Votre météo par ville

Savoir Vert : Un accueil pédagogique et ludique pour plus de 6 300 jeunes à Terres en fête

02-06-2022

Actualité

Agenda

Le Savoir Vert des agriculteurs se mobilise depuis plusieurs mois pour Terres en fête. Sur la seule journée de vendredi, une cinquantaine d’agriculteurs accueilleront plus de 6 300 jeunes et de nombreux autres encore tout au long du week-end en famille.

Sur la seule journée de vendredi, Terres en fête accueille plus de 6 300 jeunes, de la maternelle au collège, venus avec leurs enseignants découvrir l’agriculture. © SAVOIR VERT

Un mois avant l’ouverture de Terres en fête, Claire Dilly, responsable du Savoir Vert des agriculteurs, affichait déjà une mine réjouie. Le record de la précédente édition de 6 000 jeunes était déjà battu avec plus de 6 300 enfants déjà inscrits pour des visites scolaires le vendredi. Terres en fête, c’est « l’événement de l’année » mais aussi un marathon pour ce réseau de fermes pédagogiques des Hauts-de-France. Pendant trois jours, une cinquantaine d’agriculteurs et d’agricultrices du réseau se mobilisent.

Plusieurs mois en amont, l’équipe a communiqué aux écoles des propositions pour l’événement. Elle s’est attelée à préparer le stand, l’accueil et les visites guidées.

Les classes de la région se succèdent le vendredi, journée qui leur est réservée. © SAVOIR VERT

De la maternelle à la troisième

Et surtout, elle a rédigé quatre questionnaires d’une trentaine de points, adaptés selon le niveau des écoliers, de la maternelle à la troisième, fil rouge de la visite pour les enseignants qui amènent leur classe à la manifestation. « On a sollicité tous les organismes présents à Terres en fête pour savoir s’ils voulaient accueillir des enfants sur leur stand, et les questions qu’on pourrait poser sur leur activité », détaille Claire Dilly. Les écoliers pourront ainsi découvrir le métier d’agriculteur, mais aussi toutes les activités qui tournent autour, du machinisme à la méthanisation, en passant par les chevaux.

« Communiquer positivement »

En parallèle, il faut aussi gérer la logistique : les entrées, les différents parcours de visites pour éviter les « embouteillages » sur les mêmes stands, le parking dédié pour stocker les bus, où pique-niquer… « On essaie d’échanger au maximum toutes les informations en amont de la manifestation pour que les enseignants puissent la préparer au mieux », poursuit Claire Dilly.

Une grosse journée avant un week-end plus familial « où on va proposer de nombreuses animations et pouvoir expliquer en tête-à-tête nos métiers à un public large ».

L’objectif est clair : « communiquer positivement sur l’agriculture, l’environnement et le milieu agricole, partager la passion du métier, un moment pédago-ludique, et leur donner envie de venir voir ce qu’il se passe sur une exploitation ». Après deux années marquées par le Covid, les visites à la ferme reprennent. « On sent qu’il y a un retour à la normale, que les classes reviennent sur nos fermes », se réjouit Claire Dilly, alors que huit nouveaux agriculteurs sont en train d’être formés pour accueillir des jeunes sur leur exploitation.  

Claire Duhar

Lire aussi : Terres en fête : préparer sa venue au salon

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Numéro 364 : 10 mai 2024

À Coulogne, aquaculture et ouverture
Le lycée agricole de Coulogne accueille près de 500 élèves et apprenants dans l'une de ses formations initiale, cont [...]
Lire la suite ...

L’Atelier Citronnelle ou les fruits et légumes simplement
Dans les locaux de Pom'Cannelle, à Boulogne-sur-Mer, une nouvelle marque a fait son entrée : Atelier Citronnelle. Der [...]
Lire la suite ...

Bien-être animal : investissements gagnants sur tous les plans
Ludovic Bouillet est éleveur à Bousbecque. Depuis son installation en 2006, l'agriculteur a fait, au fil des années, [...]
Lire la suite ...

Européennes 2024 : Les programmes des huit principales listes
22 listes de partis français ont été déposées dans le cadre des élections européennes qui se dérouleront le dima [...]
Lire la suite ...

Christophe Lépine : « Dans la région, nous avons des espaces naturels exceptionnels »
Christophe Lépine, président du Conservatoire d'espaces naturels Hauts-de-France, a deux passions : la nature et la r [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires