaque début de mois avec Patrick Marlière, directeur du bureau d'expertise météorologique Agate. Notre [...]
Lire la suite ...

Betteraves : Comment réduire les intrants ?
Le campus agro-environnemental de Tilloy-lès-Mofflaines a accueilli une série d'ateliers pour répondre à une questio [...]
Lire la suite ...

Damien Dubrulle : « J’ai deux choses en tête : l’innovation et l’international »
Le Nordiste Damien Dubrulle, à la tête de la success story Downs, vient de prendre la présidence d'Axema, le syndicat [...]
Lire la suite ...

JNA : Trois jours pour découvrir l’agriculture et ses métiers
C'est l'un des rendez-vous incontournables d'échanges entre le public et les professionnels du monde agricole, les jour [...]
Lire la suite ...

Marché en berne : Unéal mise sur l’expertise
Après une année 2022 où les prix ont fait le grand écart, la coopérative Unéal mise sur l'expertise pour pouvoir p [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires