Votre météo par ville

« L’avenir de l’agriculture est dans l’Europe »

03-04-2024

Actualité

Politique-syndicalisme

Syndicalisme et enjeux européens : à deux mois des échéances électorales européennes, le sujet était au menu d’une table ronde le 28 mars, troisième et dernier jour du congrès de la FNSEA à Dunkerque, avec les représentants de ses homologues italien, irlandais, belge et néerlandais.

« La politique européenne qui a mis des agriculteurs dans la rue est une politique d’échec », revendique Franck Sander, vice-président de la FNSEA. © L. T.

« L’opinion publique à Bruxelles a changé en dix ans », commence Christiane Lambert, présidente du comité des organisations professionnelles agricoles de l’Union Européenne en grimpant à la tribune du Kursaal, jeudi 28 mars, à Dunkerque, lors du congrès de la FNSEA. « Elle est sensible aux arguments des ONG et déconnectée de la réalité », regrette-t-elle. Le pacte vert et ses 154 législations et règles, ou encore le Farm to fork et ses 27 textes, « un tsunami réglementaire », résume l’ancienne présidente de la FNSEA devant les adhérents du syndicat majoritaire. C’est elle qui introduisait la table ronde sur le sujet « Syndicalisme et enjeux européens », citant les contraintes mais aussi les victoires – tel que « le caractère économique de la PAC ».

Question d’image

Autour de la table du congrès de la FNSEA, représentants belge, néerlandais, italien, irlandais et français sont d’abord revenus sur les raisons de la colère qui s’est manifestée à travers le continent. Une colère, fruit d’un sentiment de frustration du fait de concurrence déloyale de produits de qualité contestable. Fruit du cadre normatif pesant. Fruit d’une écoute publique jugée insatisfaisante. « Nos vaches et nos grandes cultures ont une mauvaise image », exprime Marianne Streel, présidente de la fédération wallonne de l’agriculture. Son confrère italien Massimiliano Giansanti, président de la Conf’agricultura, évoque « l’image de pollution montrée à la TV ». Tandis que « nous sommes les premiers amis de l’environnement ».

Pour autant, « la société civile soutient les agriculteurs », rassure le Néerlandais Thijs Rompelberg, vice-président LTO. D’autant que ces derniers « peuvent réellement relever les défis auxquels nous sommes confrontés ». Franck Sander, vice-président de la FNSEA, parle également de frustration du monde agricole, « génétiquement fait pour produire ».

Revenant sur le « détonateur des protestations », le Néerlandais cible le point central : l’accumulation de frustrations, encore elle. « En Italie, on nous demande de protéger les rats et les souris. Moi, je veux élever des vaches !, hallucine le syndicaliste italien. Il faut revenir au principe de base : une PAC qui protège les agriculteurs. »

Direction Europe toute

« La parole du politique est ébranlée par des promesses (sur la souveraineté alimentaire par exemple) non tenues », justifie Franck Sander. Parfois, « les décisions politiques sont suivies d’inertie administrative », dit-il encore, « certaines personnes se voyant investies d’une mission ».

Thijs Romperlberg espère bien « entamer un nouveau virage avec les élections européennes ». « Nous allons maintenir la pression jusqu’en juin, prévient l’Irlandais Francie Gorman, président de l’Irish Farmers association. Il est question de financements et de respect. »

Franck Sander reprend. « On doit être une puissance au niveau mondial et protéger l’agriculture, ses filières : il faut des clauses miroirs, des clauses de sauvegarde. » L’Irlande exporte 90 % de sa production, essentiellement vers le Royaume-Uni, dixit son représentant qui ne voit « aucun avantage à la sortie des Anglais de l’UE. »

Profondément européens

« On veut plus d’Europe et mieux d’Europe », insiste Marianne Streel, « profondément européenne ». Dans son pays, les têtes de liste aux élections sont citadines. Mais celle « qui croit en l’humain », et « travaille avec tous les partis », poursuivra « avec détermination à défendre l’agriculture. »

Nous sommes à la croisée des chemins, poursuit son homologue italien. « Ce que nous demandons aux candidats est un changement radical. »

« La dernière PAC n’avait pas fait l’objet d’étude d’impact », déplore l’Irlandais qui compte rencontrer tous les candidats avant l’échéance électorale.

« Nous sommes tous des Européens convaincus », conclut Franck Sander. Il constate que « la politique européenne qui a mis des agriculteurs dans la rue est une politique d’échec » mais « le parlement a repris la main. » « On a besoin de mieux et de plus d’Europe », répète-t-il. « Nous sommes toujours en guerre. La Russie a compris que l’alimentation est une arme. À l’Europe de l’utiliser. Nous avons des défis alimentaires, énergétiques et climatiques à relever : les futurs décideurs sont prévenus ! »

Arnaud Rousseau, dans son discours de clôture du congrès de la FNSEA quelques minutes plus tard, enverra un message aux candidats européens. « Ayez l’ambition de redonner à l’agriculture son rôle structurant à l’EuropeL’Europe peine à trouver sa place, le Green deal a fragilisé l’Europe, il est temps qu’elle retrouve sa boussole. »   

Louise Tesse

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Tags
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Concours : Mélodie Lehoucq, jeune championne de dessert
À 18 ans, Mélodie Lehoucq a terminé 5 du championnat de France du dessert catégorie juniors. La championne régional [...]
Lire la suite ...

Plan Bio : Rencontre entre acteurs des territoires
Organisée par la région Hauts-de-France et la Draaf, une rencontre des territoires bio s'est tenue le mardi 21 mai dan [...]
Lire la suite ...

Sélection : Le Boulonnais comme passion
Marie-Laure et Jean-Pierre Longueval élèvent et sélectionnent des moutons du Boulonnais depuis un peu plus d'une déc [...]
Lire la suite ...

Portrait : Julien Tourtelot, le footballeur maraîcher
À 27 ans, Julien Tourtelot porte plusieurs maillots. Celui de footballeur à l'US Vimy en Nationale 3, la sixième divi [...]
Lire la suite ...

Portrait : Gregory Nocqs, agriculteur traileur
Agriculteur installé à Thiant, près de Valenciennes, Gregory Nocqs est un passionné de trail qui court pour le plais [...]
Lire la suite ...

Événement : à Tilloy-lès-Mofflaines, Terres en fête se prépare
Terres en fête débute vendredi prochain mais, depuis plusieurs semaines déjà, organisateurs et entreprises prestatai [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires