Votre météo par ville

Les cours d’eau des Hauts-de-France sous haute surveillance

02-02-2021

Actualité

C’est tout frais

Malgré une amélioration météorologique qui favorise la décrue, plusieurs cours d’eau des Hauts-de-France sont toujours sous surveillance.

« Entre le 24 et le 31 janvier, des cumuls de pluie compris entre 30 et 80 mm ont été mesurés sur l’ensemble de la région, rappelle la préfecture des Hauts-de-France dans un communiqué du 2 février 2021. À titre de comparaison, les valeurs moyennes observées pour un mois de janvier entier sont comprises entre 60 et 110 mm. »

Cette accumulation des précipitations sur des sols déjà très humides ont conduit à placer progressivement tous les cours d’eau surveillés en vigilance jaune, voire orange.

Ont ainsi été placés en vigilance orange :

  • la Canche (62), depuis le 28 janvier ;
  • la Lawe-Clarence (62), l’Helpe Mineure (59) , la Lys amont (62), du 29 au 30 janvier ;
  • la Plaine de la Lys (59 – 62) et l’Oise Moyenne (02 – 60), depuis le 30 janvier.

Un homme décédé dans le Nord, dégâts dans les habitations et routes coupées…

Sur la plupart des tronçons en vigilance jaune, les niveaux des premiers débordements ont été atteints, souligne la préfecture. Sur les tronçons en vigilance orange, des débordements dommageables ont été observés :
inondations des habitations et des caves, routes coupées par la montée des eaux…

« Les services de secours sont intervenus à plus de 180 reprises, comptabilise la préfecture. Dimanche 31 janvier, un homme est décédé par noyade sur la commune de Berlaimont, en raison de la crue de la Sambre. Sur la commune d’Appily (60), des moyens de pompage importants ont été mis en place pour maintenir le niveau d’eau sous le seuil d’inondation des habitations. »

Sur la Canche, la Lys plaine et l’Oise, des crues importantes sont toujours en cours justifiant le maintien de ces cours d’eau en vigilance orange.

À lire : Gestion de l’eau : le monde agricole veut miser sur la retenue

Amélioration à venir

A priori, la tendance hydrologique actuelle devrait continuer à s’améliorer. Si le passage de nouvelles averses était encore attendu, les nouveaux débordements devraient être de moindre importance. Exception faite de la Somme, « où les débits moyens sont encore à la hausse », souligne le communiqué.

Dans tous les cas, la préfecture rappelle les recommandations à suivre pour faire face à ces situations :
• Se mettre à l’abri ;
• Limiter tout déplacement sauf si c’est absolument nécessaire et se conformer à la signalisation routière ;
• Se tenir informé de l’évolution de la situation (radio, etc.) ;
• Veiller à la protection des biens susceptibles d’être inondés ou emportés (mobiliers, produits toxiques, appareils électriques, etc.).

Laura Béheulière

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Le job est dans le pré !
Terres et Territoires c’est aussi l’emploi agricole, bientôt retrouvez toutes les offres de la région ! Mais en at [...]
Lire la suite ...

Betterave : Alors, ça donne quoi cette bataille contre les pucerons ?
Pour réduire l'usage des pesticides, Martin Gosse de Gorre a confié une partie de sa production à l'Institut techniqu [...]
Lire la suite ...

Mérite agricole : Une conférence sur la PAC
Pour sa conférence annuelle, l'Amicale des membres du mérite agricole accueille Philippe Tabary. Le spécialiste des q [...]
Lire la suite ...

MSA, « l’amortisseur social »
La Mutualité sociale agricole Nord-Pas de Calais tenait son assemblée générale vendredi 16 septembre sur fond de cri [...]
Lire la suite ...

L’ONF réitère l’opération « Tous en forêt ! »
Les forestiers se rendent tous sur le terrain et invitent les usagers à venir les rencontrer mercredi 28 septembre à p [...]
Lire la suite ...

Frappadingue : une course de collégiens dédiée aux abeilles à la Casseline
Vendredi 23 septembre de 8h30 à 17h00, La Frappadingue traversera le site de La Casseline située sur le flanc sud du M [...]
Lire la suite ...

Numéro 280 : 16 septembre 2022

Au cœur des terres

#terresetterritoires