Votre météo par ville

Champignons : Pleurette fait sa révolution

01-09-2020

Actualité

Terre à terre

Rentrée prometteuse pour la start-up La Révolution Champignon, basée à Lomme (59). Pleurette n’est plus. Depuis cette année, elle porte un nouveau nom et a réalisé une levée de fonds en mars dernier. Deux armes non-négligeables pour s’attaquer de front au marché agroalimentaire national.

champignons © La Révolution Champignon

Des champignons, rien que des champignons… Même la commercialisation d’une espèce ancienne d’endive régionale a été mise entre parenthèse cette année 2020. Le nouveau nom de la start-up (ex-Pleurette, qui reste la marque commerciale) représente bien la ligne stratégique fixée pour cette rentrée. Faire  » La Révolution champignon « , et plutôt trois fois qu’une.

Agroalimentaire bio

Tout d’abord, révolutionner la production. « En valorisant les parties non-commercialisées, comme les pieds de pleurotes, par le biais de l’économie circulaire », précise le co-fondateur Jürgen Engerisser. Ensuite, révolutionner le végétal. En mettant en avant un ingrédient encore peu utilisé par les végétariens, « vertueux pour la planète », avec un faible impact carbone. Enfin, révolutionner le champignon lui-même, en élargissant la gamme de produits transformés : boulettes, tartinade, bolognaise… Le président et directeur Innovation a d’ores et déjà une nouvelle idée de recette en tête : un steack végétal. Il devrait sortir cet automne, saison où les champignons sont rois.

L’entreprise va pouvoir s’appuyer sur les 2,5 millions d’euros de sa première levée de fonds, réalisée en mars auprès d’investisseurs privés issus des secteurs industriel, médical, et agroalimentaire. « Notre objectif est de poursuivre la transformation des produits bruts. Et de les vendre sur tout le territoire, au-delà des Hauts-de-France », explique Jürgen. Les consommateurs peuvent actuellement les trouver dans 200 Biocoop et une quinzaine d’enseignes locales dont BBG et Label Vie. « On vise les grands circuits de distribution bio », affirme-t-il.

Gabrielle Radoux, co-fondatrice avec Jürgen Engerisser © La Révolution Champignon
Gabrielle Radoux et Jürgen Engerisser © La Révolution Champignon

Transition

La start-up, installée dans la zone Euralimentaire à Lomme (59), regroupe aujourd’hui 15 salariés. En 2016, ils n’étaient que deux à démarrer la production dans le garage de la grand-mère de Gabrielle Radoux, co-fondatrice avec Jürgen Engerisser. « On allait à la rencontre de nos clients lors de rendez-vous éphémères, dans des restaurants et espaces de co-working. Avec nos box de champignons dans des cartons », se souvient Jürgen. Leurs pratiques « éco-responsables » restent encore leur marque de fabrique, à l’image des champignons bio cultivés sur du marc de café dans des conteneurs maritimes recyclés.

« On veut faire valoir les qualités nutritionnelles et la texture intéressante de cet aliment complexe », qui n’est ni un fruit ni un légume. Un végétal, dit cryptogame cellulaire, constituant un règne à lui tout seul. « Nous fabriquons des produits à base de champignons à destination des flexitariens. Sans soja, sans additif, ni arôme artificiel, ni méthylcellulose « , souligne-t-il. La transition ou « révolution » alimentaire se développe… comme des champignons !

Lauren Muyumba

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
La MSA Nord-Pas de Calais a élu son nouveau président
Le nouveau conseil d’administration de la MSA Nord-Pas de Calais a été élu le 17 septembre 2020. Dominique Verm [...]
Lire la suite ...

L’agriculture biologique de conservation en démonstration
Le Forum Terr’eau bio s’est déroulé jeudi 17 septembre à Brunémont (59). Au cœur des débats et des dé [...]
Lire la suite ...

Pas-de-Calais : des agricultrices se mobilisent pour Octobre rose
Dimanche 4 octobre, une marche est organisée par l'association Agir ensemble à Saint-Venant. [...]
Lire la suite ...

Christiane Lambert élue présidente du Copa
La présidente de la FNSEA Christiane Lambert a été élue à la tête du Copa au niveau européen le 18 septembre 2020 [...]
Lire la suite ...

Un vent d’énergies vertes souffle sur le Caudrésis
Mercredi 16 septembre ont été inaugurées en petit comité, épidémie oblige, les quatorze éoliennes du parc éolie [...]
Lire la suite ...

Biométhane : la baisse des tarifs n’aura peut-être pas lieu
Le CSE, conseil supérieur de l’énergie, a rejeté le projet du gouvernement. Le projet était de réduire de 15 % le [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires