Votre météo par ville

Agriopale, l’art de transformer les coproduits agricoles

07-05-2021

Actualité

C’est tout frais

La société Agriopale a commencé à valoriser les coproduits agricoles avec le compostage, puis la méthanisation et aujourd’hui l’implantation de stations-service de biogaz. Reportage dans le premier méthaniseur de gaz injecté installé dans le Pas-de-Calais, à Cucq.

Agriopale © LD
Le premier site de méthanisation à s’être installé dans le Pas-de-Calais en injection se situe à Cucq. © LD

Agriopale, c’est une histoire de famille qui se teinte de vert. Exploitants agricoles, puis composteurs et enfin méthaniseurs, François, Pierre-Marie, Christophe Dusannier et Sylvain et Francis Tardieu ont développé leur entreprise au fil des années et des opportunités.

Tout commence sur la Côte d’Opale, à Cormont (62), à la fin des années 1990. Cinq cousins agriculteurs décident de valoriser les déchets végétaux en compost et créent la société Agriopale. « En 1999, la loi impose le tri des déchets verts, explique Camille Dusannier, chef de projets à Agriopale. Les cinq agriculteurs se sont alors regroupés pour créer une unité de compostage à Cormont. »

Forts de leur première expérience sur leur site, ils décident de mailler le territoire régional en s’associant avec des agriculteurs désireux d’introduire du compostage sur leur exploitation. Depuis, l’activité s’est bien développée : onze stations de compostage ont vu le jour dans les Hauts-de-France.

Lire aussi : « Il est désormais possible de faire de la méthanisation avec du fumier équin! »

Du gaz au bout du tuyau

En parallèle, l’idée d’implanter un méthaniseur voit le jour en 2010 à Cucq. Il a fallu attendre cinq ans pour qu’il puisse sortir de terre. « Pour pouvoir implanter une unité de méthanisation sur la commune de Cucq, il a fallu faire face à de nombreuses contraintes, explique Camille Dusannier. Cela nous a permis d’obtenir une certaine rigueur. »

Durant les cinq années de construction du projet, l’entreprise acquiert des compétences sur la méthanisation en général mais aussi sur l’injection de gaz. Agriopale a en effet fait le choix de produire du gaz et de l’injecter directement dans le réseau. Visitez en photos, le site de méthanisation :

« Le gaz issu du digesteur est à 60 % du méthane et à 40 % du dioxyde de carbone. Ce CO2 est pour le moment inutilisé car il n’y a pas de demandeurs à proximité qui possède une chaudière de ce type. Il est épuré avant d’être relâché dans l’atmosphère et reste 26 fois moins polluant que le CO2 classique. »

Pour que ce déchet n’en soit plus un, Agriopale mène des essais pour le liquéfier et ainsi pouvoir le comprimer, le stocker et enfin le valoriser. Le projet nécessite une grande réflexion car l’investissement avoisine les 800 000 euros. Un autre de leur méthaniseur, près de Saumur (49), va alimenter en CO2 une chaudière qui chauffe des serres à proximité.

Comme pour le compostage, Agriopale ne s’est pas arrêté à un méthaniseur. Elle a conduit une dizaine de projets similaires. Pour s’implanter, le groupe s’appuie sur la même stratégie que celle de l’activité de compostage. Un test grandeur nature et de l’expertise, avant d’essaimer en s’associant avec d’autres exploitants intéressés.

Lucie Debuire

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Noël autrement (4/4). De garde avec les soignants
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Noël autrement (3/4). Une fête aux accents d’ailleurs
À l'approche de Noël, nous sommes allés à la rencontre de personnes qui célèbrent cette fête de manière différe [...]
Lire la suite ...

Émilie roibet, itinéraire d’une reconversion bien pensée
Architecte paysagiste de formation, Émilie Roibet a quitté ses bureaux lillois pour créer sa ferme florale "À l'ombr [...]
Lire la suite ...

Une Cuma qui a le sens de l’accueil
Localisée à Bois-Bernard, la Cuma " L'accueillante " est confrontée aux départs en retraite de ses membres, souvent [...]
Lire la suite ...

DOSSIER ÉNERGIE. À la centrale de Lens, le bois devient énergies
Unique dans la région, par son genre et sa taille, la centrale de cogénération de Lens produit à la fois de l'élect [...]
Lire la suite ...

Inondations : après la pluie, se reconstruire
Une semaine après les premières crues, le Pas-de-Calais tente d'émerger peu à peu, malgré la menace de nouvelles in [...]
Lire la suite ...

Inondations : 50 millions d’euros pour les collectivités sinistrées
Le chef de l'État en déplacement à Saint-Omer et à Blendecques, le mardi 14 novembre, a annoncé un plan d'aide pou [...]
Lire la suite ...

À la ferme du Major, “on crée de l’énergie”
La ferme d'insertion du Major, à Raismes, emploie 40 hommes et femmes éloignés de l'emploi pour leur permettre, en ac [...]
Lire la suite ...

Jean-Marie Vanlerenberghe : « L’attentat à Arras a souligné les failles du dispositif »
Ancien maire d'Arras et doyen du Sénat, Jean-Marie Vanlerenberghe réclame « une réponse ferme » mais dans le resp [...]
Lire la suite ...

Changer de goût et agir pour le futur
Plus saine, plus durable, plus accessible, l'alimentation de demain doit répondre à d'innombrables défis. À l'occasi [...]
Lire la suite ...

Retour sur la première édition du championnat international de la frite
Le premier championnat international de la frite s'est déroulé à Arras le samedi 7 octobre 2023. Soleil et ambiance [...]
Lire la suite ...

Jean-Paul Dambrine, le patron sensas’
Il est l'icône de la frite nordiste. À 75 ans, Jean-Paul Dambrine, fondateur des friteries Sensas et président du jur [...]
Lire la suite ...

Quatre lycéennes d’Anchin à la conquête de l’Andalousie
Iris, Angèle, Louise et Eulalie, lycéennes à l'Institut d'Anchin, ont passé trois semaines caniculaires près de Sé [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Nord, plusieurs nuances de rose, plusieurs nuances de bleu : l’éparpillement façon puzzle
Avec 11 sièges à pourvoir, c’est le département à renouveler le plus grand nombre de sièges derrière Paris : le [...]
Lire la suite ...

Élections sénatoriales : dans le Pas-de-Calais, la droite (presque) unie, la gauche en ordre dispersé et l’éventualité du Rassemblement National :
Pour les prochaines élections sénatoriales, les gauches ne font pas bloc dans le Pas-de-Calais. La droite, elle, table [...]
Lire la suite ...

Bois de la Chapelle. La bière fermière qui profite… aux bovins
Installé à Torcy, Aymeric Hubo produit ses bières avec l'orge de la ferme. Depuis 2020, le brasseur de 36 ans élève [...]
Lire la suite ...

Supplément Terres en Fête : 31 mai 2024

Numéro 361 : 19 avril 2024

Numéro 366 : 24 mai 2024

Dunkerquois : Francis Vermersch, sur tous les fronts, l’homme de tous les combats
Champion de l'engagement, Francis Vermersch superpose les casquettes. À presque 70 ans, l'homme aspire désormais à pa [...]
Lire la suite ...

Terres en défis : à vos marques, prêts, partez !
Pour l'édition 2024 de Terres en Fête, le Savoir Vert des agriculteurs a mis au défi les écoles des Hauts-de-France. [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires