Votre météo par ville

Événement : le festival des fruits et légumes frais en Hauts-de-France approche

22-09-2022

Actualité

Agenda

” Le goût en couleurs ” est le premier festival dédié à la filière fruits et légumes frais en région. Les 30 septembre et 1 octobre prochains, le marché alimentaire de Lomme accueillera professionnels et grand public pour faire connaître une filière porteuse, mais trop mal connue.

Les marchés : destination fraîcheur par excellence pour les fruits et légumes. © J. D. P.

 ” Dans la région, on parle beaucoup des grandes cultures et de l’élevage, mais assez peu de nos filières fruits et légumes et pourtant… ” Pourtant, Pierre Varlet le rappelle : ” Cette filière représente une force économique, avec par exemple 17 % de la production de légumes français réalisée dans les Hauts-de-France. ” Pour le délégué régional de l’interprofession, le festival “Le goût en couleurs” vise à redonner des couleurs, justement, à un secteur porteur. Et c’est dans l’antre d’Euralimentaire, à Lomme (59), le deuxième marché de gros dédié aux fruits et légumes de France derrière Rungis, que sont prévus deux journées vitaminées, les 30 septembre et 1er octobre.

Notre ambition première est de faire la lumière sur une filière, et toutes les professions qui la composent, auprès du grand public et en particulier de potentiels candidats à l’embauche. ” Le délégué d’Interfel (Interprofession des fruits et légumes frais représentant 15 organisations professionnelles) rappelle qu’une première édition avait été organisée l’an dernier, annulée en raison du contexte sanitaire. Cette fois rendez-vous est pris pour ” démystifier un secteur où l’on atterrit généralement par accident, sans formation préalable ” et démontrer par les exemples qu’on “ peut y évoluer en passant de préparateur de commandes à commercial, par exemple “.

Attirer les jeunes

Présenter sur un site économique majeur la complémentarité des acteurs de la filière et la diversité des métiers “, voilà tout le programme du festival. Ça commence le vendredi 30 septembre, avec une journée destinée à la profession et des conférences.

À 9 h 30, autour des métiers de la filière, des jeunes professionnels, représentant producteurs, coopératives, expéditeurs, grossistes, primeurs, grandes et moyennes surfaces ou restauration collective, raconteront leur métier en espérant faire naître des vocations. Dans la salle, des jeunes et des demandeurs d’emploi, notamment. Une stratégie relayée par la présence des deux écoles d’ingénieurs en agriculture et agronomie de la région, des lycées agricoles, centres de formation ou services départementaux de reconversion : au total seize stands disséminés au milieu des cases des grossistes seront dédiés à l’attractivité des métiers. À noter aussi un espace regroupant plus d’une centaine d’offres d’emploi.

Pour séduire les jeunes, rien de tel que de leur démontrer que le secteur n’est pas ” un domaine où on garde les deux pieds dans le même sabot “, formule Pierre Varlet. Montrer qu’on se bouge. Là, c’est le domaine recherche et développement qui entre en jeu, avec les présentations de labels et autres certifications, des start-up et, plus globalement, des nouveaux produits et des nouvelles pratiques.

Et pour voir l’avenir à l’œuvre, la finale du concours “Un des meilleurs apprentis de France” catégorie primeur se tiendra le vendredi matin avec six épreuves permettant de départager l’un des sept candidats au titre. Le tout sous le marrainage de Brigitte Delanghe, “Meilleure ouvrière de France” (MOF) primeur.

Opération séduction

Côté écosystème : un village des entreprises regroupant 24 d’entre elles, essentiellement issues de la région. À 11 h 30 le vendredi, une table ronde rassemblant l’ensemble des acteurs de la filière visera d’ailleurs à dresser l’état des lieux du secteur.

Après la cuisine interne, place à la dégustation avec une journée ouverte à tout le samedi. Curieux et familles auront notamment l’opportunité de visiter les allées d’un lieu généralement clos et pourront suivre un parcours les menant du rempotage de fraisiers aux ateliers d’éveil des sens en passant par des démonstrations de MOF. Sans oublier le marché éphémère dès 11 h afin de repartir, tout de même, avec des produits de saison.

Objectif numéro 1 : montrer que manger des fruits et des légumes frais n’est ni plus compliqué ni plus coûteux que le recours aux plats industriels. Car si chacun de nous a en tête la recommandation à “consommer cinq fruits et légumes par jour“, la région est une bien mauvaise élève avec une consommation moyenne, par an et par ménage, de 150 kg de fruits et légumes frais contre 170 kg au national.

Retrouvez le programme du festival sur ce site

Justine Demade Pellorce

Lire aussi : Agriculture bio : portes ouvertes à la ferme d’Hilbert ce week-end

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Bois de la Chapelle. La bière fermière qui profite… aux bovins
Installé à Torcy, Aymeric Hubo produit ses bières avec l'orge de la ferme. Depuis 2020, le brasseur de 36 ans élève [...]
Lire la suite ...

Supplément Terres en Fête : 31 mai 2024

Numéro 361 : 19 avril 2024

Numéro 366 : 24 mai 2024

Dunkerquois : Francis Vermersch, sur tous les fronts, l’homme de tous les combats
Champion de l'engagement, Francis Vermersch superpose les casquettes. À presque 70 ans, l'homme aspire désormais à pa [...]
Lire la suite ...

Terres en défis : à vos marques, prêts, partez !
Pour l'édition 2024 de Terres en Fête, le Savoir Vert des agriculteurs a mis au défi les écoles des Hauts-de-France. [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires