Votre météo par ville

Au nom de la terre « et de ceux qui la cultivent »

12-11-2019

Actualité

Agenda

Touchée par le film « Au nom de la terre », Laurianne Blanquart, adhérente au syndicat des Jeunes agriculteurs du Pays d’Aire, organise une soirée ciné-débat à Saint-Omer (62), mercredi 13 novembre 2019. L’objectif est d’échanger sur la place des agriculteurs dans la société.

© Nord-Ouest films

De l’énergie à revendre, un franc-parler et la volonté de défendre le métier d’agriculteur. À 24 ans, Laurianne Blanquart est une membre active des Jeunes agriculteurs (JA) du Pays d’Aire. « Je suis presque de tous les événements et manifestations que le syndicat organise », assure-telle. Elle se mobilise au quotidien, durant les foires agricoles locales ou en bloquant les ronds-points, pour soutenir une profession qui lui tient à cœur.

« Il y a toujours de l’avenir dans ce métier »

Originaire de Roquetoire (62), Laurianne Blanquart est fille et petite-fille d’agriculteurs. Elle se verrait bien, « un jour », reprendre les rênes de la ferme familiale constituée d’une centaine d’hectares de cultures et de 170 bovins. En attendant, elle souhaite devenir infirmière et poursuit ses études en s’investissant aussi au sein du syndicat cantonal. « J’ai rejoint les JA pour la convivialité et l’échange. Avec l’équipe, nous nous mobilisons pour montrer l’importance du rôle des agriculteurs et qu’il y a toujours de l’avenir dans ce métier. »

Laurianne Blanquart a ainsi participé à deux récentes actions syndicales. L’une le 23 septembre 2019, baptisée les feux de colère, pour dénoncer l’agribashing ; l’autre contre le projet d’arrêté sur les ZNT (zones de non-traitement), le 27 septembre. « J’ai pris encore plus conscience de la situation d’injustice dans laquelle se trouvent les agriculteurs. Ils sont sans cesse montrés du doigt par certains citoyens, pour leurs pratiques ou modes d’élevage, alors que l’agriculture française est sûrement la plus réglementée au monde. Les exploitants ont pour mission de nourrir la planète, mais dans quelles conditions aujourd’hui et dans les années qui viennent ? »

Laurianne Blanquart est une membre active des Jeunes agriculteurs du Pays d’Aire. © DR

C’est dans ce climat social parfois tendu et dans un contexte de mobilisations de la profession qu’est sorti en septembre dernier le film Au nom de la terre. Un long-métrage d’Édouard Bergeon, mettant en scène l’acteur Guillaume Canet, qui a pour toile de fond l’évolution du monde agricole et ses difficultés. Un carton dans les salles.

« L’occasion était trop belle pour réunir le public autour de la cause des agriculteurs », indique Laurianne Blanquart. La jeune militante a donc l’idée d’organiser un ciné-débat. Elle prend son bâton de pèlerin, convainc le cinéma de Saint-Omer, crée un évènement et invite habitants, élus et agriculteurs. « Le film doit faire réagir, souligne Laurianne Blanquart. Il faut ensuite que les exploitants agricoles présents tendent la main pour échanger. »

Le débat d’après-séance a pour thème : agriculteurs, font-ils encore partie des piliers de notre société ? « J’espère que la question libérera la parole, complète la JA. Nous voulons que les gens comprennent les problématiques actuelles du monde agricole et pourquoi ceux qui cultivent la terre peuvent en arriver à mettre fin à leurs jours. Je convie chacun à venir se faire sa propre idée. »

L’organisatrice a prévu d’évoquer « le bien-être animal, les pressions économique, administrative et foncière dont font l’objet les fermes, la production (utilisation de photos, marge, gestion de l’eau…) ou encore la commercialisation (grandes surfaces VS circuits courts) ». À l’issue des discussions, une dégustation de produits locaux sera proposée. Histoire d’allier l’utile à l’agréable.

Simon Playoult

Pratique :
Mercredi 13 novembre à 20 h.
Ociné de Saint-Omer.
6,50 € sur réservation sur ocine.fr
Renseignements au 03 21 10 01 60.

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
MSA : La vitale prévention des risques électriques
Jusqu'au 9 février, la MSA fait sa rentrée. L'occasion, pour chaque comité local, de faire le point sur 2022 et de s [...]
Lire la suite ...

Betteraves : Bâchage et désherbage, les clés de la réussite ?
Lors d'une réunion d'information le 20 janvier, la CGB Nord-Pas de Calais a fait le point sur la campagne 2022-2023 et [...]
Lire la suite ...

Agtech : Samsys, le boîtier de plus en plus connecté
Créée en 2017, l'entreprise Samsys propose des boîtiers connectés permettant un suivi du matériel agricole. Derriè [...]
Lire la suite ...

Virginie Cugnez : créatrice de savons respectueux de l’environnement
Ancienne designer textile pour la haute couture, Virginie Cugnez s'est lancée dans la fabrication, à La Bassée, de sa [...]
Lire la suite ...

Diversification : L’exemple de la famille Duchateau
La diversification des activités est une solution pour sécuriser son exploitation. Dans la famille Duchateau, on l'a b [...]
Lire la suite ...

Carnaval de Dunkerque : les temps forts de l’événement
Le carnaval de Dunkerque est une véritable institution. Chaque année, des milliers de masquelours participent aux band [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires