Votre météo par ville

Gènes Diffusion veut « construire une génétique plus moderne »

14-10-2020

Actualité

C’est tout frais

Depuis fin juillet 2020, Union Gènes Diffusion est un organisme de sélection. Explications.

Dorénavant, le groupe Gènes Diffusion peut choisir les orientations de développement des races charolaises et prim’holstein. © Gènes Diffusion

Depuis le 31 juillet 2020, Union Gènes Diffusion est certifié « Organisme de sélection » pour les races Charolaise et Prim’Holstein. Avant 2020, il n’existait qu’un organisme de sélection par race. Mais le règlement zootechnique européen, entré en vigueur le 1er novembre 2018, élargit les missions des organismes de sélection. Depuis le 31 juillet 2020 pour la race prim’holstein, et le 19 février pour la charolaise, Union Gènes Diffusion peut donc décider des orientations de sélection génétique.

Qu’est ce que ça change concrètement ? En devenant organisme de selection, Gènes Diffusion peut orienter les innovations génétiques sur les races, indépendamment des organismes de sélection historiques. « Le groupe peut alors construire une génétique plus moderne, maîtriser les coûts pour l’éleveur et donner une dimension européenne aux recherches« , explique le communiqué de presse.

Vers l’autonomie

« Alors qu’en charolaise, l’organisme de sélection historique favorise les grosses carcasses, nous allons pouvoir faire évoluer nos recherches et innovations vers un autre cap, illustre Claude Grenier, directeur général du groupe Gènes Diffusion. Nous savons que le consommateur et le transformateur demandent désormais des plus petites carcasses. Nous allons donc pouvoir répondre à leurs attentes en sélectionnant des animaux de plus petit gabarit. Si l’organisme historique nous suit, nous en serons ravis. Si ce n’est pas le cas, nous serons indépendants.« 

Lucie Debuire

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Biogaz : peur sur les tarifs
Une diminution du tarif de rachat du biométhane à 65 €/MWh : c'est l'objectif affiché du gouvernement cet auto [...]
Lire la suite ...

Pomme de terre : au moins 15 % de baisse de la sole en 2021 en UE
«Les producteurs du Nord-ouest de l’Europe devraient planter au moins 15 % de pomme de terre en moins au printemp [...]
Lire la suite ...

Moyen-Orient : des appels au boycott après les propos d’Emmanuel Macron sur les caricatures
Des appels au boycott des produits français ont eu lieu dans plusieurs pays du Moyen-Orient après qu’Emmanuel Ma [...]
Lire la suite ...

Bien-être équin : le box individuel pose question 
90 % des chevaux vivent aujourd'hui en box individuels, durant la majeure partie de la journée. Alors que le bien-êt [...]
Lire la suite ...

PAC : le Parlement européen adopte à son tour sa position de négociation
Le Parlement réuni en plénière le 23 octobre 2020 a définitivement adopté – à une large majorité des deux tiers [...]
Lire la suite ...

Influenza aviaire aux portes de la France : appel à la vigilance des détenteurs de volailles
Les Pays-Bas viennent de confiner leurs volailles élevées en plein air après la détection du virus H5N8 sur deux cyg [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires