Votre météo par ville

Egalim : le compte n’y est pas pour les JA

19-02-2021

Actualité

C’est tout frais

Mis à jour le 24 février 2021

En pleine période de négociations commerciales, les Jeunes agriculteurs ont réalisé quelques actions coup de poing aux abords des centrales d’achat du Nord et du Pas-de-Calais du 17 au 21 février.

Les Jeunes agriculteurs du Nord-Pas de Calais sont venus déverser du fumier aux abord de quelques centrales d’achats. ©JA NPDC
Terres et territoires - mobilisation egalim jeunes agriculteurs nord pas de calais, février 2021 - © JA NPDC
Les jeunes sont déterminés à ne « rien lâcher » et envisagent d’autres actions. © JA NPDC

Du 17 au 21 février 2021, plusieurs délégations composées d’une quinzaine de Jeunes agriculteurs se sont emparées des accès des centrales d’achat et des plateformes logistiques du Nord et du Pas-de-Calais de la plupart des enseignes de la grande distribution : Leclerc, Auchan, Intermarché, Carrefour, Cora, Match. Au total, neuf sites ont vu se déverser quelques remorques de fumier et de terres.

Le but de ces actions coup de poing lancées par les JA (Jeunes agriculteurs) au niveau national ? « Faire monter la pression auprès des distributeurs, annonce Mathieu Willemetz, secrétaire des JA Nord-Pas de Calais. Nous sommes en pleines négociations commerciales. Et nous nous rendons compte que les principes de la loi Egalim ne sont pas respectés.« 

Publiée par JeunesAgriculteurs Nord-Pas de Calais sur Jeudi 18 février 2021

Terres et territoires - mobilisation egalim jeunes agriculteurs nord pas de calais, février 2021 - © JA NPDC

Les actions menées du 17 au 21 février ont mobilisé plus de 130 JA. © JA NPDC
Terres et territoires - mobilisation egalim jeunes agriculteurs nord pas de calais, février 2021 - © JA NPDC
Le rôle des distributeurs est pointé du doigt : ils ne jouent pas le jeu de la loi Egalim. © JA NPDC

Ruissellement de la valeur

En application depuis plus d’un an, cette loi avait pour objectif de mieux répartir la marge des produits alimentaires tout au long de la filière. « Aujourd’hui, ce n’est pas du tout le cas, regrette ce jeune agriculteur. Personne ne joue le jeu, le revenu des agriculteurs n’est pas en phase avec la valeur créée. » Toutefois, les jeunes agriculteurs ne veulent pas augmenter le prix d’achat du consommateur mais mieux partager la valeur ajoutée. 

Terres et territoires - mobilisation egalim jeunes agriculteurs nord pas de calais, février 2021 - © JA NPDC
 Neuf plateformes logistiques et centrales d’achat ont été visées dans le Nord et le Pas-de-Calais. © JA NPDC
Terres et territoires - mobilisation egalim jeunes agriculteurs nord pas de calais, février 2021 - © JA NPDC
Les Jeunes agriculteurs Nord-Pas de Calais réclament « le juste prix pour les agris ». © JA NPDC

Montée en pression

« Cette année, nous allons encore nous défendre, reconnaît Mathieu Willemetz. Nous aimerions ne plus être obligés de faire ça les prochaines années. »

Pour cela, le syndicat a prévu de recevoir les élus de la région: préfets, députés, etc.

L’idée est de réaliser un travail de fond pour obliger l’État à respecter son engagement ; en donnant des sanctions à ceux qui ne respectent pas la loi. « La pression va encore monter, déclare le secrétaire des JA. Nous allons sûrement finir devant les GMS. » En tous cas, les pancartes « Le juste prix pour les agris » sont prêtes pour les prochaines mobilisations.

En complément de ces actions, une lettre ouverte datée du 23 février a été adressée aux directeurs des grandes et moyennes surfaces (GMS).

Lucie Debuire

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
La Beurrerie montreuilloise mise sur le régional
Depuis les années 1970, Bruno Maillard développe un beurre régional. Produit à la laiterie d’Abbeville (80), le be [...]
Lire la suite ...

Du champ au moulin, produire sa farine bio à la ferme
À deux pas de la capitale des Flandres, Emmanuelle et Loïc Couttelle produisent depuisl'été dernier leur farine ave [...]
Lire la suite ...

Savon artisanal : ça bulle dans les Weppes
Antoine Waymel a lancé, à Hantay (59), son atelier de fabrication de savons. Petit-fils d'agriculteurs, cet ancien cha [...]
Lire la suite ...

« Le concours bovin à huis clos n’aurait pas eu de sens, nous devons être patients »
Avec 17 participations et presque autant de prix remportés, Xavier Cuvillier, éleveur de vaches rouge flamande à Bé [...]
Lire la suite ...

Xavier Niel et Audrey Bourolleau vont ouvrir une école d’enseignement agricole
L’homme d’affaires Xavier Niel et l’ancienne conseillère agricole du président de la République Aud [...]
Lire la suite ...

Agtech: 2020 «année explosive», l’amont agricole lève plus d’argent que l’aval
«Une année explosive», résume AgFunder dans son bilan 2020 des start-ups agricoles publié le 24 février 2021. Les [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires