Votre météo par ville

Pacte fait le pari du drive piéton et local dans le Vieux-Lille

22-01-2020

Actualité

Bien dans ses bottes

Nous l’avions déjà rencontrée sur les routes de Pévèle. Finie la version nomade et rurale… La jeune entreprise Pacte s’installe en ville pour une version sédentaire de la vente de produits locaux, avec un drive piéton. Visite, rue Basse à Lille (59).

pacte lille terres et territoires
Rue Basse à Lille, Pacte vient d’installer son nouveau drive piéton des produits de la ferme. © DR

De larges étagères gris métal, des parois végétales et un pan de mur tapissé… Dans la boutique du Vieux-Lille qui vient d’ouvrir ses portes, on croirait pouvoir trouver des cosmétiques bio ou de la papeterie chic.

Ce sont pourtant carottes, soupes et crème fraîche que viennent récupérer les clients. “Ils passent leur commande sur le site internet et peuvent venir la chercher le lendemain », témoigne Grégoire Douchy, qui débarque de l’arrière-boutique, où il prépare ses cagettes.

Ce jeune entrepreneur vient de souffler ses 22 bougies. Il avait monté, avec un ami, une entreprise de livraison de produits fermiers dans la Pévèle en 4L. Ce dernier a souhaité poursuivre ses études dans l’automobile. Grégoire Douchy, lui, a délocalisé le concept en ville. 

Dans la Pévèle, on avait atteint notre maximum : 25 paniers par semaine et on savait qu’on n’en ferait pas plus. À la campagne, les gens s’approvisionnent eux-mêmes chez les producteurs… pour ceux qui jouent le jeu du local ! Il faut avouer que l’arrivée d’un supermarché à Camphin-en-Pévèle a aussi relancé la machine de la consommation en grande distribution », témoigne Grégoire Douchy, désormais seul aux commandes de Pacte.

“Je me fournis chez des agriculteurs qui font de la vente directe. En fait, je fais la même chose qu’eux, en ville  !”

Grégoire Douchy

Du frais, tous les jours

Alors que le concept du drive piéton des grandes surfaces fleurit et cartonne en ville, le jeune entrepreneur espère bien, cette fois-ci, tirer son épingle du jeu. “Le but, c’est de ne proposer que du local aux clients, et des produits qui ne sont pas vendus en grande surface. J’ai toujours eu à cœur de défendre le local. Je me fournis chez des agriculteurs qui font de la vente directe. En fait, je fais la même chose qu’eux, en ville !” 

Chaque matin, Grégoire Douchy part en tournée en véhicule électrique pour récupérer chez les agriculteurs les produits commandés par les Lillois : “Juste ce qu’il faut, pour ne pas gaspiller.” Une tournée d’une soixantaine de kilomètres qui le mène à la Ferme du Zoute de Chéreng (fruits, légumes, salades…), au Pavé fermier de Sainghin-en-Weppes (légumes) et à la Ferme Selosse de Willems (produits laitiers).

Le jeune homme qui attend, d’ici peu, des fromages de chèvres et des pâtes de fruit, espère bien étoffer, encore, son offre. Pourquoi pas en produits transformés, comme en soupes. Et il lance: “Les agriculteurs peuvent m’appeler (ndlr : 03 20 31 91 76) !”

Agathe Villemagne

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Bois de la Chapelle. La bière fermière qui profite… aux bovins
Installé à Torcy, Aymeric Hubo produit ses bières avec l'orge de la ferme. Depuis 2020, le brasseur de 36 ans élève [...]
Lire la suite ...

Supplément Terres en Fête : 31 mai 2024

Numéro 361 : 19 avril 2024

Numéro 366 : 24 mai 2024

Dunkerquois : Francis Vermersch, sur tous les fronts, l’homme de tous les combats
Champion de l'engagement, Francis Vermersch superpose les casquettes. À presque 70 ans, l'homme aspire désormais à pa [...]
Lire la suite ...

Terres en défis : à vos marques, prêts, partez !
Pour l'édition 2024 de Terres en Fête, le Savoir Vert des agriculteurs a mis au défi les écoles des Hauts-de-France. [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires