Votre météo par ville

Moisson : le grand écart du rendement régional

31-07-2020

Actualité

C’est tout frais

La moisson 2020 approche de sa fin dans le Nord et le Pas-de-Calais. Elle restera caractérisée par sa grande hétérogénéité, avec d'importantes différences de rendements entre les parcelles. La récolte régionale semble néanmoins se distinguer par rapport au reste du pays.

Les rendements régionaux flirtent avec des records à la baisse et à la hausse : ils oscillent entre 40 et 130 quintaux (qx) en blé par hectare. © V. Motin

C'est la moisson des grands écarts. Tout d'abord, au niveau de la maturité des céréales. Certains agriculteurs ont débuté leur récolte très précocement, vers le 20 juin dans le Valenciennois (59) ou le Montreuillois (62). Et l'ont terminé un mois plus tard. Date à laquelle d'autres commençaient, à peine, à faucher les premiers épis de blé, dans le Ternois (62) ou l'Avesnois (59).

Grandes disparités toujours à la parcelle. Les rendements régionaux flirtent avec des records à la baisse et à la hausse : ils oscillent entre 40 et 130 quintaux (qx) en blé par hectare. Coopératives et négoces reviennent sur les contradictions de cette moisson et en dressent un premier bilan.

Du simple au double

La récolte des escourgeons, bouclée mi-juillet, a confirmé la donne d'une année qualifiée par le terme « hétérogénéité ». « En orge d'hiver, les rendements s'échelonnent de 50 à 100 qx, indique Jean Deray, responsable de la collecte du groupe Carré. La qualité est néanmoins au rendez-vous. »

Le constat est le même pour les blés. « La fourchette est très large. Certaines bennes dépassent les 130 qx, d'autres peinent à atteindre 40 qx, annonce Matthieu Beyeart, responsable collecte du groupe Noriap-La Flandre. Les dates et conditions de semis ont beaucoup joué sur le résultat final cette année. Avec la forte pluviométrie de l'hiver, les champs semés dans des terres délicates, après des arrachages de pommes de terre ou de betteraves difficiles notamment, ont été sanctionnés. »

« Le temps sec du printemps a aussi influencé le rendement en fonction des secteurs, poursuit Nicolas Foissey, directeur céréales de la coopérative Unéal. En résumé, la campagne est peu banale. Des agriculteurs réalisent en 2020 l'une de leurs meilleures récoltes. À l'inverse d'autres... »

Malgré ces différences de taille, les collecteurs régionaux s'accordent à dire que la productivité annuelle devrait atteindre la moyenne quinquennale dans le Nord et le Pas-de-Calais, soit 90 qx environ par hectare. « Au final, le nord de la France peu tirer son épingle du jeu, tout comme la région Grand Est, rassure Nicolas Foissey. Au sud de Paris, la moisson est catastrophique."

Ticket pour l'export

Si le rendement varie amplement, la qualité du blé, elle, est à souligner. « C'est le rayon de soleil de la saison, signale Étienne Bracquart, directeur du négoce Vaesken. Le poids spécifique devrait se stabiliser autour de 80 kg/hl et le taux de protéines à 11,5 %. La qualité meunière, qui correspond à nos débouchés vers l'export, est bien présente. » Des données équivalentes sont données par les autres collecteurs de la région. 

Colza, la déception

La récolte de colza se termine, elle, avec un goût amer. « C'est globalement décevant, déclare Didier Villain, responsable technique de la coopérative agricole de Saint-Hilaire-lez-Cambrai. Les rendements vont de 35 à 50 qx. » « Comme pour les escourgeons, 2020 n'est pas un grand cru en colza », complète Étienne Bracquart, précisant que certaines bennes livrées descendent à 15 qx.

« Nous allons être sous la moyenne quinquennale, note Matthieu Beyeart. Les conditions de semis, la sécheresse et les dégâts d'insectes, d'altises principalement, ont eu raison de certaines parcelles. » À la veille du 1er août, la grande majorité des champs de céréales est moissonnée mais la campagne pourrait encore durer plusieurs jours puisque des cultures manquent de maturité, dans le sud de l'Artois et sur la bande côtière.

Simon Playoult

...

Pour accéder à cet article, connectez-vous ou abonnez vous :

S'abonner
Sucre: Tereos voit son activité se redresser depuis juin
Tereos, qui a vu ses ventes reculer de 4 % au 1er trimestre 2020-21 du fait de la crise sanitaire, estime le 30 juillet [...]
Lire la suite ...

Sécheresse : les éleveurs autorisés à utiliser leurs jachères
La France autorise l’utilisation des jachères pour les éleveurs des départements touchés par la sécheresse. [...]
Lire la suite ...

Sécheresse : le Pas-de-Calais maintenu en vigilance
Fabien Sudry, préfet du Pas-de-Calais, a décidé de maintenir le département du Pas-de-Calais en situation de vigilan [...]
Lire la suite ...

Covid-19 : des mesures pour éviter de reconfiner dans le Nord
La menace d’une forte recrudescence des cas de coronavirus dans le Nord oblige la préfecture du Nord à imposer d [...]
Lire la suite ...

Orage : vigilance orange dans les Hauts-de-France
Météo France a placé le département du Nord et celui du Pas-de-Calais notamment en vigilance orange orage, [...]
Lire la suite ...

Moisson : le grand écart du rendement régional
La moisson 2020 touche à sa fin dans le Nord et le Pas-de-Calais. Elle restera caractériséepar sa grande hétérogén [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires