Votre météo par ville

L’actualité s’invite au Méth’Agriday

24-03-2022

Actualité

Les rendez-vous professionnels

La guerre en Ukraine et ses conséquences se sont invitées au Méth’Agriday, ce mardi 22 mars, à Artois Expo, à Arras. L’actualité renvoie dos à dos la récente réglementation, qui a essoufflé beaucoup de nouveaux projets, et l’urgente quête de solutions pour remplacer le gaz russe.

Malgré les discours d’intentions, les conditions réglementaires actuelles freinent le développement de nouveaux projets, a reconnu Christian Durlin (deuxième en partant de la gauche). © L. D. G.

 « Il ne se passe plus une journée sans qu’on parle du biogaz », dresse en constat Didier Cousin, lors de son discours à l’inauguration du Méth’Agriday, mardi 22 mars, à Artois Expo, à Arras (62). Le directeur territorial de GRDF dans les Hauts-de-France et président Rev3 de la CCI, présente le bilan du déploiement du secteur depuis 2011, « année de production du premier mètre cube de biométhane dans un centre de valorisation de la métropole lilloise, une première en France ».

L’ambition des Hauts-de-France n’est pas des moindres : être la première région européenne productrice de biométhane injecté. Sujet ô combien d’actualité à l’heure où l’Union européenne vient de doubler ses objectifs de production de biogaz – à 35 milliards de m3 par an d’ici 2030 – pour se détacher des combustibles fossiles russes.

Solution « évidente » ?

« Nous pourrions produire en biométhane 20 % de la consommation française d’ici 2030 sous réserve de simplifications administratives », poursuit Didier Cousin.

Sans parler de neutralité carbone. « Le gaz renouvelable est une solution évidente pour réduire notre dépendance énergétique. L’objectif de 100 % de gaz vert d’ici 2050 est tout à fait atteignable, si on baisse les consommations. » Le gaz, énergie d’avenir ? « Le gaz fossile va être amené à diminuer, mais le gaz vert va être un outil majeur du mix énergétique. L’électricité ne peut pas répondre à tout. Nous avons la chance d’avoir les infrastructures de transport et de stockage dans la région. »

« C’est un sujet qui concerne l’agriculture sous de nombreuses facettes, embraye Christian Durlin, président de la chambre d’agriculture Nord-Pas de Calais, qui prend à son tour le micro. Cette journée est un symbole, et quand je vois son succès je me dis que nous sommes là où il faut. La méthanisation, c’est à la fois une réponse aux enjeux environnemental et économique, mais elle est aussi devenue un enjeu géopolitique. »

Incohérences

Mais entre la baisse, fin 2020, des tarifs de rachat, et la nouvelle réglementation sur les Installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE) tombée l’été dernier qui a imposé des contraintes supplémentaires aux unités déjà en fonctionnement, la réalité pour la biométhanisation est plus contrastée que les discours d’intention. « Les conditions actuelles freinent le développement de nouveaux projets », reconnaît Christian Durlin. Et pour le moment, malgré les nouvelles ambitions européennes, rien n’a changé.

« Nous sommes en train de vivre une situation qu’on voyait venir depuis un an ou deux, à savoir que le secteur voit se développer les projets déjà existants, mais manque de nouveaux projets de méthanisation, constate Arnauld Étienne, expert méthanisation à la chambre d’agriculture. On entend, au niveau national, une envie de faire jouer au biogaz son rôle dans l’autonomie énergétique de la France, mais les conditions d’arrivée des nouveaux projets restent peu favorables. »

Dans un contexte où les prix du biogaz devenus trois à quatre fois moins cher que le cours mondial du gaz, le secteur fait ses suggestions au gouvernement, notamment celle de diviser par deux le temps de montage des dossiers des nouveaux projets d’unités. « La conjoncture n’est pas simple. La méthanisation a une place à se faire, mais il faut des conditions favorables et sereines, pas de la précipitation. Actuellement, les règles du jeu sont extrêmement bouleversées… », soutient l’expert.

L’élection présidentielle, couplée au contexte géopolitique, pourrait-elle plaider en faveur du développement de la méthanisation ? « Tous les candidats veulent développer les énergies vertes, répond Christian Durlin. Il faudra regarder le détail des programmes, et voir ce qui se fait… »  

Lucie De Gusseme

Lire aussi : Biométhane : les acteurs du gaz renouvelable appellent à des mesures volontaristes

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Numéro 364 : 10 mai 2024

À Coulogne, aquaculture et ouverture
Le lycée agricole de Coulogne accueille près de 500 élèves et apprenants dans l'une de ses formations initiale, cont [...]
Lire la suite ...

L’Atelier Citronnelle ou les fruits et légumes simplement
Dans les locaux de Pom'Cannelle, à Boulogne-sur-Mer, une nouvelle marque a fait son entrée : Atelier Citronnelle. Der [...]
Lire la suite ...

Bien-être animal : investissements gagnants sur tous les plans
Ludovic Bouillet est éleveur à Bousbecque. Depuis son installation en 2006, l'agriculteur a fait, au fil des années, [...]
Lire la suite ...

Européennes 2024 : Les programmes des huit principales listes
22 listes de partis français ont été déposées dans le cadre des élections européennes qui se dérouleront le dima [...]
Lire la suite ...

Christophe Lépine : « Dans la région, nous avons des espaces naturels exceptionnels »
Christophe Lépine, président du Conservatoire d'espaces naturels Hauts-de-France, a deux passions : la nature et la r [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires