Votre météo par ville

Les résultats du groupe coopératif Tereos portés par la conjoncture

16-02-2021

Actualité

C’est tout frais

Dans un communiqué daté du 16 février, le groupe coopératif Tereos fait part de ses résultats au troisième trimestre 2020 et précise sa feuille de route pour les mois qui viennent.

Tereos conseil de surveillance
Le sucre, l’éthanol et l’amidon sont les trois activités principales de Tereos. © Tereos

Le groupe coopératif Tereos a diffusé le 16 février les résultats du troisième trimestre de l’exercice 2020-2021. Ce sont les premiers diffusés depuis l’arrivée de la nouvelle équipe de direction fin décembre.

Le chiffre d’affaires consolidé du groupe s’établit à 1 152 millions d’euros au troisième trimestre (T3) 2020-2021 (octobre, novembre, décembre). Il était de 1 128 millions d’euros au T3 2019-2020.

“Les résultats du troisième trimestre reflètent l’amélioration des fondamentaux du marché du sucre et de l’alcool”, indique Philippe de Raynal, président du directoire de Tereos. Il précise que “l’activité amidonnière continue, elle, de subir une forte pression sur ses marges”.

Priorité à la réduction
de la dette

Le président du directoire rappelle que le sucre, l’amidon et l’éthanol “constituent les trois piliers” de la coopérative. Il ajoute que “la nouvelle équipe de direction se focalise sur ces trois activités pour améliorer la rentabilité opérationnelle du groupe et diminuer l’endettement”. Le groupe assure, dans son communiqué, que “le désendettement est l’une de ses priorités”.

“L’amélioration de la compétitivité de notre outil industriel et de nos activités commerciales, associée à une réduction de notre dette, nous permettra d’assurer la pérennité de notre modèle coopératif”, complète Gérard Clay, président du conseil de surveillance.

Une feuille de route d’ici à l’été

L’Ebitda ajusté consolidé du groupe s’élève, lui, à 135 millions d’euros au T3 2020-2021, contre 122 millions d’euros au T3 2019-2020, en hausse de 11 % à taux de change courant. Il s’établit 373 millions d’euros d’avril à décembre 2020, en hausse de 60 % à taux de change courant par rapport à l’année précédente.

Le groupe précise également qu’il a lancé des “audits industriels et commerciaux en vue d’établir les priorités stratégiques et opérationnelles à moyen terme”.

Les résultats devraient être présentés d’ici l’été, dans un contexte incertain qui risque “de peser sur les résultats annuels et sur le prochain exercice”, prévient d’ores et déjà le groupe.

Virginie Charpenet

Facebook Twitter LinkedIn Google Email
Numéro 316 : 1 juin 2023

Numéro 315 : 26 mai 2023

Numéro 314 : 19 mai 2023

Raphaël Degenne : « Pour ne pas subir la science, il faut la comprendre »
Ombelliscience est une association fédérant une soixantaine d'acteurs scientifiques des Hauts-de-France. Son objectif [...]
Lire la suite ...

Sortie : À la découverte du cheptel d’Eden 62
Eden 62, le syndicat mixte en charge de la protection des espaces naturels sensibles, souffle sa 30 bougie cette année. [...]
Lire la suite ...

Damien Carlier : “Les changements climatiques remettent en cause la sécurité fourragère des exploitations”
Face aux conditions climatiques marquées par un printemps humide et froid, la pousse de l’herbe s’exprime t [...]
Lire la suite ...

Au cœur des terres

#terresetterritoires