Votre météo par ville

Savoir Vert : Un accueil pédagogique et ludique pour plus de 6 300 jeunes à Terres en fête

02-06-2022

Actualité

Agenda

Le Savoir Vert des agriculteurs se mobilise depuis plusieurs mois pour Terres en fête. Sur la seule journée de vendredi, une cinquantaine d’agriculteurs accueilleront plus de 6 300 jeunes et de nombreux autres encore tout au long du week-end en famille.

Sur la seule journée de vendredi, Terres en fête accueille plus de 6 300 jeunes, de la maternelle au collège, venus avec leurs enseignants découvrir l’agriculture. © SAVOIR VERT

Un mois avant l’ouverture de Terres en fête, Claire Dilly, responsable du Savoir Vert des agriculteurs, affichait déjà une mine réjouie. Le record de la précédente édition de 6 000 jeunes était déjà battu avec plus de 6 300 enfants déjà inscrits pour des visites scolaires le vendredi. Terres en fête, c’est « l’événement de l’année » mais aussi un marathon pour ce réseau de fermes pédagogiques des Hauts-de-France. Pendant trois jours, une cinquantaine d’agriculteurs et d’agricultrices du réseau se mobilisent.

Plusieurs mois en amont, l’équipe a communiqué aux écoles des propositions pour l’événement. Elle s’est attelée à préparer le stand, l’accueil et les visites guidées.

Les classes de la région se succèdent le vendredi, journée qui leur est réservée. © SAVOIR VERT

De la maternelle à la troisième

Et surtout, elle a rédigé quatre questionnaires d’une trentaine de points, adaptés selon le niveau des écoliers, de la maternelle à la troisième, fil rouge de la visite pour les enseignants qui amènent leur classe à la manifestation. « On a sollicité tous les organismes présents à Terres en fête pour savoir s’ils voulaient accueillir des enfants sur leur stand, et les questions qu’on pourrait poser sur leur activité », détaille Claire Dilly. Les écoliers pourront ainsi découvrir le métier d’agriculteur, mais aussi toutes les activités qui tournent autour, du machinisme à la méthanisation, en passant par les chevaux.

« Communiquer positivement »

En parallèle, il faut aussi gérer la logistique : les entrées, les différents parcours de visites pour éviter les « embouteillages » sur les mêmes stands, le parking dédié pour stocker les bus, où pique-niquer… « On essaie d’échanger au maximum toutes les informations en amont de la manifestation pour que les enseignants puissent la préparer au mieux », poursuit Claire Dilly.

Une grosse journée avant un week-end plus familial « où on va proposer de nombreuses animations et pouvoir expliquer en tête-à-tête nos métiers à un public large ».

L’objectif est clair : « communiquer positivement sur l’agriculture, l’environnement et le milieu agricole, partager la passion du métier, un moment pédago-ludique, et leur donner envie de venir voir ce qu’il se passe sur une exploitation ». Après deux années marquées par le Covid, les visites à la ferme reprennent. « On sent qu’il y a un retour à la normale, que les classes reviennent sur nos fermes », se réjouit Claire Dilly, alors que huit nouveaux agriculteurs sont en train d’être formés pour accueillir des jeunes sur leur exploitation.  

Claire Duhar

Lire aussi : Terres en fête : préparer sa venue au salon

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Emploi agricole : Difficulté de plus en plus répandue à recruter des CDD
Dans son enquête annuelle sur l’emploi agricole réalisée pour la FNSEA, l’Ifop constate que la part des e [...]
Lire la suite ...

Bovins : Bruno Le Maire «prêt à travailler» sur un «plan de relance»
Le ministre de l’Économie a rencontré, ce 5 juin, les représentants de la filière bovine. Auprès desquels il [...]
Lire la suite ...

Numéro 316 : 1 juin 2023

Numéro 315 : 26 mai 2023

Numéro 314 : 19 mai 2023

Raphaël Degenne : « Pour ne pas subir la science, il faut la comprendre »
Ombelliscience est une association fédérant une soixantaine d'acteurs scientifiques des Hauts-de-France. Son objectif [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires