Votre météo par ville

Bonduelle affiche des résultats en hausse

05-03-2021

Actualité

C’est tout frais

Bonduelle affiche un chiffre d’affaires en hausse au premier semestre, malgré l’effet défavorable des taux de change, grâce au dynamisme des technologies de longue conservation en GMS.

Terres et territoires - haricots verts Bonduelle © Bonduelle/N . Blandin
© Bonduelle/N . Blandin

Un chiffre d’affaires de 1,441 milliard d’euros (+ 3,9 %), “après la prise en compte de l’impact fortement pénalisant (- 4 %) des effets des taux de change” (renforcement de l’euro contre le rouble russe et les dollars américain et canadien, ndlr).

Une rentabilité opérationnelle courante à 56,3 millions d’euros (M€). Voici les chiffres annoncés par Bonduelle lors de la présentation des résultats semestriels de son exercice 2020-2021, le 26 février.

En résumé, le groupe résiste à la crise. “En Europe, les activités conserve et surgelé retail ont connu une énorme progression”, confirme Guillaume Debrosse, directeur général. Cette consommation a augmenté de 31 % pour les légumes surgelés et de 28 % pour les conserves, pendant le premier confinement.

Post-confinement, l’activité reste en hausse, avec respectivement + 8 et + 3 %. Cependant, ces résultats ne compensent pas en totalité les pertes subies en frais et en food-service (lié à l’activité de l’hôtellerie et de l’aérien).

Lire aussi : Bonduelle reprend France Champignon

Transition agroécologique

En parallèle, Bonduelle s’est fixé une ligne directrice, qu’il ne compte pas mettre de côté malgré la crise : “Il faut accélérer la transition agroécologique pour répondre aux attentes sociétales et à l’urgence environnementale”, pointe Guillaume Debrosse.

Or, le groupe en est conscient, cette transition nécessite des investissements forts de la part des producteurs de légumes, déjà fortement affectés par les aléas climatiques, qui impactent les rendements : “Les producteurs ont plus que jamais besoin du soutien de tous pour continuer à cultiver des légumes locaux, sains et de qualité, demandés par les consommateurs.”

Meilleure rémunération
Des producteurs

Dans ce sens, le groupe Bonduelle a signé début 2020 le premier accord de revalorisation de la filière légumes en France auprès de ses partenaires producteurs des Hauts-de-France (OPLVert et Oplinord) pour les récoltes de 2021.

Cet accord a permis d’augmenter le revenu à l’hectare des agriculteurs et de favoriser leur accès à la certification HVE (Haute valeur environnementale) pour l’ensemble des surfaces du bassin Nord-Picardie.

Les producteurs ont aussi la possibilité d’une augmentation de capital. Cette opération serait réservée aux producteurs qui travaillent avec Bonduelle depuis au moins trois ans. La gérance a décidé le principe d’une émission d’un maximum de 8 M€.

Les bénéficiaires pourront souscrire un montant compris entre 1 000 € et 50 000 €. “Avec ces opérations, nous appliquons une politique de ruissellement. La valeur ajoutée doit profiter à tous si nous voulons pérenniser notre filière d’excellence”, assure Guillaume Debrosse.

Alix Penichou, Action agricole picarde

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Marc Dufumier : « L’agroécologie est avant tout un concept scientifique »
Celui qui était un productiviste convaincu prône un changement urgent des pratiques agricoles, s'appuyant sur l'agroé [...]
Lire la suite ...

Législatives 2024 : Quels sont les programmes ?
À une semaine du premier tour des élections législatives anticipées, prévu le 30 juin 2024, retrouvez en huit point [...]
Lire la suite ...

Législatives 2024 : Quels programmes pour la sécurité intérieure ?
À une semaine du premier tour des élections législatives anticipées, prévu le 30 juin 2024, retrouvez les programme [...]
Lire la suite ...

Législatives 2024 : Quels programmes pour l’immigration ?
À une semaine du premier tour des élections législatives anticipées, prévu le 30 juin 2024, retrouvez les programme [...]
Lire la suite ...

Législatives 2024 : Quels programmes pour le logement ?
À une semaine du premier tour des élections législatives anticipées, prévu le 30 juin 2024, retrouvez les programme [...]
Lire la suite ...

Législatives 2024 : Quels programmes pour l’agriculture ?
À une semaine du premier tour des élections législatives anticipées, prévu le 30 juin 2024, retrouvez les programme [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires