Votre météo par ville

Élevage : Résultats des concours bovins à Terres en fête

16-06-2022

Actualité

Élevage

Prim’holstein, blonde d’Aquitaine, blanc bleu, rouge flamande, bleue du Nord, limousine, brune, charolaise : les concours bovins ont réuni plus d’une centaine d’éleveurs heureux de se retrouver pour ce moment de convivialité. Témoignages de deux d’entre eux.

Élevage SIA © LD

Dans les allées du chapiteau élevage de Terres en fête, Nicolas Gomel et Gaétan Soret, deux beaux-frères, présentent leurs cinq animaux primés, sur six présentés, au concours de la race charolaise organisé le vendredi 10 juin. « Celui-ci a reçu le prix d’honneur, il a 30 mois », désigne Nicolas Gomel, en montrant son taureau décoré d’un ruban bleu, blanc, rouge. Selon lui, le concours de Terres en fête est assez reconnu et difficile. La concurrence est rude même pour ce jeune homme récompensé pour la troisième fois.

Du temps et de l’investissement

Dès sa naissance, quand l’éleveur sait qu’un animal a du potentiel, il lui apprend à marcher à ses côtés et à être attaché. Outre l’apparence, pour gagner un concours, il faut que l’animal soit bien conformé. Ces critères sont définis par la génétique du troupeau. « C’est coûteux et cela demande beaucoup de temps, précise Nicolas Gomel. Cela fait six ans que mon père travaille sur la génétique de son troupeau. » Du temps et de l’argent pas forcément récompensés. « Gagner un concours, c’est valorisant, on récompense notre travail mais il est difficile d’en retirer un gain financier », regrette l’éleveur.

Difficile reprise

Le jeune éleveur et son beau-frère, Gaëtan Soret, tous deux passionnés de concours d’animaux, vont rester pendant trois jours sous le chapiteau pour présenter leurs animaux aux visiteurs. Dans six mois, Nicolas Gomel espère reprendre l’élevage, en double activité. « La situation est très tendue, les aliments sont très chers et la viande n’est pas achetée assez cher, je ne peux pas vivre de mon élevage, déplore-t-il. Sauf si j’arrivais à m’agrandir, mais là encore il faut réussir à financer une reprise. » En attendant, les deux jeunes hommes prennent un malin plaisir à parler de leurs animaux et rêvent secrètement d’aller l’année prochaine à Paris, pour le salon de l’agriculture… D’ailleurs, c’est bien pour ça que le taureau primé porte le nom de la ville. 

Résultats du concours bovins à Terres en fête 2022

Lucie Debuire

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Bois de la Chapelle. La bière fermière qui profite… aux bovins
Installé à Torcy, Aymeric Hubo produit ses bières avec l'orge de la ferme. Depuis 2020, le brasseur de 36 ans élève [...]
Lire la suite ...

Supplément Terres en Fête : 31 mai 2024

Numéro 361 : 19 avril 2024

Numéro 366 : 24 mai 2024

Dunkerquois : Francis Vermersch, sur tous les fronts, l’homme de tous les combats
Champion de l'engagement, Francis Vermersch superpose les casquettes. À presque 70 ans, l'homme aspire désormais à pa [...]
Lire la suite ...

Terres en défis : à vos marques, prêts, partez !
Pour l'édition 2024 de Terres en Fête, le Savoir Vert des agriculteurs a mis au défi les écoles des Hauts-de-France. [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires