Votre météo par ville

Champignons : Pleurette fait sa révolution

01-09-2020

Actualité

Terre à terre

Rentrée prometteuse pour la start-up La Révolution Champignon, basée à Lomme (59). Pleurette n’est plus. Depuis cette année, elle porte un nouveau nom et a réalisé une levée de fonds en mars dernier. Deux armes non-négligeables pour s’attaquer de front au marché agroalimentaire national.

Des champignons, rien que des champignons… Même la commercialisation d’une espèce ancienne d’endive régionale a été mise entre parenthèse cette année 2020. Le nouveau nom de la start-up (ex-Pleurette, qui reste la marque commerciale) représente bien la ligne stratégique fixée pour cette rentrée. Faire ” La Révolution champignon “, et plutôt trois fois qu’une.

Agroalimentaire bio

Tout d’abord, révolutionner la production. « En valorisant les parties non-commercialisées, comme les pieds de pleurotes, par le biais de l’économie circulaire », précise le co-fondateur Jürgen Engerisser. Ensuite, révolutionner le végétal. En mettant en avant un ingrédient encore peu utilisé par les végétariens, « vertueux pour la planète », avec un faible impact carbone. Enfin, révolutionner le champignon lui-même, en élargissant la gamme de produits transformés : boulettes, tartinade, bolognaise… Le président et directeur Innovation a d’ores et déjà une nouvelle idée de recette en tête : un steack végétal. Il devrait sortir cet automne, saison où les champignons sont rois.

L’entreprise va pouvoir s’appuyer sur les 2,5 millions d’euros de sa première levée de fonds, réalisée en mars auprès d’investisseurs privés issus des secteurs industriel, médical, et agroalimentaire. “Notre objectif est de poursuivre la transformation des produits bruts. Et de les vendre sur tout le territoire, au-delà des Hauts-de-France”, explique Jürgen. Les consommateurs peuvent actuellement les trouver dans 200 Biocoop et une quinzaine d’enseignes locales dont BBG et Label Vie. “On vise les grands circuits de distribution bio”, affirme-t-il.

Transition

La start-up, installée dans la zone Euralimentaire à Lomme (59), regroupe aujourd’hui 15 salariés. En 2016, ils n’étaient que deux à démarrer la production dans le garage de la grand-mère de Gabrielle Radoux, co-fondatrice avec Jürgen Engerisser. “On allait à la rencontre de nos clients lors de rendez-vous éphémères, dans des restaurants et espaces de co-working. Avec nos box de champignons dans des cartons”, se souvient Jürgen. Leurs pratiques “éco-responsables” restent encore leur marque de fabrique, à l’image des champignons bio cultivés sur du marc de café dans des conteneurs maritimes recyclés.

“On veut faire valoir les qualités nutritionnelles et la texture intéressante de cet aliment complexe”, qui n’est ni un fruit ni un légume. Un végétal, dit cryptogame cellulaire, constituant un règne à lui tout seul. “Nous fabriquons des produits à base de champignons à destination des flexitariens. Sans soja, sans additif, ni arôme artificiel, ni méthylcellulose “, souligne-t-il. La transition ou “révolution” alimentaire se développe… comme des champignons !

Lauren Muyumba

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Pévèle : Suite aux orages de grêle, visite sur le terrain pour une demande de reconnaissance ISN
Le 9 juillet, la Pévèle était touchée par la grêle. La DDTM s'est rendue ce 17 juillet sur le terrain pour évalu [...]
Lire la suite ...

Numéro 373 : 12 juillet 2024

Série de l’été : La Lys et sa vallée alluviale (3/9)
Cet été, Terres et Territoires vous emmène à la découverte des milieux naturels du Nord-Pas de Calais avec le Conse [...]
Lire la suite ...

Climat. Antoine Rabain (Geckosphere), apôtre de la neutralité carbone
À 43 ans, Antoine Rabain est à la tête de Geckosphère. Il met son expertise sur le climat au service de ceux qui veu [...]
Lire la suite ...

Agence de l’eau : Isabelle Matykowski nommée directrice générale
Isabelle Matykowski a été nommée directrice de l'Agence de l'eau Artois-Picardie. À l'occasion de sa prise de foncti [...]
Lire la suite ...

À Lorgies, Le Pôle Légumes recense sa biodiversité
Quelles sont les infrastructures agroécologiques les plus bénéfiques à la biodiversité ? La production agricole es [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires