Votre météo par ville

Installation : un salon pour les agris de demain

27-10-2022

Actualité

Agenda

Jeudi 10 novembre, les Jeunes agriculteurs du Nord-Pas de Calais organisent leur premier salon dédié à l’installation à Saint-Laurent-Blangy. Édouard Fournier, vice-président du syndicat, nous emmène dans les coulisses de l’événement.

Les Jeunes agriculteurs organisent la première édition du salon de l’installation. © L. D. G.

Promouvoir le métier et faciliter l’installation sont parmi les missions des Jeunes agriculteurs (JA) qui comptent près de 600 adhérents de 18 à 38 ans dans le Nord-Pas de Calais.

Parmi eux, Édouard Fournier est salarié de l’exploitation familiale à Tinques (62). Il a rejoint l’antenne du Nord-Pas de Calais du syndicat depuis déjà quelques années. Vice-président en charge de l’installation, il prend le temps de nous parler de la première édition du salon de l’installation, qui s’adresse aux agriculteurs de demain le 10 novembre, à Saint-Laurent-Blangy.

À qui s’adresse ce premier salon de l’installation ?

On vise les jeunes ou futurs installés ; ceux qui ont un projet et se posent encore des questions ; ceux qui ont une idée et n’ont pas la réponse à tout ; ou encore ceux qui veulent juste se renseigner pour s’installer dans quelques années.

Des écoles vont venir : les élèves de bac, BTS ou BPREA ont un grand potentiel à s’installer en agriculture. On compte déjà 140 inscrits.

Que souhaitent les Jeunes agriculteurs à travers cet événement ?

Ce que l’on veut, c’est aider les jeunes dans leur projet d’installation, ceux qui sont fraîchement installés ou le seront dans quelques années. Notre but est de réunir toutes les structures qui vont intervenir pour concrétiser leur projet, pour qu’ils sachent à qui s’adresser le moment venu. Savoir à quelle porte taper en s’installant. Certains jeunes ne sont pas informés des offres qui existent pour eux. Parmi les exposants – 22 déjà inscrits, et il reste quelques places – on trouvera les banques, les assurances, les centres de gestion, les coopératives – Unéal, Tereos et le Marché de Phalempin ont confirmé leur présence -, la chambre d’agriculture, la MSA, les services de remplacement, la Safer, les groupements d’employeur ou encore l’Apecita. On leur a proposé de communiquer sur les avantages qui s’adressent aux jeunes.

Comment se porte l’installation en Nord-Pas de Calais ?

Contrairement à certaines régions où il y a des fermes mais personne en face, dans nos départements, on a des jeunes qui s’installent. Le métier attire. On a une diversité de cultures, d’élevages : il y a de tout.

Quelles sont les difficultés qui peuvent être rencontrées à l’installation ?

Dans le parcours à l’installation, certains jeunes passent à côté de la DJA (dotation jeune agriculteur, ndlr) car ils estiment que c’est compliqué. Ils doivent savoir qu’ils ne sont pas seuls et peuvent être aidés. On s’est battu pour avoir la DJA. On travaille pour la modification de la prochaine version, pour qu’elle réponde toujours à plus de jeunes et aux critères de l’agriculture. Cela fait partie de nos missions, au sein des JA. Tout comme le foncier, sur lequel on travaille. On a les jeunes qui veulent s’installer mais on n’a pas tout le foncier. Promouvoir le métier, organiser des événements, communiquer pour parler de l’agriculture, développer et faire évoluer le métier, défendre les jeunes et l’installation pour qu’il y ait toujours des jeunes : c’est ce qu’on fait chez les JA. On a en commun le projet ou l’envie de s’installer, on aime l’agriculture, on est motivé et on veut faire avancer les choses ! 

* Le salon de l’installation sera ouvert de 9 h 30 à 16 h 30 à Artois Expo à Saint-Laurent-Blangy

Propos Recueillis Par Louise Tesse

Lire aussi : Transmission : éleveur laitier cherche repreneur

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Étude : L’équilibre (péri) urbain/rural dans les Hauts-de-France
L’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) a publié mi-janvier son analyse sur l&# [...]
Lire la suite ...

Chemins d’avenirs : révéler le potentiel des jeunes ruraux
Sofia Rouabah, chargée des partenariats opérationnels de chemins d’avenir, nous explique le fonctionnement et la [...]
Lire la suite ...

Ruralité : Les leviers pour (bien) vivre en campagne
Qu'elles soient politiques ou associatives, les idées pour mieux vivre en campagne, parfois appelée " France périphé [...]
Lire la suite ...

Compétences : L’hiver, la saison des formations agricoles
Tandis que les activités dans les champs ralentissent, l'hiver est le moment de monter en compétences, que ce soit en [...]
Lire la suite ...

Ressources humaines : Quel entrepreneur êtes-vous ?
Dans le cadre de son assemblée générale, le syndicat des Entrepreneurs du territoire a donné la parole à Sophie Del [...]
Lire la suite ...

Entrepreneurs Des Territoires : « Nous devons rendre nos emplois attractifs »
Après une « année difficile », comme pour beaucoup, les Entrepreneurs des territoires  des Hauts-de-France se son [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires